12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 13:31

JEUDI 27 FEVRIER

Ce fut une journée incroyable avec une randonnée de 19,4 km dans un parc national classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco pour la nature mais aussi par rapport à la culture Maori(lieu de nombreuses légendes).

Ce fut un des grands moments de notre voyage en Nouvelle Zélande.

Nous allons marcher sur les terres du Mordor du Seigneur des Anneaux avec le mont Doom, la montagne du Destin(Mont Ngauruhue).

Le trajet ne forme pas une boucle, il faut donc organiser son retour, il y a plusieurs solutions proposées. Nous en choisissons une où nous récupérerons notre voiture en fin de randonnée, ainsi, pas de stress pour le temps en craignant de ne pas avoir le dernier bus de retour. Départ de notre logement à 5h pour rejoindre un parking situé à environ 1,5 km de la fin de la randonnée sur la route du lac Rotoaira. Une navette de bus nous attend pour rejoindre le point de départ où nous arrivons alors que le jour n'est pas encore levé. Près du panneau ci-dessus, le chauffeur du bus entonne un chant Maori pour nous souhaiter bonne chance.

Nous sommes environ une dizaine à attendre le lever du jour pour démarrer.

 

 

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

D'autres personnes arrivent peu à peu, certains commencent la randonnée avec la lampe frontale, nous préférons attendre pour pouvoir admirer les paysages !

Du parking Mangatepopo,où nous sommes, à "Soda Spring"(ci-contre), c'est facile car presque plat, environ 4,5 km.

La végétation s'estompe peu à peu et nous traversons des champs de lave.

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

 

De "Soda Spring" au cratère sud, 2km avec un dénivelé d'environ 300m; ça grimpe et il y a beaucoup de marches. Cette partie est surnommée le "Devil's Stairs" mais les efforts sont récompensés par le paysage lunaire qui nous entoure, c'est magnifique.

Il commence à faire frais, on se couvre.... Quelques rares fleurs blanches font leur apparition dans cet univers minéral.

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

En haut, un panorama étourdissant, on prend le temps de savourer.

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

On est à 1660 mètres, on traverse le cratère sud avec une vue sur le cratère rouge.

 

TONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

Le chemin pour rejoindre le cratère rouge est confus, dans la rocaille, un peu glissant et il y a un petit vent de face, on enfile le coupe-vent; ce n'est pas facile.

En haut, on arrive à 1886 mètres, le point culminant de la randonnée.

Malgré les nuages qui nous empêchent de bien voir le mont Ngauruhoe, la beauté des paysages est incroyable.

 

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

On en a déjà pris plein les yeux depuis le début de cette randonnée et ça continue toujours plus fort sur l'autre versant avec la vue sur le lac bleu qui semble flotter dans les airs.

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

Enfin, l'apothéose, avec les extraordinaires lacs d'émeraude.

 

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

Après avoir fait le plein de photos, une descente vertigineuse nous attend pour s'approcher des lacs. Une pente de 36 °( 235 mètres de dénivelé en à peine 400 mètres), dans de la poussière de volcan, parmi les scories. Pour nous, le moment le plus difficile du parcours. pour ma part, j'étais contente d'avoir mes bâtons !

C'est amusant de voir chacun essayer sa méthode pour descendre sans rouler. Il faut aussi faire attention aux autres car nous sommes nombreux sur le parcours.

En bas, une pause bien méritée près du plus grand des lacs d'émeraude.

TONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

Après la pause repas, on se promène aux alentours des lacs d'émeraude avant de continuer. On observe des vapeurs de souffre, des fumerolles.

TONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

Le lac bleu se rejoint sur du plat, il n'y a personne autour, c'est un lac sacré pour les Maoris et il est incorrect d'y piqueniquer.

TONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

Nous sommes environ à la moitié du parcours, on aborde une petite grimpette facile en quittant le lac bleu puis c'est la descente sur un dénivelé de 1100 mètres; les genoux sont soumis à rude épreuve même si ça descend doucement. Il reste environ 9,5 km à parcourir....

La descente à flanc de volcan semble longue mais on a une superbe vue sur le lac Rotoaira et le mont Pihanga. On retrouve peu à peu de la végétation. Les sources chaudes de Ketetahi fument.

TONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

 

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING
TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

La dernière demi-heure est en forêt où on longe la "rivière enchantée" qui glougloute joliment, le contraste est remarquable et agréable.

TONGARIRO ALPINE CROSSINGTONGARIRO ALPINE CROSSING

Nous avons atteint le parking de Ketetaki, le point d'arrivée, en 9 heures. Il nous reste 1,5 km pour retrouver notre voiture et rentrer.

On est fourbu avec des images merveilleuses plein la tête et fier aussi de l'avoir fait.

On espère que cet article, fait après le retour à la maison, vous permettra de sortir virtuellement du confinement et vous donnera du réconfort.

 

 

commentaires

MC Fromi 21/04/2020 15:16

Merci pour ces magnifiques photos de nature. très belle rando, pour des sportifs !
Vous avez bien fait d'en profiter, mais le confinement doit être dur maintenant ! A plus tard, quand nous serons libres ...