31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 18:28

Du 10 au 14 mars 2020 : UBUD

Arrivée à Ubud

Après un vol de 8h entre Auckland et Bali, le taxi, inclus avec la chambre réservée par l'intermédiaire de "booking", nous attend à l'aéroport de Denpasar. Nous arrivons à la nuit à Ubud, la chambre très basique de l'hôtel "Raka",que nous connaissions pourtant, est au deuxième étage d'un immeuble nouvellement construit. On s'endort rapidement. Le lendemain matin, le soleil inonde la chambre, il n'y a pas de protection sur la terrasse et nous devons prendre le petit déjeuner à l'intérieur. Il n'y a pas d'autre chambre disponible.

Nous changeons d'hôtel et dans la même rue, le patron de l'hôtel "Esty"nous propose   une belle chambre qui ressemble à un temple à l'extérieur(deuxième photo en dessous) et il y a une piscine.

 

 

BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

Une fois installés, c'est un plaisir de retrouver les charmantes rues animées d'Ubud, son palais royal et son marché.

 

BALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

On découvre même un nouveau temple (Taman Saraswati) que nous n'avions jamais remarqué.

BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

Randonnée sur la crête de Campuhan

Nous refaisons avec plaisir cette agréable promenade. Au retour, je fais les boutiques pour acheter des robes.

 

BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

Le Café Lotus pour mon anniversaire

Un délicieux repas avec une superbe vue sur le temple Taman Saraswati. Au moment du dessert, les serveurs m'offrent un gâteau en plus et me chantent "happy birthday", ça m'émeut beaucoup.

 

BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

Le temple " Taman Ayun" et les rizières "Jatiluwih"

Nous louons une voiture avec chauffeur pour retourner voir les somptueuses rizières de Jatiluwih. Le chauffeur propose un arrêt dans un temple magnifique, le "Taman Ayun", c'est un jour d'offrandes.

BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

La randonnée dans les rizières est vraiment belle avec le ciel orageux, on la finit et on se met à l'abri juste avant une pluie diluvienne. On s'arrête au marché de Candikuning pour acheter de la vanille, il est devenu peu agréable, plus du tout convivial.

 

BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

Du 14 au 16 mars : SANUR

Les informations de France sur le Covid-19 nous inquiètent chaque jour un peu plus. Nous nous rapprochons de l'aéroport de Bali pour pouvoir rapidement partir si nécessaire.

La chambre du "Kamboja Homestay" à Sanur est très confortable et la famille très accueillante.

On profite du bord de mer et de la douceur balinaise avant de rentrer.

On va voir aussi le marché et on achète quelques souvenirs.

 

BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur
BALI : Ubud et SanurBALI : Ubud et Sanur

Nous prenons l'avion dans l'après midi du 16 mars et nous arrivons à CDG le 17 mars au matin, à temps, pour commencer le confinement à midi.

6 février 2020 4 06 /02 /février /2020 09:26

MARDI 4 FEVRIER 2020

Annie nous emmène à l'arrêt de bus de Frépillon, il n'y a pas d'embouteillages ce matin après 10h30 et nous arrivons à CDG sans problèmes. L'avion de la compagnie Emirates décolle à l'heure pour Bali avec un arrêt à Dubaï. Les deux vols, sur A 380 et Boeing 777, sont confortables.

MERCREDI 5 FEVRIER

Lors de l'arrivée en avion sur l'ile de Bali, nous sommes jusqu'au dernier moment au dessus de la mer, on a l'impression que les roues de l'avion heurtent une piste qui commence tout près de l'eau. L'atterrissage est très doux malgré tout, bravo au pilote !

Le taxi, que nous avions réservé depuis la France est présent, le chauffeur nous conduit jusqu'à l'Hôtel Sorga, situé dans une ruelle au calme. Nous retrouvons le joli jardin des Ancêtres, le petit temple dédié aux Dieux et la piscine, avec plaisir.

La chambre est correcte mais la salle de bain, propre, est cependant vieillissante au niveau de la robinetterie et des carrelages.

Un peu de fraîcheur dans la chambre doucement climatisée nous permet de nous installer tranquillement.

Nous allons changer de l'argent dans la rue Poppies 1 que nous trouvons moins remplie de stands de vêtements qu'avant. Devant les portes des maisons ou des magasins, les offrandes aux dieux ont toujours autant de charme.

 

BALI (Kuta)BALI (Kuta)
BALI (Kuta)BALI (Kuta)

La plage de Kuta nous attend, on s'installe dans les chaises d'un des bars improvisés et on déguste une bière bien fraîche en assistant au coucher du soleil. Je découvre une "Bintang" parfumée au citron, très douce à boire.

Par rapport à la dernière fois où nous sommes venus, 7 ans déjà, nous trouvons que les bars improvisés ont vraiment envahis la plage et les marchands ambulants se font un peu plus insistants pour nous proposer des massages ou des  objets d'artisanat.

Évidemment, le dîner est au "Bali Agung Restaurant", rue Poppies 1 pour retrouver le goût des "satays" à la sauce cacahuète. Les serveurs sont toujours aussi souriants et agréables.

Nous rentrons dormir tôt, la récupération est nécessaire après ce long vol.

 

BALI (Kuta)BALI (Kuta)
BALI (Kuta)BALI (Kuta)

JEUDI 6 FEVRIER

Il y a eu plusieurs averses orageuses cette nuit. Nous prenons le petit déjeuner vers 10 h avant de faire un plongeon dans la piscine. Il est plus de midi quand nous partons au centre ville. Il y a un grand soleil, il fait très chaud à marcher sur la plage, même dans la partie ombragée mais la mer est belle. Les surfeurs sont là mais pour la baignade, il faut se méfier des courants. Au large, des traditionnels bateaux à balancier se laissent bercer au gré des vagues.

Le centre de protection des bébés tortues est fermé, on nous dit que ce n'est pas la saison, il ouvrira en juillet.

Nous déjeunons au "Kuta Puri", dans la rue Poppies 1, où les serveurs sont charmants et tout sourire et ensuite, retour à l'hôtel, il fait vraiment très très chaud et nous allons nous reposer.

Vers 17h30, une balade dans le quartier où nous faisons du shopping avant d'aller dîner.

Kuta a changé, on y voit beaucoup de prostitution qui ne s'affichait pas auparavant.

Les commerçants sont plus insistants avec les touristes.

Nous croisons de nombreuses femmes voilées dans cette ile pourtant plus hindouiste et animiste que musulmane. Il y a 7 ans, les femmes étaient habillées en jean et tee-shirt ou en sarong traditionnel.

Notre dîner au restaurant "Le Wallon"est accompagné par un guitariste.

 

 

BALI (Kuta)BALI (Kuta)
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 15:42

LUNDI  19 NOVEMBRE

Le temps est très humide, nous passons la matinée dans la chambre à nous reposer, à faire tranquillement les bagages et à compléter le blog.

Nous partons vers 12h avec le même chauffeur pour la gare de Huangshan Nord où nous prenons le TGV pour Shanghai.

Le train démarre à 13h50 et arrive à 17h56, voir le billet de train en photo; ils se présentaient tous sous cette forme pendant notre séjour en Chine.

A l'arrivée, nous prenons le métro jusqu'à la station "Jinan Temple".

Notre logement " World Union Center Apartment-Cosmo"est situé à environ 5 minutes de cette station. Il est d'un rapport qualité-prix correct, situé à mi hauteur d'une tour de verre bleutée(photo ci-contre).

Nous y prendrons le petit déjeuner mais nous dinerons régulièrement au restaurant situé juste en face "Sapar Uygur Restaurant" qui sert,entre autres, de la délicieuse viande d'agneau.

SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI

MARDI 20 NOVEMBRE

Nous prenons notre petit déjeuner avec la vue sur le Temple Ji'an entouré d'immeubles. Nous allons le visiter. Il a des origines très anciennes ( 1216 av.JC) mais il a été maintes fois restauré et remanié; c'est l'un des grands sanctuaires de cette métropole. Le calme intérieur contraste avec la circulation extérieure.

SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI

Nous utilisons souvent le métro pour passer d'un quartier à l'autre car la ville est immense. Nous rejoignons le quartier de l'ancienne concession française avec ses ruelles bordées d'arbres. Les maisons sont en majorité de belles villas, nous faisons un arrêt dans une boulangerie française où les occidentaux sont en majorité. Nous apprécions le quartier Tianzifang, on s'y croirait dans un village d'antan. Nous voyons plusieurs couples de mariés se faire prendre en photo dans ce cadre enchanteur par rapport aux grattes ciels des autres quartiers.

SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI

Nous partons ensuite dans le quartier chinois. C'est un des endroits dédié au "shopping" et nous y faisons quelques achats dont de la décoration pour le nouvel an chinois. Nous marchons aussi dans "old street " avec ses petites boutiques et ses restaurants "branchés".

SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI

La nuit tombe assez tôt, nous allons sur le Bund. les maisons de style Art Déco bordent la longue avenue, c'est le domaine des banques et des bureaux des grandes entreprises.

 

Nous sommes au bord du fleuve et le plus magique, c'est la vue sur les buildings futuristes de Pudong et la baie de Shanghai.

 

SHANGHAISHANGHAI

On ne se lasse pas de regarder la tour relais changer de couleur et les bateaux qui passent. Il y a la foule sur l'esplanade pour admirer ce spectacle. Rien que pour ce lieu, on peut dire que l'on aime forcément Shanghai.

SHANGHAI
SHANGHAISHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAISHANGHAI

MERCREDI 21 NOVEMBRE

Ce matin, une pluie assez forte est au RV. Nous décidons de faire des achats de souvenirs. Nous allons en métro à Pudong où en sous sol se trouve"A.P Xinyang fashion and gifts market", le plus grand regroupement de boutiques de Shanghai. Il y a aussi un marché aux perles. Puis, nous retournons au quartier chinois, où nous étions hier, les commerçants y sont plus agréables lors du marchandage.

Dans le métro, nous remarquons que l'on peut louer des parapluies en payant avec le QR-code du portable.

SHANGHAISHANGHAI

JEUDI 22 NOVEMBRE

Le temps est plus clément, nous poursuivons notre découverte de Shanghai. Nous retournons dans le quartier futuriste de Pudong pour monter en haut de la "Shanghai Tower", une des plus hautes tours du monde(la seconde selon Wikipédia après la Burj Khalifa de Dubaï).

A ses côtés, deux autres tours, celle du Shanghai World financial center(en forme de décapsuleur,492 m) et la "Jinmao Tower"à l'architecture Art Déco.

La "Shanghai Tower" a une forme en spirale et comprend 121 étages.

On monte au 118ème étage avec un ascenseur qui atteint la vitesse de 64 km/h(environ 18m/s). La terrasse panoramique, où l'on arrive, est la plus haute du monde. La vue est vraiment impressionnante et fabuleuse.

 

SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI

Nous repassons de l'autre côté de la rivière en métro pour aller voir le Bund de jour et la vue sur la baie de Shanghai et Pudong.

Près de l'esplanade, un immense parterre de fleurs que nous n'avions pas vu la nuit.

 

SHANGHAISHANGHAISHANGHAI

Du Bund, nous remontons la grande artère commerciale bordée de boutiques de luxe et qui mène à la place du Peuple.

SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAISHANGHAI

Nous reprenons le métro pour aller visiter le temple du Bouddha de jade. Il est de couleur pâle et mesure 1,90mètres; il est interdit de la photographier. Le temple est vaste et comprend de nombreux bâtiments avec d'autres lieux de prière. Nous verrons aussi un atelier de calligraphie.

SHANGHAISHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI
SHANGHAISHANGHAI

Nous rentrons à notre appartement pour nous préparer car nous prenons l'avion ce soir. Nous rejoignons l'aéroport en métro(il y a un changement). Nous avons découvert, qu'il existe à Shanghai, un train à sustentation magnétique, le MAGLEV, qui circule sur une partie du trajet qui mène à l'aéroport. Nous n'avons hélas pas pu le prendre et voler sur les rails !

Nous retournerons à Shanghai car nous avons manqué de temps pour visiter plus; ce sera surement à l'occasion d'un voyage dans la Chine du Sud.

Nous arrivons sur Paris avec un magnifique soleil au-dessus des nuages le 23 novembre mais à l'atterrissage, il pleut.

28 février 2019 4 28 /02 /février /2019 16:19

SAMEDI 17 NOVEMBRE : TUNXI

Après le petit déjeuner, nous portons notre linge dans une laverie dont l'hôtel nous a donné le nom. On nous propose de nous livrer le linge propre à l'hôtel sans frais supplémentaires. En effet, quand nous rentrerons en fin de journée, nous le trouverons bien plié sur le lit de la chambre.

Nous commençons la journée par une promenade dans la rue piétonne et pleine de charme de notre hôtel. La première photo montre sa jolie façade en bois.

Ci-contre, les ombrelles qui dominent la rue, de jour cette fois-ci!

Il y a beaucoup de boutiques de thé. La région (Anhui) en produit, dont l'un très réputé le thé vert "Huangshan Maofeng". On trouve aussi différents types de "Keemun", un thé noir.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Nous traversons le pont qui rejoint l'autre partie de la ville de Tunxi.

Une lavandière en contrebas du pont.......

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

 Nous arrivons à la rue "Lao Jie". Les bâtiments ont été restaurés dans le style Ming et nous trouvons que l'ensemble a fière allure. Nous croisons seulement des touristes chinois. Ils viennent y faire des achats, en particulier le thé. En plus des deux thés précédents, la région produit aussi le "Chrysantem Tea", c'est plutôt une infusion avec la fleur du chrysanthème satellite jaune.

Les ruelles adjacentes à la rue "Lao Jie" semblent sorties d'un roman(photo ci-contre).

 

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

La rue est bordée de magasins touristiques. Nous y faisons des emplettes, du thé de la région mais aussi des mini galettes de Pu'er, thé de la région du Yunnan. Nous achetons aussi du matériel pour calligraphier, les pinceaux sont magnifiques, il y a plein de qualités différentes. Les tableaux représentant le mont Huangshan sont nombreux et on reconnaît bien les paysages que nous y avons vus.

 

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

La rue finit sur une jolie place que nous prenons en photo.

Sur la première photo, on peut voir , à droite, une petite fille qui nous regarde avec étonnement; ça a souvent été le cas des jeunes enfants que nous avons croisés en Chine, ils n'ont pas toujours vu des occidentaux et ils nous regardent avec curiosité!

En dehors de cette rue piétonne, une "forêt" de deux roues électriques avec leur parapluies fixés au guidon !

Nous rentrons dîner dans notre quartier.

Tunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

DIMANCHE 18 NOVEMBRE : HONGCUN et XIDI

Nous avons réservé une voiture avec chauffeur (le même que les fois précédentes) pour faire un tour dans la campagne avoisinante et découvrir les villages préservés d'Hongcun et Xidi, tous les deux classés au patrimoine de l'Unesco.

La pluie tombe violemment tout au long de la route et aussi pendant une grande partie de la visite d'Hongcun.

A travers les vitres embuées, nous voyons souvent des plantations de thé ainsi que des pieds de chrysanthèmes jaunes.

 

Hongcun respecte l'aménagement "Feng shui"(vent et eau) d'antan. Ce principe relie différents éléments de la nature et leur place doit créer de l'harmonie. De nombreuses villes sont aménagées suivant ce principe dont Beijing, Xi'an et Hong Kong.

Un géomancien s'inspira de la silhouette d'un bœuf pour aménager la ville d'Hongcun; les canaux seraient les entrailles de l'animal; le lac de la lune, son estomac et les deux vieux arbres de la place, ses cornes.

Avant d'entrer dans le village par la porte de la photo ci-contre, on découvre un paysage poétique : un plan d'eau et un pont romantique avec des feuilles de nénuphars. L'alignement des parapluies colorés des touristes qui passent le pont est assez surréaliste et nous a beaucoup amusé.

La première scène du film "Tigre et Dragon" d'Ang Lee a été tournée sur ce pont; d'autres séquences du film ont été faites dans le village ou dans la région.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Les ruelles sont très agréables pour flâner malgré la pluie. Les portes ouvertes laissent le regard se porter dans les cours intérieures très joliment aménagées.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Mais c'est le bassin de la Lune(son nom est lié à sa forme) dominé par la majestueuse porte de la salle Lexu qui est la partie du village la plus remarquable.

 

Tunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Il y a de nombreuses boutiques d'artisanat et de thés pour les touristes. Dans l'une d'elles, on me propose la cérémonie du thé pour me le faire goûter; c'est très intéressant de voir comment le thé est préparé dans plusieurs contenants avant d'être offert à la dégustation dans de petites coupelles. Le thé que je déguste est bon, il est de la région mais n'est pas étiqueté, j'en achète bien sûr un peu.

Le canard séché et fumé semble être une spécialité du village.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Nous visitons le pavillon Chengzhi qui date de 1855 avec ses belles sculptures de bois et ses puits de lumière. Nous entrons dans d'autres bâtiments ouverts au public avec le même type d'architecture.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Nous finissons la visite par la place où se trouvent les arbres qui symbolisent les cornes du bœuf; un peuplier rouge et un ginkgo.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Avant de rejoindre le village de Xidi, nous demandons au chauffeur de nous arrêter au Village du cinéma, Yixian Xiuli. Il a été inauguré en 2007 et réalisé à partir de constructions historiques que leurs propriétaires laissaient se détériorer faute de moyens. C'est l'occasion d'une belle promenade dans des décors réels souvent utilisés par les producteurs de films chinois.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

A l'entré du village, une arche monumentale, Huwenguang Paifang, témoigne de la grandeur passée de Xidi fondé en 1047. Les maisons ont des murs blancs cassés, les toits ont de beaux pignons et les portes d'entrées sont souvent ornées de linteaux sculptés. Une femme ramasse les feuilles tombées. Pendant notre séjour, nous avons vu souvent, des femmes ou des hommes, qui ramassaient à longueur de journée les feuilles mortes ou les détritus.

Il y a aussi ici de nombreuses boutiques pour les touristes installées discrètement à l'intérieur des maisons.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Nous visitons la salle Jing'ai, le plus grand bâtiment du village utilisé pour diverses occasions : réunions de clans, cérémonies de mariage, exécutions de peines,.....

Autour du village, des champs. Nous voyons un groupe de femmes prendre la pause pour se faire photographier par leurs maris.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi

Nous rentrons à Tunxi la tête remplis d'images d'une Chine rurale du passé au charme désuet mais aussi hélas bien loin du confort des grandes villes.

Pour notre dernière soirée dans cette région, nous allons prendre un cocktail avant d'aller dîner.

Tunxi et les villages d'Hongcun et XidiTunxi et les villages d'Hongcun et Xidi
24 février 2019 7 24 /02 /février /2019 18:04

MERCREDI 14 NOVEMBRE

Nous quittons la grande ville de Suzhou pour rejoindre la petite ville de Tunxi située près le la montagne jaune ou Huangshan.

Nous prenons deux TGV, l'un de Suzhou à la gare de Hefei (en photo) et l'autre de Hefei à la gare d'Huangshan Nord.

Nous traversons des paysages plus verts et humides.

 

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

A l'arrivée, le chauffeur d'une voiture que nous avons réservé par l'intermédiaire de l'hôtel nous attend (50 y). Il pleut "des cordes" et nous sommes contents d'arriver au "Hechu Inn" ou "Mild Spring Boutique Hotel" très très confortable.

Nous sommes dans une rue piétonne très pittoresque. Nous sortons pour aller à la banque et dîner.

A notre retour, nous faisons la connaissance du propriétaire de l'hôtel qui nous accueille chaleureusement en faisant tout son possible pour nous parler anglais. Il nous explique le parcours que l'on peut faire en montagne dans les deux jours qui suivent et nous prête un sac à dos plus grand pour plus de confort.

JEUDI 15 NOVEMBRE

Nous partons avec le même chauffeur que la veille jusqu'au village de Tangkou, (180 Y), environ 1h30 de route. Pour accéder au Huangshan, site classée à l'Unesco, les infrastructures sont impressionnantes.

C'est la plus importante des montagnes sacrées chinoises, elle a inspiré les écrivains dont les poètes mais aussi les peintres dont ceux des estampes.

Les pics granitiques et les pins noueux sont la plupart du temps nappés d'une brume irréelle qui en fait le charme. Nous avons été particulièrement gâté par les nuages au point que nous n'avons pas vu grand chose lors de cette première journée.

Du village de Tangkou, l'accès se fait obligatoirement par le bus touristique(19Y)qui vous emmène au téléphérique. Vous pouvez ensuite monter à pieds ou prendre le téléphérique. Nous avons pris la deuxième option, le temps étant très humide et les guides signalent une montée assez difficile.

A l'arrivée, grosse humidité et brouillard dense.

Nous voyons "les porteurs de la montagne" qui montent le nécessaire aux quelques hôtels en altitude et redescendent les détritus. Ils sont impressionnants, ils nous rappellent les porteurs au Népal.

Nous croisons un peintre malgré le mauvais temps.

 

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

Nous arrivons à l'hôtel "Shilling" que nous avions réservé depuis la France, nous posons nos affaires dans la petite chambre et repartons nous promener.

Tous les chemins sont constitués par des marches creusées dans la roche et cimentées, c'est incroyable et les genoux souffrent.

Nous allons au "Pic du Sommet Lumineux", il y a de nombreux groupes organisés de touristes chinois malgré le mauvais temps et le fait que nous soyons un jour de semaine. Ils sont accompagnés par un guide équipé d'un mégaphone et le bruit nous empêche souvent d'apprécier la sérénité du lieu.

 

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

Nous allons aussi au site du "pin du tigre noir". Nous croisons souvent des écureuils et quelques oiseaux colorées ressemblant à des dindes.

Un groupe de touristes autonomes veut se faire prendre en photo avec nous.

Nous rentrons à l'hôtel où nous dînons au buffet pour 140 Yuan.

Nous dormons dans une chambre bien chauffée, le brouillard nous empêche de voir les montagnes autour de nous.

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

VENDREDI 16 NOVEMBRE

Au réveil, c'est la "purée de pois"dehors et donc toujours aucune vue sur la montagne de la fenêtre de notre chambre. Nous allons prendre le petit déjeuner buffet (compris dans le tarif de la chambre). Nous sortons à l'extérieur environ une demi-heure, il pleut. Nous croisons un groupe de touristes chinois qui ne semblent pas gênés par le mauvais temps. Nous rentrons prendre un thé à l'hôtel en espérant que ça se dégage un peu !

Il sera trop tard pour descendre à pieds par le circuit indiqué par notre logeur et en plus, on n'y verra rien, dommage.

Vers 11h30,, la pluie s'est arrêtée et les nuages sont un peu moins denses !

Nous aurons même le paysage traditionnel de la mer de nuages percée des pics de granit.

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

Nous allons à "la Terrasse Rafraîchissante" située pas très loin de l'hôtel. Les nuages jouent à cache-cache et par moment, nous avons de beaux paysages qui apparaissent.

 

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

Nous commençons la descente vers le téléphérique. Nous faisons un arrêt assez long au "Pic de l'Origine de la Croyance" car le temps de dégage. Nous apprécions les beaux paysages qui se montrent par moment. On attend que les nuages partent pour photographier et puis, ils reviennent et repartent; ça ajoute au mystère de la montagne !

Certains photographes chinois ont installé le pied photo avec l'appareil gros zoom et attendent les moments propices pour obtenir la photo unique !

 

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

Nous croisons un singe qui semble transis par l'humidité.

Nous descendons avec toujours les marches qui se font bien sentir dans les jambes !

Les nuages s'installent et la descente en téléphérique se fait sans rien voir.

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune

Après le téléphérique, nous reprenons le même bus touristique qu'à l'aller pour rejoindre le village de Tanghou.

Nous rentrons en minibus jusqu'à Tunxi (20 Y). Nous attendrons pendant une bonne heure avant qu'il démarre. Il nous conduit à une station de bus où nous trouvons un mini véhicule pour rejoindre l'hôtel.

La chambre bien chaude et confortable nous attend et nous l'apprécions.

En allant dîner, nous assistons par hasard à un spectacle musical sympa de percussions, uniquement avec des femmes, sur la petite scène de la ville. Les ombrelles éclairées donnent encore plus de charme à la rue piétonne sur laquelle donne notre hôtel.

La ville de Tunxi et la montagne jauneLa ville de Tunxi et la montagne jaune
12 février 2019 2 12 /02 /février /2019 17:27

SAMEDI 10 NOVEMBRE

Nous prenons un taxi à 6h30 pour rejoindre la gare de TGV. Le personnel de la réception de notre petite auberge de jeunesse est endormi et n'a pas anticipé la venue du taxi. Nous arrivons malgré tout à l'heure à la gare. Notre train a pour destination finale Shanghai et après le passage de la police et la vérification des papiers et billets, la fouille est particulièrement sévère pour tout le monde. Nous nous faisons confisqué le couteau suisse et le ciseau à ongles. Cet excès de zèle est lié à la tenue d'une conférence à Shanghai et les règles ont été renforcées pour une quinzaine de jours.

Nous voyons encore de nombreuses usines aux cheminées fumantes pendant le trajet.

Le voyage est confortable, nous rejoignons notre hôtel en métro(plan en photo). Nous logeons près de la grande rue commerçante, moderne et piétonne, à l'hôtel "Soul Suzhou", excellent.

SUZHOUSUZHOUSUZHOU

Nous préparons nos visites pour les jours à venir puis, nous allons à la gare pour réserver un train que nous n'avions pas prévu depuis la France. Nous n'avions pas vu qu'il était possible de relier Suzhou à Huangshan avec un changement à Hefei...

Nous dînons correctement avec des brochettes,des champignons, des pâtes de poulet et du riz dans une petite rue adjacente à la grande artère piétonne.

SUZHOU

DIMANCHE 11 NOVEMBRE

Le petit déjeuner buffet inclus dans le tarif de la chambre est excellent avec ses plats aussi bien asiatiques qu'occidentaux. On passe à la gare prendre les billets de train commandés la veille et nous commençons la découverte de cette ville hautement culturelle et artistique. C'est la ville des jardins avec leur gracieuse combinaison de rochers, d'eau, d'arbres, de fleurs et de pavillons avec leurs terrasses et leurs corridors. Il y règne l'harmonie entre la nature et l'homme. Il y a aussi les canaux et leurs ponts romantiques.

A côté, la ville moderne avec ses boutiques de luxe ouvertes presque continuellement. Suzhou est aussi une grande productrice de matériel informatique.

Suzhou est située en partie sur le grand canal(construction aussi monumentale que la grande muraille mais moins spectaculaire; environ 1400km qui permettent le lien entre le nord et le sud de la Chine).

Nous commençons donc notre visite au sud-ouest de la ville en longeant une partie encore existante de ce grand canal. Nous arrivons au pont Wumen.

SUZHOUSUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

A côté, la porte Pan (1355) des restes des remparts de la ville. Nous flânons agréablement dans le jardin près des remparts où nous ne croisons pas de touristes mais beaucoup de familles. La pagode Ruiguang( 1004) domine le jardin.

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Nous traversons un marché animé où nous achetons cannelle, badiane et muscade avant de rejoindre notre premier jardin classé à l'Unesco.

 

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Nous visitons le Pavillon de la Vague Bleue et le Ke Garden, juste en face. Le premier est le plus ancien de Suzhou, il n'y a pas beaucoup de monde et le calme et la sérénité nous envahissent. La succession des pavillons en bois foncé et la végétation dense, qui les entoure, est vraiment apaisante. Les plans d'eau bordés de rochers,de superbes arbres et longés par des corridors sont romantiques.

 

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

A la sortie, nous longeons un petit canal et nous rencontrons un habitant d'une des maisons, qui parle français, et qui nous indique un joli trajet au fil de l'eau pour arriver au Jardin du Maître des Filets.

SUZHOUSUZHOU

Le jardin du Maître des filets est petit mais il donne l'illusion d'une superficie beaucoup plus vaste. Il a été construit au XII ème siècle et restauré au XVIIIème. L'essentiel du jardin est agencé autour d'un plan d'eau comme le montre le plan de la première photo. Le lieu est plus touristique que les précédents mais il mérite vraiment que l'on s'en imprègne. Je me verrai très bien y passer ma journée comme le peintre que nous croisons en plein travail.

Les bonsaïs sont très fréquents dans tous les jardins que nous verrons.

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Nous empruntons la rue Pinjiang avec son petit canal bordée par une ruelle piétonne; elle représente l'image du Suzhou d'autrefois et les restaurants et boutiques pour touristes sont nombreux. Il est agréable de s'y promener avec la nuit qui tombe tout doucement. A 17h30, la nuit est totale. Nous trouvons dans une contre allée un petit restaurant où nous nous régalons avec un superbe poisson avant de rentrer nous reposer à notre hôtel.

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

LUNDI 12 NOVEMBRE

Au petit déjeuner, nous rencontrons un couple de canadiens du Quebec avec qui nous sympathisons et parlons assez longuement. Ils vivent dans un camping car et partent plusieurs mois en voyage pendant la période hivernale. Nous échangeons sur plusieurs pays dont la Nouvelle Zélande, ce qui confirme notre idée d'aller y faire un tour un de ces jours !

Nous commençons nos visites de la journée par un retour dans la rue Pingjiang que nous voulons voir de jour. C'est vraiment un endroit charmant, on peine à croire que l'on se trouve dans une grande métropole chinoise.

 

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Suzhou, première ville chinoise productrice de soie, surnommée la cité des jardins et la Venise de l'Orient au XVIème siècle, montre tout son raffinement au travers de ses jardins. Il y en a eu jusqu'à 260, il en reste une soixantaine et 20 sont ouverts aux visiteurs.

Nous allons en voir deux de plus aujourd'hui, présentés comme particulièrement remarquables et qui vont en effet nous enchanter.

Nous commençons par le jardin de l'Humble Administrateur, le plus grand de tous. Son nom est lié au fait de renoncer à une politique agitée pour vivre dans son jardin une retraite paisible et heureuse.

Nous y admirons aussi les superbes canards mandarins et ses bonzais.

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Nous rejoignons le jardin de la Forêt du lion en empruntant une rue animée où l'on trouve de nombreux encas pour manger sur le pouce.

SUZHOUSUZHOU

Le jardin de la Forêt du Lion est caractérisé par ses amoncellements de rochers où certains y voient des formes fantastiques. C'est le jardin le plus fleuri que nous avons vu. Sur le plan d'eau du jardin du centre, un grand bateau de pierre. Il y a aussi un magnifique jardin de bonzaïs.

SUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Mais la partie du jardin qui nous a le plus séduit est le labyrinthe de pierres qui occupe un grand côté du plan d'eau central. Il est plein de recoins, on monte, on descend en suivant des escaliers et on a mis du temps à retrouver la sortie, bref, un régal !

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Pendant la visite, deux scènes qui nous ont amusées :

le selfie de touristes chinoises pas toutes jeunes et l'employé en train de dormir dans un recoin du labyrinthe.

SUZHOUSUZHOU

Nous avions ensuite prévu de voir le musée de la ville ou celui de la soie mais ils sont fermés tous les deux; nous n'avions pas les bonnes informations sur les horaires. Nous nous promenons en rejoignant le quartier où nous logeons. Nous dînons bien avec des crevettes au wok et des nouilles. A l'entrée de la rue piétonne, des voitures de luxe sont garées sous une débauche de lumière comme partout dans la ville moderne.

SUZHOUSUZHOU

MARDI 13 NOVEMBRE

Après avoir bien "jasé" avec nos cousins canadiens, nous prenons le métro pour aller au centre des affaires de Suzhou, près du lac du Coq d'Or. Le contraste est saisissant avec ce que nous avons vu jusqu'à maintenant !

 

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Nous préférons les canaux et les ponts romantiques même si cette architecture moderne a aussi une certaine beauté !

Nous reprenons le métro pour visiter la petite ville de Tongli dans les environs de Suzhou, une escapade paisible au charme désuet où la vie trépidante fait une pause.

 

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Nous flânons au hasard des ruelles ou le long des canaux.

SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU

Nous visitons la demeure de Gengle Tang et le jardin Tuisi; deux lieux où le temps s'est arrêté.

SUZHOUSUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOU
SUZHOUSUZHOUSUZHOU

Au retour, nous prenons un bus et nous nous trompons d'arrêt, on ne peut pas rejoindre le métro. Nous revenons avec le même bus en sens contraire et stoppons au bon endroit pour revenir en métro.

Nous dînons à nouveau avec des crevettes au wok mais dans un autre restaurant.