3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 19:24

 

Musique: One man's dream

 

MERCREDI 29 AVRIL

Nous recommandons très fortement l'hôtel Point, Lakeside,6 à Pokhara :

info@thehotelpoint.com

admin@thehotelpoint.com

Le patron nous a beaucoup aidé pour organiser notre retour et nos excursions; il est très sympathique et efficace tout comme l'équipe qui l'entoure. Les chambres sont vraiment très bien et le petit déjeuner très correct.

Nous partons en jeep à 4 heures du matin, il fait encore nuit. Nous avons 6 bouteilles d'eau minérale et des bricoles à manger car on nous a dit qu'il en manquait à KTM. L'eau courante est défaillante ainsi que l'électricité.

Nous roulons bien, nous faisons un arrêt à mi chemin pour prendre un petit déjeuner.

Nous ne constatons pas beaucoup de dégâts en chemin, quelques murs écroulés de temps en temps.

A l'approche de Katmandou(KTM), nous voyons des bus avec des hommes sur le toit, ce qui est inhabituel ici. Il semble que la population de KTM veut fuir la ville.

Nous empruntons "le ring", la route qui entoure KTM par le nord, elle est embouteillée. Nous voyons des maisons qui ont subi le tremblement de terre mais aussi des boutiques avec des fruits, des légumes et autres victuailles.

POKHARA-KATMANDOU-PARISPOKHARA-KATMANDOU-PARIS
POKHARA-KATMANDOU-PARISPOKHARA-KATMANDOU-PARIS
POKHARA-KATMANDOU-PARISPOKHARA-KATMANDOU-PARIS

Nous arrivons à l'ambassade de France vers 10h30; nous présentons nos passeports, nous sommes alors autorisés à rentrer. Nous constatons qu'un des murs d'enceinte est tombé; une table est installée dans le jardin, deux personnes nous accueillent et nous enregistrent sur leur ordinateur. Nous n'avons pas pu réserver d'hôtel de Pokhara, ils nous proposent de nous rendre à l'école Française située quelques rues plus loin où est installé un campement.

Nous y allons et nous installons nos duvets sous la bâche pour réserver des places. Il y a un WC pour, nous dit-on, environ 160 personnes et pas d'eau courante, des seaux d'eau sont disponibles. Des rations de nourriture sont servies au moment des repas. Les français que nous rencontrons sont là pour certains depuis 4 jours et leur moral nous semble au plus bas. Tout le monde attend les infos de 11 heures qui vont bientôt être données. Hélas, on nous annonce que les avions pour nous rapatrier n'ont pas encore eu l'autorisation d'atterrir.

POKHARA-KATMANDOU-PARISPOKHARA-KATMANDOU-PARIS

Nous décidons d'aller confirmer nos billets d'avion chez Jetairways et Air India prévus pour la fin de semaine; on nous dit qu'ils devraient décoller. Nous constatons que ce quartier des ambassades a subi peu de dégâts. Nous rencontrons deux françaises qui nous disent avoir trouvé des hôtels en fonctionnement. Il y en a beaucoup de fermés car les personnels sont partis rejoindre leur famille dans les villages.

Nous trouvons à réserver deux chambres à l'hôtel "Tibet" situé derrière l'ambassade, l'hôtel est très bien, l'eau coule au robinet mais jaune. Le petit déjeuner est compris et il y a de quoi manger au restaurant le soir. Nous réservons et payons une chambre double pour environ 100 dollars la nuit. Nous serons mieux installés en attendant l'avion du retour. Les bâtiments autour de nous sont intacts, le quartier semble assez sûr.

Nous repassons devant l'ambassade de France pour voir le bulletin d'information de 13heures; il est 13h30 et c'est le même que le matin.

Nous allons à l'école française pour reprendre nos affaires et aller nous installer à l'hôtel.

Une surprise nous y attend, des bus emmènent tous les occupants du camp, un avion a été autorisé à atterrir et il va repartir pour la France en fin de journée ! Nous allons à toute allure à l'intérieur de la tente pour ranger nos affaires. On nous dit qu'il reste des places et que nous pourrons embarquer. Les bus sont complets, nous sommes quelques uns à aller à l'aéroport en taxi. On se retrouve tous dans le hall où on attend assez longuement l'embarquement.

Michel a été interviewé par TF1 avant d'entrer dans l'aéroport et nous saurons qu'il est passé au journal de 20 heures.

POKHARA-KATMANDOU-PARIS
POKHARA-KATMANDOU-PARISPOKHARA-KATMANDOU-PARIS

Les blessés sont installés en premier dans l'avion. On embarque sur un Airbus A350, le dernier né de la gamme, pas encore commercialisé. On monte par une passerelle directement sur la piste après avoir amené nous même les gros bagages à l'arrière de l'avion pour qu'ils soient mis en soute. Les passeports sont vérifiés avant d'emprunter la passerelle qui nous mène à bord.

Tout le monde est content de rentrer.

POKHARA-KATMANDOU-PARIS
POKHARA-KATMANDOU-PARISPOKHARA-KATMANDOU-PARIS

Nous faisons un arrêt à Delhi, sans descendre de l'avion, pour faire le plein de carburant et vol direct jusqu'à Paris.

Des personnels d'Airbus jouent les hôtesses, il n'y a rien de chaud à manger à bord mais on est malgré tout très gâté avec les plateaux froids.

Nous sommes fatigués, les nerfs se relâchent et nous dormons plutôt bien. En parlant avec d'autres passagers ou en voyant quelques blessés; nous mesurons notre chance !

A l'arrivée à paris, Laurent Fabius nous attend en bas de la passerelle et nous sert la main.

Un hall d'accueil a été aménagé avec des services de santé pour soutenir physiquement et moralement les plus choqués.

On nous offre du café, des boissons, des gâteaux.

Nos bagages sont directement apportés dans ce hall.

Nous prenons un taxi pour rentrer chez nous, nous arrivons à la maison le jeudi 30 avril vers 7h45.

3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 15:55
POKHARA

DIMANCHE 26 AVRIL

Il est 5 heures, Michel me réveille en me disant qu'il vient d'y avoir une secousse, nous nous mettons rapidement le long du mur porteur; une deuxième secousse... Nous nous habillons en quelques secondes pour descendre et aller à l'extérieur, mais il n'y a pas de nouvelles secousses et nous retournons nous coucher, sans dormir évidemment, c'est impressionnant !

Nous retrouvons Jocelyne et Patrick au petit déjeuner. Le patron de l'hôtel nous dit que les bus ne peuvent pas passer pour aller à Chitwan, dans le sud, car il y a eu un éboulement sur la route.

La télévision diffuse des images assez inquiétantes de Katmandou; le nombre de victimes augmente.

Nous décidons de sortir, nous prenons un taxi pour aller voir le "Old Bazar" de Pokhara où s'effectuait du troc dans le passé, Il n'y a plus que quelques vieilles maisons.

POKHARAPOKHARA

Alors que nous nous promenons dans ce quartier, nous voyons tout le monde affluer au milieu de la route, nous faisons de même. Nous ne ressentons pas de secousses mais ce moment correspond à la troisième forte réplique qu'il y a eu à Katmandou. Il n'y a pas eu de panique, tout le monde s'est mis simplement au milieu de la route et a attendu mais la foule était impressionnante.

POKHARAPOKHARAPOKHARA

Nous décidons de reprendre notre taxi et d'aller déjeuner vers les bords du lac.Nous faisons ensuite une balade à pieds vers "Dameside". Nous avons de belles vues sur le lac et nous visitons un petit temple rempli de sérénité.

Au retour, Jocelyne et moi allons au 'Tranquility Spa" pour essayer de nous détendre avec un massage des pieds.

Nous retournons dîner au "Bamboostan Café".

POKHARAPOKHARA
POKHARAPOKHARA
POKHARAPOKHARA
POKHARAPOKHARA
POKHARA

LUNDI 27 AVRIL

Nous faisons le point au petit déjeuner, les informations annoncent le chaos à Katmandou, l'aéroport fermé partiellement. Nous décidons qu'il vaut mieux rester ici où tout fonctionne bien. Nous essayons de joindre au téléphone l'ambassade de France, en vain.

Nous décidons de partir en excursion pour se changer les idées.

Nous achetons quelques encas pour le repas du midi et nous prenons un taxi.

Nous allons visiter le musée de la montagne qui présente les ethnies du Népal, les sommets de l'Himalaya et leurs conquêtes. Nous retrouvons Maurice Herzog qui a fait l'ascension du premier sommet de plus de 8000 mètres, l'Annapurna 1 en 1950 et aussi un italien "Reinhold Messner"(ci-contre)qui a été le premier à faire les 14 sommets de plus de 8000 mètres sans oxygène.

POKHARA
POKHARAPOKHARA
POKHARA

Notre chauffeur de taxi nous emmène ensuite par une route en très mauvais état au "World Peace Stupa",construit par des Japonnais après la seconde guerre mondiale avec pour ambition de promouvoir la paix et l'amour entre les hommes.

Dans un bâtiment à côté, un moine scande une prière pour les victimes du tremblement de terre en s'accompagnant de coups réguliers sur un gros tambour; ça ressemble à une marche funèbre.....

La vue sur le lac est splendide, nous prenons le temps de l'apprécier davantage en nous installant après la visite à la terrasse d'un café.

Patrick parvient alors à joindre l'ambassade de France, on nous dit que nous pouvons nous déplacer à Chitwan dans le sud et continuer nos vacances.

POKHARAPOKHARA

Nous redescendons un sentier avec des marches pour aller au bord du lac. Nous louons alors une barque pour retourner dans le centre ville de Pokhara. Nous sommes trois par bateau, je monte avec un autre couple de touristes.

La télévision de l'hôtel montre des images de plus en plus déprimantes. C'est totalement en décalage avec le discours que nous avons eu au téléphone de la part de l'ambassade de France, on se pose des questions !

Nous allons dîner dans un restaurant Italien, le "Caffé Concerto "; c'est très bon.

POKHARA
POKHARAPOKHARA

MARDI 28 AVRIL

Nous arrivons à joindre à nouveau l'ambassade de France au petit déjeuner. On nous tient un discours très différent de la veille. On nous annonce que deux avions doivent arriver demain pour ramener les ressortissants français et on nous dit de venir à Katmandou. Nous sommes un peu abasourdis.

Nous louons auprès du patron de notre hôtel une jeep pour le lendemain matin(160 dollars). nous partirons à 4 heures du matin et nous irons directement à l'ambassade de France.

Nous sommes un peu tendus.

Nous passons la journée à flâner dans les rues de Pokhara en faisant les boutiques.

Nous participons à une collecte pour les sinistrés du tremblement de terre en achetant des bâches, du riz et de l'eau minérale; produits, nous dit-on, qui font le plus défaut.

En fin d'après midi, Jocelyne et Patrick vont marcher près du lac, nous préférons aller à notre chambre et préparer nos affaires.

POKHARAPOKHARA

Nous nous retrouvons sur le toit terrasse de l'hôtel où nous voyons quelques sommets enneigés entre les nuages.

POKHARAPOKHARA

Nous retournons dîner au "Caffé Concerto" où nous prenons un cocktail pour nous remonter le moral !

POKHARAPOKHARA
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 15:00
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

MERCREDI 22 AVRIL

Après le petit déjeuner, nous partons avec notre guide Sunil en minibus(4200 Rps) pour rejoindre notre point de départ "Nayapul"( 1070 m). Nous roulons plus d'une heure, la fin de la route est en mauvais état. Nous démarrons à 9h30 en marchant sur un chemin large emprunté par moments par des jeeps. Nous franchissons un pont rempli de drapeaux tibétains et présentons nos permis de trek, on nous enregistre. Nous voyons nos premiers ponts suspendus. Le soleil tape fort et après deux heures de marche, nous sommes contents de faire la pause repas. Nous mangeons des nouilles et des patates pour 3000 roupies. Pendant le repas, nous voyons des singes dans le champ de maïs en face de nous.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

Nous marchons tranquillement en discutant jusqu'à 14h30, la première étape était prévue courte (environ 500 mètres de dénivelé). La fin du parcours de ce premier jour se termine par des marches, très nombreuses ici en montagne. Nous devons enfiler les ponchos pour se protéger d'une pluie orageuse pendant le dernier quart d'heure. Nous arrivons au village de "Tikkedhunga", situé à 1540 mètres d'altitude.

Nous nous installons dans nos petites chambres à la "Chandra Guest house"(500 Rps par chambre). Il continue à pleuvoir, il y a même une violente averse de grêle, heureusement que nous sommes à l'abri ! Nous allons prendre une douche(chaude, le luxe!)dans les sanitaires extérieurs aux chambres. Nous achetons un jeu de cartes, le patron du lieu parle le français. Nous passons la fin de la journée à jouer au TDC(ou président) et à la belote. Le patron de la guest house joue avec nous au TDC. Le dîner ressemble au repas du midi avec en plus une soupe qui nous réchauffe. Nous dormons bien au chaud dans nos duvets recouverts d'une couverture que l'on nous a prêtée mais le lit est plutôt dur.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

JEUDI 23 AVRIL

Nous prenons le petit déjeuner à 7 heures, nous réglons les 6500 Rps à quatre pour le dîner et le petit déjeuner, un lavage des quenottes et nous partons à 7h40 pour une journée à monter des marches dans de magnifiques paysages. Nous apercevons le sommet enneigé du "south Annapurna". Nous croisons, comme tout au long de ce trek, des porteurs qui maintiennent leur charge avec un bandeau sur le front.

Nous montons pendant 3h30, c'est assez difficile. Nous sommes récompensés à l'arrêt repas (2250 Rps) où nous déjeunons sur une terrasse ensoleillée avec un beau point de vue.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

La suite de notre parcours continue souvent avec des marches mais c'est un peu moins difficile que le matin. Nous traversons des villages paisibles. Nous subissons une nouvelle pluie d'orage pendant la dernière demi-heure.Nous arrivons à notre "lodge Hungry eye" où la petite chambre(400 rps) est plus coquette et le matelas plus confortable. Les sanitaires (avec aussi la douche chaude)sont dans le bâtiment intérieur et il y a un bon feu dans la salle à manger. Nous apprécions ce relatif confort car nous sommes à la ville de "Ghorepani" à 2750 mètres, nous avons donc monté un dénivelé d'environ 1200 mètres ! Le temps est couvert et nous voyons très peu les montagnes alors que demain matin, nous aurons une très belle vue de notre chambre. Les randonneurs sont nombreux dans ce logement. Nous faisons quelques parties de cartes et nous dînons tôt avant de dormir rapidement.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

VENDREDI 24 AVRIL

Départ 4h30 avec les lampes frontales pour "Poon Hill"( 3200 mètres), dénivelé de 450 mètres.

L'accès à la colline coûte 50 Rps par personne, nous sommes nombreux sur le chemin bordé de rhododendrons.

Nous assistons au lever du soleil sur les cimes des Annapurnas, il ne fait pas très chaud.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

Le soleil arrive et nous avons devant nous les sommets enneigés, c'est un spectacle fabuleux.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

Nous redescendons en admirant les montagnes et aussi les forêts de rhododendrons qui nous entourent. Le "Dhaulagiri" est le sommet le plus haut qui s'offre à nous avec ses 8167 mètres.

Le "Fish Tail"(6991 mètres), sommet souvent un peu visible de Pokhara est du côté du lever du soleil et il est plus difficile à photographier. il est très célèbre à cause de sa forme en queue de poisson.

Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

Nous sommes de retour au refuge vers 7h15, nous préparons les sacs et prenons le petit déjeuner avant de repartir vers 8h30 en direction du village de "Tadapani".

Nous remontons à 3100 mètres en traversant une forêt aux allures de contes de fées, on lui trouve un air parfois maléfique tant les arbres sont tortueux. Heureusement, les magnifiques fleurs de rhododendrons apaisent les esprits ! Nous voyons aussi d'autres fleurs dont certaines en petits bouquets rosés à l'odeur merveilleuse.

Des drapeaux de prières sont fréquemment accrochés aux arbres.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

Nous faisons une pause en admirant les sommets avant de descendre toujours en forêt, parmi les gigantesques arbres de rhododendrons, par un chemin abrupte et parfois boueux.

Le temps se couvre et nous déjeunons à l'intérieur d'une petite maison-restaurant vers 12h30.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

Nous repartons vers 13h15 sous la pluie, il y a même quelques petits grêlons mais ça cesse assez vite.

Nous voyons quelques singes à tête blanche et plus loin, des buffles.

Nous remontons en suivant une nouvelle série de marches.

Nous arrivons en fin d'après midi au "Fish Tail view Lodge" à "Tadapani" (2680 mètres) mais le temps est humide et pluvieux et nous ne voyons pas les montagnes.

Les petites chambres ont des lits confortables, les sanitaires sont à l'extérieur du bâtiment, nous prenons une douche chaude. La pluie cesse mais le temps reste couvert, nous faisons un tour dans le village et voyons des joueurs de Carrom.

Nous jouons au TDC avec Sunil avant de dîner, il gagne souvent. Après, nous faisons une belote avant d'aller dormir.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

SAMEDI 25 AVRIL

Nous nous levons à 6h30 avec la pluie. Après le petit déjeuner, nous partons. Il est 8h30, nous enfilons les ponchos anti pluie et nous descendons pendant 4 heures sous une pluie battante.

Les chaussures "gore tex" ou "nova dry" ne résistent pas et nous avons les pieds mouillés, il faut dire que la pluie ruisselle tellement que nous avons parfois l'impression de marcher dans un torrent !

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

La pluie cesse quand nous apercevons le village de "Landruk" et ses cultures en terrasses.

Nous croisons des petits chevaux comme tout au long de ce trek, ils transportent beaucoup de choses et sont les rois de la montagne; il vaut mieux se ranger pour les laisser passer.

Notre guide d'origine "Gurung", l'ethnie la plus importante autour de Pokhara, nous montre une maison traditionnelle.

Sunil s'aperçoit que Michel a du sang sur son pantalon, c'est une sangsue qui est venue sur sa jambe.

C'est peu après que nous ressentons le tremblement de terre, le sol bouge et l'eau tremble dans les flaques d'eau. Nous sommes en pleine nature, notre guide nous dit qu'il y a souvent des petites secousses au Népal. nous continuons notre chemin sans nous inquiéter.

Nous poursuivons encore notre descente pendant 40 minutes jusqu'à "Gandruk"(1940 mètres) où nous avons décidé, à cause du mauvais temps, de louer une jeep( 5500 Rps) pour rejoindre la ville de "Pokhara".

En chemin, on nous fait signe de nous arrêter. On nous demande de descendre un homme(guide qui accompagnait un groupe de touristes) qui est décomposé; nous apprenons que ses deux enfants sont sous les décombres de sa maison dans un village des alentours de Katmandou. Le silence s'installe dans la voiture.

Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara
Trek de 4 jours au nord-ouest de PokharaTrek de 4 jours au nord-ouest de Pokhara

Lorsque nous arrivons à l'hôtel, nous apprenons que le tremblement de terre a fait des morts dans la vallée de Katmandou et que le "Durbar Square" est en grande partie détruit. Les images diffusées à la télévision sont impressionnantes.

Nous allons nous doucher dans nos chambres très confortables. Quand nous retrouvons Patrick, il nous dit avoir eu la visite de trois sangsues sur ses jambes !

Nous allons dîner en ville et suivons en rentrant les informations à la télévision avant de dormir, la ville de Katmandou est privée d'électricité et il y a des problèmes d'eau.

Nous sommes très contents de ce trek accompagné par Sunil, un guide formidable que nous recommandons(sunilgrg2@yahoo.com)

Le plus gros budget a été celui des voitures(minibus et jeep). Il faut compter en moyenne 2500Rps pour se loger et se nourrir par jour et par personne. Le guide nous a demandé 2500Rps par jour pour 4 personnes.

30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 09:35

 

Musique: One man's dream

 

Bonjour,

On vient de rentrer chez nous avec un avion Airbus A350 très confortable spécialement envoyé pour rapatrier les français, tout s'est bien passé. Nous sommes rentrés avec quelques blessés français et beaucoup d'autres valides qui ont vécu le tremblement de terre de Katmandou et qui étaient assez choqués.

Nous avons eu beaucoup de chance de ne pas être au mauvais endroit au Népal !

Les villages de la vallée de Katmandou sont surement encore très nombreux à être en difficultés, le Népal a eu des dégâts importants sur ses trois sites classées au patrimoine de l'Unesco.

Il y a énormément de morts et de blessés Népalais, c'est terriblement triste.

Michel et Patricia

27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 04:34

LUNDI 20 AVRIL

Nous partons avec la compagnie de bus "Green Line" à 7h30 pour Pokhara. L e voyage se déroule bien. La sortie de Kathmandou est très embouteillée mais après la route est relativement bonne. Nous faisons trois arrêts, celui du déjeuner est à l'emplacement d'un hôtel avec une superbe piscine. le repas buffet népalais est très correct.

Nous arrivons vers 15h30, nous prenons un taxi (200 rps) pour l'hôtel" Point" où nous n'avons pas réservé. Nous avons une chambre très confortable pour 35 dollars avec le petit déjeuner.

POKHARAPOKHARA

Nous allons nous promener le long du lac "Fewa" en centre ville. De nombreuses aigrettes sont dans les arbres qui bordent la rue vers le lac. On retrouve avec plaisir ce bel endroit.

Des familles pique-niquent au bord du lac, il y a beaucoup de promeneurs.

Nous dînons bien au "Bamboostan café".

POKHARA
POKHARAPOKHARA
POKHARAPOKHARA

MARDI 21 AVRIL

Après le petit déjeuner, nous nous informons auprès du patron de notre hôtel sur les conditions de trek. Il nous explique un circuit qui nous plaît.

Nous déciderons à l'arrivée de Jocelyne et Patrick cette après midi.

Nous allons faire à nouveau un tour sur le bord du lac. Nous faisons un arrêt dans une des échoppes où ils servent de bons jus de fruits frais.

Nous rejoignons la rue principale où nous flânons aussi en regardant les nombreuses boutiques de souvenirs.

Nous déjeunons au restaurant "Maya".

POKHARAPOKHARA
POKHARAPOKHARA

Nous rentrons à l'hôtel pour attendre Jocelyne et Patrick qui arrivent vers 15h30, à temps pour aller faire faire des photos pour le permis de trek, la boutique ferme à 16 heures.

Nous réservons pour un trek de 4 jours, le guide passe nous voir vers 17 heures. Il est très sympathique et très clair dans ses explications.

Patrick arrive enfin à faire fonctionner sa carte bleue.

Nous allons nous promener au bord du lac avant d'aller dîner au "Bamboostan Café" où nous dégustons de bons cocktails pour fêter notre départ en treck le lendemain.

POKHARAPOKHARA
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 16:56

Bonjour,

Tout va bien pour nous, nous étions en trek au moment du séisme. Nous avons senti la terre bouger un peu sous nos pieds. Ne vous inquiétez pas.

Bisous

Michel et Patricia