22 janvier 2018 1 22 /01 /janvier /2018 12:14

LUNDI 1er NOVEMBRE

Nous terminons notre voyage en Ouzbékistan dans la ville de Samarcande dont le nom fait rêver tous les voyageurs ! Elle existerait depuis le Vème siècle avant JC mais les plus fabuleux monuments restaurés datent de l'époque de Tamerlan et de ses descendants.

Notre première étape est pour le Régistan (qui signifie "place sablonneuse"), un ensemble de trois madrasas, elles sont parmi les plus anciennes au monde encore préservées. Auparavant, un bazar occupait  la place.

Nous rencontrons des touristes Ouzbeks qui veulent se faire prendre en photo avec nous.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Nous commençons par la visite de la madrasa Ulug Beg( à gauche sur la première photo), petit fils de Tamerlan, qui y enseignait les mathématiques, l'astronomie, la théologie et la philosophie. A l'intérieur, une exposition dont le thème dominant est l'astronomie.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Notre deuxième visite est pour la madrasa Tilla Kari avec à l'intérieur, une mosquée dont les murs sont recouverts d'or. Le plafond de cette mosquée est en trompe l’œil, il est plat mais donne l'impression d'être voûté.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDESAMARCANDE

Nous terminons par la madrasa Chir Dor ( qui porte des lions); ceux-ci sur la façade extérieure bravent l'interdiction de représenter des créatures vivantes. Les deux coupoles aux bulbes cannelés sont très élégantes.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDESAMARCANDE

Ces trois madrasas ont des majoliques vraiment remarquables tant par leurs motifs floraux ou géométriques variés que par leurs couleurs, la dominante est le bleu mais il y a aussi du rouge du vert et du jaune.

Les Ouzbeks plus âgés portent des habits plus traditionnels que les jeunes qui sont vêtus à l'européenne.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Nous rejoignons le marché en passant par une grande esplanade avec la statue de Karimov, l'ancien président. Nous y achetons de quoi manger un peu pour le repas du midi.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDESAMARCANDE

Au nord du marché, nous rejoignons la colline Afrosyab, lieu d'origine de la ville. Nous voyons la mosquée Khazret Khizr ou mosquée des voyageurs dont l'accès est bloqué par une cérémonie officielle. Nous croisons une jeune fille avec une coiffure majestueuse.

Nous arrivons ensuite devant l'entrée de Chah-i-Zinda,qui signifie tombeau du roi vivant, à l'origine le sanctuaire d'un cousin du Prophète. Ce cimetière incroyable est constitué par une avenue de mausolées tous plus beaux les uns que les autres. Ces mausolées sont majoritairement deTimur, Ulug Beg et leurs descendants qui y enterrèrent leurs proches et favoris afin qu'ils bénéficient de la protection du cousin du Prophète.

Après l'entrée, l'Iwan d'une petite mosquée puis l'escalier qui mène à l'avenue des tombeaux. Cet escalier appelé "escalier du paradis" compte 40 marches qu'il faut compter en montant et en descendant, sans se tromper, sinon, on doit les monter à genoux en récitant un verset du coran à chaque marche sous peine de ne pas aller au paradis.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Les céramiques extérieures et intérieures ont une variété de motifs géométriques, de nuances de bleues inimaginables. De plus, les pierres sont finement ciselées et recouvertes de ces majoliques. L'ensemble est vraiment fascinant, on en oublie les tombes tant les motifs architecturaux ciselés sont beaux.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Voici d'autres détails des décorations extraordinaires des tombeaux, à l'intérieur et à l'extérieur.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDESAMARCANDE

Nous rentrons à l'hôtel nous reposer et prendre un rafraîchissement sur la terrasse face à Bibikhanum. Nous dînons dans un restaurant sympathique juste derrière l'hôtel.

SAMARCANDE

MARDI 2 NOVEMBRE

Nous partons en randonnée avec monsieur Isrofil Usanov, fondateur et directeur de l'agence Zamin Travel, dans les environs de Samarcande. Il nous emmène avec sa voiture sur le lieu de départ de la randonnée, près d'un village isolé.

Les paysages sont plutôt désertiques mais de toute beauté.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

La montée est raide, en ligne droite et avec le vent de face ! Nous admirons les paysages en marchant sur la crête. Avant de redescendre, un très bon pique-nique nous est offert.

C'était une très belle randonnée, de plus, notre guide nous a parlé de ses projets pour la ville de Samarcande; il aimerait, entre autres, qu'une alliance française s'y installe.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Nous rentrons dans l'après midi à l'hôtel, nous nous changeons et allons visiter la mosquée Bibikhanum edifiée par Tamerlan. Nous sommes un peu déçus car la restauration n'a pas été faite complètement et après les beautés de la veille, elle nous paraît bien terne. Finalement, ce sont les dômes vus de l'extérieur qui sont les plus beaux.

A l'entrée, des jeunes Ouzbeks veulent se faire prendre en photo avec nous.

Nous dinons dans un des restaurants de la rue Régistan, assez moyen.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDE

MERCREDI 3 NOVEMBRE

En face du Régistan,dans un quartier plus moderne et anciennement soviétique, une grande esplanade a été aménagée, la "voie royale" permet de rejoindre le Gour Emir, mausolée de Tamerlan et de certains de ses fils et petits fils, en particulier, Ulug Beg.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDESAMARCANDE

Tamerlan ( Amir Timur) est enterré au pied de son maître spirituel, le Saint Mir-Said-Bereke, comme il l'avait souhaité. Sa tombe est recouverte d'une pierre en néphrite noire.

Les murs sont richement décorés et rehaussés d'or.

Nous allons déjeuner au restaurant "Platan", le meilleur de la ville d'après nos guides. Le cadre est assez agréable et la nourriture correcte. Cependant, j'ai été très malade pendant la nuit suivante, les champignons de mon plat ???

SAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Nous prenons un taxi pour aller visiter la fabrique de papier de soie de Samarcande "Meros" située dans un village à l'extérieur de la ville.

La fabrication traditionnelle est intéressante à découvrir.

Par contre, les tarifs des papiers sont plutôt élevés et leur finesse n'est pas exceptionnelle.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

Notre chauffeur de taxi nous a attendu et nous rejoignons la colline Afrosyab pour visiter l'observatoire d'Ulug Beg. Il avait mis au point un astrolabe de 30 mètres pour repérer la position des étoiles; il a été mis à jour en 1908. Un musée présente entre autre, ses recherches et celles d'autres scientifiques du passé.

Nous retournons dîner à la tchaikhana Babur.

SAMARCANDESAMARCANDE
SAMARCANDESAMARCANDE

JEUDI 4 MARS

Nous nous levons au petit matin, un taxi nous emmène à l'aéroport pour prendre notre avion du retour qui décolle à 6h25.

commentaires