8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 11:42

VENDREDI 26 JANVIER 2018

Nous partons vers 11h avec Annie et Gégé pour prendre un vol Ryan Air à Beauvais à destination de Budapest. Nous arrivons en fin d'après-midi, le véhicule de notre hôtel que nous avons réservé nous attend. L'hôtel "Cosmos City" situé en bas de la rue Vaci, dans un angle, est très bien (nous l'avons réservé sur booking).

Par contre, nous déconseillons le restaurant "Monarchia" en face de l'hôtel où on nous a promis monts et merveilles à l'extérieur et une fois installés à l'intérieur, le serveur nous a proposé autre chose et parmi les plats les plus chers; de plus pas aimable. Nous sommes donc partis.

Quand nous sortons commencer notre découverte de Budapest, il fait nuit, il est 17 heures. Nous allons voir le plus grand marché de Budapest, le "Nagycsarnok", à l'intérieur d'une très belle halle. Il y a à la fois des produits comestibles et des souvenirs, en particulier, du paprika, spécialité hongroise.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

En sortant du marché, nous admirons le pont de la Liberté, joliment éclairé avant de nous promener dans la rue piétonne Vaci où il y a des boutiques de souvenirs et des restaurants. Annie essaye un joli chapeau ! Nous dînons bien au restaurant " Parisi 6" d'une ruelle (parizsi utca 6B) qui donne sur la rue Vaci. Pour 12 euros, une entrée, un plat et un dessert avec trois choix pour chacun.

 

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

SAMEDI 27 JANVIER

Après un bon petit déjeuner, nous marchons jusqu'à la station de métro "Ferenc ter" pour prendre la ligne jaune qui nous emmène aux Bains "Széchenyi".

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Les bains Széchenyi situés dans le Bois de la Ville datent du début du XXème siècle, ce sont les plus grands thermes médicinaux d'Europe (15 bassins intérieurs et 3 extérieurs). La source d'eau chaude qui les alimente a été découverte à la fin du XIXème siècle.

Nous aimons bien les bains extérieurs même si c'est plutôt frisquet de sortir en plein air en maillot de bain le temps de rejoindre le bassin bien chaud ! A l'intérieur, un seul bassin est entouré de colonnades, les autres sont plus traditionnels et dédiés davantage aux soins.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPEST

Nous passons devant une grande patinoire en plein air bordée d'un côté par le château de Vajdahunyad et rejoignons la Place des héros et son monument du millénaire. Il commémore le millénaire de la conquête du bassin des Carpates par les Magyars.En haut de la colonne, l'archange Gabriel offrant la couronne au premier roi de Hongrie et au pied de la colonne, les statues des 7 conquérants. Derrière, entre les colonnes, des statues de rois ou de chefs d'état Hongrois. Devant le monument, le tombeau du soldat inconnu.

Sur cette place se déroulent les manifestations protestataires ou de grands évènement comme les funérailles de réhabilitation du président Imre Nagy en 1989, pendu par les soviétiques en 1958.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous reprenons le métro pour aller poser à notre hôtel nos maillots et nos serviettes. Nous retournons voir la grande halle du marché de jour et nous faisons quelques achats. Il est difficile de déjeuner aux petits kiosques de nourriture qui nous semblaient bien sympathiques, car il y a énormément de monde. Nous arrivons à prendre un encas dans un bar du marché.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous visitons le quartier juif en commençant par la Grande Synagogue, la plus grande au monde après celle de New-York, nous sommes samedi et elle est évidemment fermée. A l'arrière, le mémorial de l'Holocauste, un arbre de vie, placé au dessus de la fosse commune des victimes des nazis, en particulier, celles du ghetto.

Ci-contre, le monument à Carl Lutz, consul suisse qui fournit des faux papiers à des citoyens juifs pour les aider à s'enfuir. En haut, un ange qui déroule un long tissu vers une victime à terre.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous voyons une immense fresque du Rubik's Cube inventé par le Hongrois Erno Rubik.

Nous verrons d'autres dessins sur les murs ailleurs dans la ville.

Nous empruntons le passage Gozsdu Udvar avec ses bars animés et ses stands de brocante qui ferment peu à peu. La nuit tombe.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous remontons l'avenue Andrassy en admirant les façades de ses imposantes demeures pour aller jusqu'à l'Opéra, en partie en travaux à l'extérieur. Il est trop tard pour faire la visite guidée en français mais nous pouvons admirer le hall intérieur, magnifique.

Un peu plus loin, nous passons devant l'académie de musique Franz Liszt et les statues dans le parc adjacent.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous retournons dans le quartier juif pour boire un verre dans "un bar de ruines", ils ont fait leur apparition dans les années 2000 à Budapest. Ils sont installés dans des bâtiments abandonnés et forment des bars éphémères mais ils sont maintenant implantés définitivement pour certains, comme celui où nous allons le "Szimpla". Il est formé de nombreuses salles décorées avec du matériel de récupération. Nous buvons un verre dans une pièce sur le thèmes des écrans et claviers anciens d'ordinateur ainsi que des magnétophones à bandes, il y a des fils partout. Nous croisons des touristes mais aussi de très nombreux jeunes Hongrois.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous dînons correctement dans la rue piétonne Vaci au restaurant "Grappa" où un des gérants devient le "copain" de Gégé. Il nous joue du violon, dont un morceau où Gégé tient l'archet !

Nous lui achèterons son CD : "Famous Hungarian Songs" de "Erno Gaspar Ernest" :)

DIMANCHE 28 JANVIER

Les jours précédents, nous avons découvert une partie de Pest, aujourd'hui, nous franchissons le Danube et allons visiter Buda.

Nous marchons le long du Danube à partir du pont de la liberté. Face à nous, le mont Gellert et l'hôtel du même nom et en haut, la citadelle et le Monument de la Libération installé par les Soviétiques en 1947 pour célébrer la libération de Budapest par l' Armée rouge.

Nous franchissons le pont Elizabeth. Nous découvrons la statue de Saint Gellert et sous le pont, la statue de la reine Elizabeth, dite Sissi.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons maintenant sur l'autre rive du Danube, de beaux bâtiments bordent la rue. Nous arrivons au départ du Siklo, funiculaire de 1870 qui permet de monter à la colline du château.

 

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Le point de vue sur le Danube, le pont des chaînes et la ville est superbe. Nous assistons à la relève de la garde devant le palais Sandor où sont installés les bureaux de la présidence. En face, le palais royal.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous entrons dans la cour du palais royal par la porte Corvin, dominée par un grand corbeau noir.La promenade dans cette vaste cour est très agréable avec d'un côté le palais et de l'autre, de somptueux points de vue sur la ville. Le soleil nous accompagne, nous avons de la chance. Le palais a été détruit et reconstruit plusieurs fois, il abrite aujourd'hui deux grands musées.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons dans les ruelles qui mènent à l'église Mathias et au Bastion de pêcheurs. Celui-ci date du début du XXème siècle mais avec une inspiration médiévale. Ce quartier était au moyen-âge défendu par la guilde des pêcheurs. les 7 tours représentent les 7 tribus Magyares fondatrices du pays. Nous avons de beaux points de vue sur le Parlement.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous allons boire un verre avant de visiter l'église Mathias qui ouvre à 13h. Elle date de 1474 mais a été profondément restaurée au XIXème siècle. A l'extérieur, les tuiles de couleurs sont magnifiques sous le soleil. Intérieurement, les murs  peints et les vitrauxsont somptueux.

C'est ici que Sissi et François-Joseph 1er furent couronnés souverains de Hongrie avec Franz Liszt a à l'orgue ! On peut voir la couronne de Sissi dans l'église.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous redescendons à pieds et passons le pont des Chaînes.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons sur l'autre rive vers le parlement. Sur le quai, des chaussures en métal en mémoire des juifs Hongrois déportés par les nazis.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous arrivons au Parlement, très ressemblant à celui de Londres vu du Danube. Il fait face au Château Royal, considéré comme un contre-pouvoir aux yeux des hongrois. Une manifestation a lieu juste à côté, nous ne savons pas pourquoi mais de plus en plus de personnes affluent, certaines portent le drapeau européen.

A l'opposé, un mur avec des impacts de balles porte une plaque commémorative de l'insurrection de 1956. Toutes proches, deux statues de Imre Nagy.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous nous dirigeons vers la Basilique St Etienne (ou Stephen) en passant par le "liberty square" avec sa colonne, monument à l'armée soviétique. Un peu plus loin, un autre mémorial aux déportés Juifs.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

La basilique St Etienne est immense avec du marbre partout à l'intérieur, l'ensemble est plutôt lourd mais les mosaïques qui tapissent le dôme sont belles. Cette église est cependant très importante car elle contient une relique, la main momifiée d'Etienne 1er, premier roi canonisé en 1081. Nous mettons une pièce pour voir la main éclairée.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous allons sur la place Vorosmarty, en chemin, nous croisons un tramway, très fréquent ici et une grande roue. La nuit commence à tomber quand nous arrivons sur la place et la fameuse pâtisserie Gerbeaud. Nous voulions y déguster un gâteau mais le choix proposé ne nous plaît pas trop, comme le cadre, un peu surfait à notre goût !

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous flânons dans la partie nord de la rue piétonne Vaci, plus animée que vers notre hôtel.

Nous déjeunons vers 17h, au même restaurant que vendredi soir, le "Parisi 6", toujours très bien ! Nous n'avons pas déjeuner à midi et nous avons faim !

BUDAPEST
BUDAPEST

 Nous avons réservé par l'hôtel une croisière de nuit sur le Danube avec deux boissons par personne de 19h à 20h. L'organisme est "Dinner and cruise on the Danube", c'est leur prospectus que l'on a vu un peu partout. Nous sommes assez déçus car à part le pont des chaînes et le parlement, peu de bâtiments sont bien éclairés. La lumière importante à l'intérieur du bateau rend très difficile à la fois la vue sur les monuments et la prise de photos. De plus, pour des raisons de sécurité, on ne peut pas aller à l'extérieur. En fait, la priorité de ce type de croisière est semble-t-il plus pour la musique. Nous avons cependant vu des bateaux plus petits où les lumières étaient plus tamisées, c'est peut-être mieux ? Il y a une quinzaine d'années, nous avions fait cette croisière de jour, l'été, sur le pont du bateau, et on avait trouvé vraiment magnifique et différente la vue sur la ville.

BUDAPESTBUDAPEST

LUNDI 29 JANVIER

Nous prenons assez tôt notre petit déjeuner car l'avion est à 10 heures. La navette de l'hôtel nous emmène comme prévu, à l'heure. Le retour se fait sans problème.

Nous avons trouvé un peu court notre visite de cette belle ville de Budapest car nous n'avons pas eu le temps de visiter tout ce que nous aurions souhaité. Il faudra y revenir :)

6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 11:14

VENDREDI 15 DECEMBRE

Nous prenons un vol Ryan Air à l'aéroport de Beauvais avec Marie-Annick et Jacques pour Cracovie, nous arrivons vers 12h. Nous prenons un taxi pour le Campanile de Cracovie bien situé dans la vieille ville. Le chauffeur est efficace et très sympathique et nous réservons avec lui pour le transfert du retour. Ses coordonnées :

Rafal Nowicki + 48 797 597 386,

email : nowicki.rafal70@gmail.com

Il parle anglais, italien et allemand et on a vu qu'il comprenait assez bien le français. Il utilise aussi Viber et WhatsApp.

Nous posons nos affaires à l'hôtel et en route pour une balade pédestre du guide "lonely planet" : dans les pas des rois et des reines. On suit l'ancienne voie royale qu'empruntaient les souverains lors de leur couronnement et on voit ainsi les principaux bâtiments de la ville.

Nous rejoignons le Nord du Planty, parc qui entoure toute la vieille ville. Nous y découvrons une des crèches du concours qui a lieu à Cracovie début décembre. Ce sont des réalisations en bois et en papier brillant de toutes les couleurs et qui insèrent une crèche dans des reproductions de monuments. Dans le parc, des décorations de Noël dans les tons bleus sont installées.

Nous débutons avec la Porte Florian, la seule porte d'origine parmi les sept qui permettaient d'entrer dans la ville fortifiée. Juste avant, l'avant poste de la Barbacane.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous empruntons la rue Florianska, bordée de magasins et aussi décorée pour Noël. Nous arrivons sur la place centrale et devant l'église Notre Dame. Nous entrons la visiter. Les murs intérieurs ont gardé leurs peintures et le plafond est un ciel étoilé remarquable. La pièce la plus célèbre est le retable sculpté, un triptyque ouvert qu'à certaines heures, il est en bois de tilleul peint puis doré. Les vitraux qui entourent l'autel ainsi qu'à l'opposé le vitrail près de l'orgue sont très beaux. De l'extérieur, on peut entendre toutes les heures une musique jouée au clairon depuis la plus haute tour, La musique s'arrête brutalement car selon la légende, lors d'une attaque des Tatars, le trompettiste qui avertissait de l'assaut d'une tour fut tué par une flèche.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

En face de l'église, le marché de Noël avec un grand sapin et les calèches blanches. Nous y dégustons nos premières gaufres, ça réchauffe !

Parmi tous les articles sur ce superbe marché de Noël, nous découvrons des crèches en miniatures pour la décoration du sapin ou de la maison.

Ci-contre, l'affiche du concours des crèches.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous sommes sur la place de la Halle aux draps, bâtisse de la Renaissance à deux étages, le soleil se couche (il est 15h30) et il commence à faire assez froid.

Nous décidons de faire un peu d'exercices pour se réchauffer et nous prenons l'escalier qui monte au Beffroi de l'hôtel de ville. Il date du XVème siècle, a été détruit puis reconstruit mais il a gardé son portail gothique d'origine. On a quelques belles vues sur la ville.

Nous ne finirons pas notre circuit pédestre qui devait nous mener au Collegium Marius, à la Basilique des Franciscains et au Château Royal; il est trop tard, ce sera pour les jours suivants.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

En sortant, il fait bien nuit et toujours bien froid aussi, nous allons prendre un verre au Vis-à-Vis, café où l'on s'assied au bord d'un minuscule comptoir.

Nous faisons ensuite un tour sur la place, nous découvrons une scène en plein air où des amateurs déguisés chantent des chants de Noël.

Nous entrons sous la Halle aux draps où s'alignent les boutiques de souvenirs, il y a un peu de courants d'air!

Nous avons des difficultés pour trouver un restaurant pour dîner, tout est réservé et complet. Nous sortons de l'enceinte de la vieille ville et mangeons finalement dans un restaurant Italien, pas mauvais mais bruyant!

Pour finir, des photos de deux autres crèches (cliquer sur les images pour les voir en verticale).

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

SAMEDI 16 DECEMBRE

Après un petit déjeuner correct, nous reprenons notre découverte de la ville de Cracovie en repartant de la place de la Halle aux draps.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous allons au Collegium Maius, le plus ancien centre universitaire de Pologne, avec sa cour aux arcades gothiques du XVème siècle. Il y a une horloge avec, en dessous, des figurines en bois qui sortent toutes les heures sur fond musical. Nous visitons une partie du musée avec différentes salles, certaines d'entre elles contiennent des instruments de Copernic qui a été étudiant ici vers 1490.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Puis nous rejoignons la Basilique des Franciscains pour admirer ses superbes vitraux Art nouveau avec la lumière du jour, ci-contre, Dieu créant le monde.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous quittons l'enceinte de la vieille ville pour nous rendre au musée du vitrail de Cracovie, cette visite montre aussi les ateliers. Nous prenons une boisson chaude et des croissants en attendant l'heure de la visite guidée. La conférencière parle l'anglais de façon très rapide et ce n'est pas toujours facile à suivre mais c'est malgré tout intéressant.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous revenons sur nos pas et empruntons la rue Kanonizca, avec ses façades médiévales, pour arriver en bas de la colline du château. Une place, Sw.Marii Magdaleny, avec une statue et une fontaine, rejoint la rue parallèle Grodzka, beaucoup plus commerçante.

Depuis ce matin, nous avons vu plusieurs autres crèches !

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous nous promenons à l'extérieur du château et de sa cathédrale. Nous voulions visiter l'intérieur mais tout ferme à 15h45 et la nuit tombe !

Nous prenons une soupe dans un bar souterrain pour nous réchauffer.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous utilisons la rue Grodzka pour rejoindre le marché de Noel et ses jolis stands.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous avons réservé pour le dîner au restaurant Morskie Oko qui sert de la cuisine Polonaise.

Il y a des musiciens.

DIMANCHE 17 DECEMBRE

Ce matin, la neige tombe sur Cracovie. La sortie de notre hôtel donne sur le parc Planty, nous sommes contents de voir la neige, comme des enfants ! Nous passons en contrebas du château et rejoignons les bords de la Vistule, la neige tombe de plus en plus fort. Le dragon Smok en bas du château crache quand même régulièrement du feu !

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous allons faire une balade pédestre de notre guide "lonely planet" sur le thème : le passé Chrétien et juif de Kazimierz. Nous commençons par la partie Chrétienne. Au bord de la Vistule, nous voyons l'extérieur de l'église des Paulins St Michel et St Stanislas, toujours accompagnés par la neige.

CRACOVIE et son marché de Noël

Puis, nous visitons deux autres églises : "St Catherine" du XIVème siècle et "le Très Saint Corps du Christ " du XVème siècle.

Sur notre chemin, nous découvrons une patinoire et un petit marché avec essentiellement de la nourriture et de la boisson.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous abordons ensuite la partie Juive avec la Haute Synagogue (ci-contre), construite en1560 et qui abrite la librairie Austeria au rez de chaussée. Il y a de nombreux livres mais aussi des affiches.

Plus loin, sur une place appelée "rue large", nous visitons le cimetière Remuh, la synagogue qui jouxte le cimetière est en activité. Ce cimetière ancien a été saccagé par les nazis, il a été restauré et un des murs d'enceinte est fait avec les morceaux de pierres tombales très anciennes que l'on n'a pas pu reconstituées, il constitue un mur du souvenir. La tombe du Rabbin Renuh n'a pas été saccagée, c'est considéré comme un miracle et beaucoup de personnes viennent s'y recueillir.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous visitons aussi la "vieille synagogue", transformée en musée et qui présente entre autres des objets sacrés, une histoire du quartier, une maquette de Cracovie et des œuvres d'art de thème religieux. J'admire le travail de Marta Golab qui plie du papier, le découpe et le déplie pour former des tableaux merveilleux (exemples ci-contre et la dernière photo en dessous).

 

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous parcourons les ruelles du quartier en passant par la place Nowy où se tient un marché aux puces populaire.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous retournons sur la colline du Wawel pour visiter l'intérieur de la cathédrale. Elle est immense, elle a vu le couronnement et les funérailles de nombreux monarques qui y sont maintenant enterrés. Nous voyons différentes chapelles qui correspondent aux différents toits extérieurs et la crypte avec les tombes d'anciens souverains, de poètes mais aussi celle du président Lech Kaczynski et son épouse, décédés dans un accident d'avion en 2010.

Nous prenons l'escalier qui permet de monter dans la tour Sigismond qui contient plusieurs cloches réparties à différents niveaux d'une charpente impressionnante. La plus grosse cloche qui porte le nom de la tour a 2,60m de diamètre et pèse11 tonnes. On peut faire un vœu en touchant le marteau de la cloche. Il y a une belle vue sur la ville du haut de la cathédrale.

 

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous retournons sur la place de la Halle aux draps car nous avons un RV pour entrer au musée souterrain du Rynek. On peut y voir les recherches archéologiques menées sous la place de 2005 à 2007. Le musée utilise des techniques de présentation interactives pour expliquer la vie à l'époque médiévale.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Évidemment, nous passons notre dernière soirée au marché de Noël pour y faire des achats et manger, comme chaque jour, une gaufre sucrée ou au chocolat dégoulinant, hum, trop bon !

Nous ne gouterons pas le vin chaud stocké dans de grands tonneaux car la queue est toujours énorme.

Encore une photo de crèche :)

Pour dîner, nous avons réservé au restaurant "Goscinna Chata" qui sert de la cuisine polonaise, correcte mais moins bon que celui de la veille. Si vous venez à Cracovie, n'oubliez pas de réserver les restaurants sinon, c'est très difficile de dîner où on veut.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

LUNDI 18 NOVEMBRE

Notre chauffeur de taxi vient nous chercher à 5 heures pour nous conduire à l'aéroport pour rentrer en France.

30 janvier 2018 2 30 /01 /janvier /2018 17:45

VENDREDI 24 NOVEMBRE

Nous partons un peu après 6h pour l'aéroport de Beauvais. Nous garons la voiture au parking P4 et marchons jusqu'au terminal 2 où nous prenons l'avion avec Ryan Air pour Rome. Le vol part à 9h10, à l'heure. A l'arrivée, nous attendons le bus de Ryan Air sur le quai n°2 que nous avons aussi réservé en ligne.Nous arrivons à notre hôtel un peu avant 13h; Nous logeons au "Domus Maggiore" situé juste au dessus d'une pâtisserie (où se trouve la réception) sur la place de la cathédrale Santa Maria Maggiore. Notre chambre est bien et la fenêtre donne sur la place.

ROME

Nous achetons un sandwich dans la pâtisserie et prenons le métro pour le Vatican. Nous nous régalons avec les sandwichs tièdes, l'un au jambon italien et l'autre à l'aubergine.

Nous allons aux musées du Vatican, il n'y a pas la queue et nous entrons directement.

ROMEROME

Le musée est immense et nous allons uniquement dans certains secteurs. Le temps est assez ensoleillé et nous passons du temps dans les cours intérieures.

ROME
ROMEROME

Nous admirons la galerie des cartes réalisées entre1580 et 1583.

ROME

Nous visitons les quatre salles de Raphael, deux d'entre elles ont été peintes par le maître, les deux autres par ses étudiants selon ses instructions.

ROMEROME
ROME

Nous traversons de nombreuses salles et galeries où nous ne nous arrêtons pas mais nous apprécions la beauté du musée en lui même. Dans la partie moderne, nous voyons une toile de Dali mais aussi de Van Gogh et Matisse.

ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME

Nous finissons évidemment par la Chapelle Sixtine où nous entrons facilement, c'est ouvert, on ne fait pas la queue et on n'est pas poussé vers la sortie. C'est bien agréable de faire la visite en dehors des périodes très touristiques.

Nous sortons en empruntant le fascinant escalier hélicoidal.

ROMEROME
ROME
ROMEROME

Il est 17 heures et la nuit tombe quand nous faisons la queue (le passage des portiques de sécurité prend du temps) pour entrer dans la basilique St Pierre. C'est grandiose tant par la taille que par la richesse de la décoration. Le Baldaquin du Bernin attire tous les regards.Les gardes suisses avec leurs jolis uniformes gardent les lieux. Nous voyons la tombe de Jean-Paul II. Il y a aussi la statue de St Pierre avec le pied usé tant il a été touché par les fidèles. Nous admirons la grande finesse de la Piéta de Michel Ange.

 

ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME

Nous sortons sur la place St Pierre à la nuit. Il y a de nombreuses chaises installées et aussi un immense sapin de Noel qui vient d'être apporté.

ROMEROME

Nous revenons en métro vers notre hôtel et nous allons déguster des " pastas "avant de rentrer dormir.

SAMEDI 25 NOVEMBRE

Le petit déjeuner compris dans le prix de la chambre se prend dans la pâtisserie (cafeteria et restaurant Cottini), on choisit ce que l'on veut à volonté en sandwichs salés, en viennoiseries, en gâteaux, en toasts grillés; thé ou café de toutes sortes, à l'italienne, et un jus d'orange frais.

 

ROME
ROMEROME

Nous partons visiter le palatin et le forum. Nous achetons les billets d'entrée au Palatin où il y a moins de monde. Nous pourrons visiter le Colisée demain avec le même billet.

Nous commençons par le Palatin, là où Romulus aurait fondé la ville en 753 a.v JC et où habitaient les empereurs romains. C'est une promenade agréable parmi de superbes ruines et de beaux arbres. Il y a de belles vues sur toute cette partie romaine de la ville dont le Forum et le Colisée.

ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME

Nous allons ensuite au forum avec les ruines des temples, des basiliques et des espaces publics. Le lieu a aussi beaucoup de charme et on visite en essayant d'imaginer la splendeur passée. La voie sacrée a gardé par endroit ses énormes dalles.

ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME

Dans une ruelle attenante, nous trouvons un petit restaurant où nous déjeunons avec une très bonne pizza pour deux et une salade.

Nous rejoignons ensuite la "piazza de Campidoglio", place du capitole, située sur une des sept collines de la ville, avec la mairie de Rome et de chaque côté des musées. Un escalier entouré de statues monumentales permet d'y accéder.

ROMEROME

Nous nous promenons ensuite jusqu'à la "piazza Venezia" et le monument en marbre blanc pour le premier roi d'Italie, Victor Emmanuel II. Cet énorme bâtiment est dédié aussi à la patrie et accueille la tombe du soldat inconnu.

La nuit commence à tomber, nous marchons jusqu'à la Fontaine de Trévi, remplie de monde. Nous parvenons quand même à y jeter une pièce en faisant un vœu !

Nous dînons avec les traditionnelles "pastas" avant de rentrer à l'hôtel.

ROMEROME

DIMANCHE 26 NOVEMBRE

Ce matin, nous passons près de l'Arc de Constantin avant de visiter le Colisée, nous ne faisons pas la queue car nous avons déjà notre billet. Il date de 80 et après le déclin de l'empire, il a été laissé à l'abandon. Ce qu'il en reste montre une construction gigantesque et astucieuse quand à son aménagement. Le lieu est très impressionnant.

Les deux dernières photos montrent une reconstitution du Colisée.

ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME

Nous rentrons nous reposer et prenons un sandwich avant de repartir pour la place d'Espagne en métro.L'escalier de la Trinité des monts mène à l'église du même nom. Il y a du monde, italiens et touristes sont nombreux à s'asseoir sur les marches. En bas de l'escalier, une fontaine avec une barque qui prend l'eau. C'est très animé.

ROMEROME
ROMEROME

Nous passons devant la colonne de l'immaculée avant de retourner voir la fontaine de Trévi de jour puis, le Panthéon et sa gigantesque coupole, unique au monde par sa conception, et son oculus. A l'intérieur, des tombeaux dont ceux de Raphaël et de Victor Emmanuel II.

 

ROMEROME
ROMEROME
ROMEROME

La nuit tombe et nous finissons la journée par un petit circuit pédestre pour voir quelques places de Rome dont la place Minerva (et son éléphant portant un obélisque), la place "Di San Ignazio de Loyola ( avec un plafond en trompe l’œil à l'intérieur de l'église), la superbe place Navona (avec une fontaine du Bernin entre autres), la place Campo de Fiori (sans marché à cette heure mais bordée de nombreux restaurants). Nous dînons correctement dans un restaurant sur le chemin menant à l'hôtel.

ROMEROME
ROMEROME

LUNDI 27 NOVEMBRE

Nous visitons la basilique Sainte Marie Majeure au pied de notre hôtel. Nous faisons un tour dans le quartier avant d'aller près de Termini pour le bus qui nous mène à l'aéroport pour prendre l'avion du retour.

ROMEROME
ROMEROME
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 15:20

MARDI 6 JUIN

Nous quittons Narva pour le parc national de Lahemaa. Nous sommes bien installés à la Guest House Rannaliiv située à l'extérieure du village de Vosu, près de la mer Baltique. Nous sommes à la fois près de la mer et de la forêt. Nous déjeunons au soleil sur le balcon de notre chambre qui donne sur un jardin. Nous allons marcher d'abord vers le bord de mer puis en forêt pour profiter du beau temps!

Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN

Nous prenons la voiture pour aller jusqu'à Altja, village avec des maisons anciennes, le bord de mer et la nature sont aussi très agréables dans cette partie du parc.

Au retour, nous allons dîner sur la terrasse bien ensoleillée d'un restaurant et nous rentrons dormir à notre hôtel. Nous somme au grand calme, en pleine nature.

Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN

MERCREDI 6 JUIN

Ce matin, nous allons visiter plusieurs manoirs (XVème au XVIIème siècle) du parc de Lahemaa, Ils ont été magnifiquement restaurés et servent de lieux d'expositions (Palmse, Sagadi) ou d'hôtel (Vihula, précédé par un moulin).

Nous croisons à nouveau des cigognes, elles sont vraiment majestueuses !

Nous quittons le parc, poursuivons notre route et faisons un arrêt piquenique aux cascades de Jagala avant de rejoindre Tallinn.

Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN
Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN
Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN
Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN

Nous rendons notre voiture de location et retournons nous installer à l'hôtel St Olav au coeur de la vieille ville. Nous partons nous promener dans cette très belle ville médiévale et découvrons un marché artisanal sur la place principale.

Nous allons flâner vers le port avant de revernir dans les ruelles pittoresques de la vieille ville où nous dînons.

 

Du parc LAHEMAA à TALLINN
Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN

JEUDI 8 JUIN

Notre dernière journée à Tallinn se passe sous la pluie le matin et un temps gris le reste de la journée.

Nous consacrons donc notre mâtinée à la visite du musée sur l'histoire de la ville. Au rez de chaussée, deux expositions provisoires, l'une sur la céramique et l'autre sur les armes.

Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN
Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN

La pluie s'est calmée et nous partons à la découverte des remparts côté extérieur, des espaces fleuris sont aménagés pour se promener. Nous faisons quelques achats de souvenirs avant de dîner et de rentrer à l'hôtel.

Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN
Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN
Du parc LAHEMAA à TALLINNDu parc LAHEMAA à TALLINN

VENDREDI 9 JUIN

Le soleil est revenu pour notre dernière mâtinée à Tallinn. Les boutiques d'artisanat sont sur la place, nous faisons encore quelques achats avant de s'installer agréablement à une terrasse pour déguster une bière.

Nous revenons à notre hôtel pour prendre le taxi qui nous conduit à l'aéroport pour notre retour en France.

Du parc LAHEMAA à TALLINN
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 16:32

DIMANCHE 4 JUIN

Nous roulons vers la ville de TARTU située au sud-est de L'Estonie. C'est la ville des étudiants et la deuxième du pays après la capitale. En chemin, nous voyons plusieurs nids de cigogne dont l'un est occupé par un petit bébé.

Nous logeons sur la place de l'hôtel de ville Raekoja dans l'hôtel Draakon situé dans une maison ancienne, c'est très confortable. La place est superbe, rebâtie dans le style néoclassique ou soviétique après l'incendie de 1775. La sculpture d'un couple qui s'embrasse au milieu d'une fontaine(Le baiser des étudiants) est vraiment une réussite, on a l'impression que les amoureux s'envolent vers le ciel avec grâce. La place est vaste et majestueuse. Vers le fond, un bâtiment penché abrite un musée.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Nous nous promenons dans les ruelles et passons devant l'université. Il y a ici, comme à Tallinn de belles portes et aussi de belles enseignes comme celle du théâtre de marionnettes.

De l'autre côté de la rivière, il y a la partie plus moderne de la ville avec ses grands magasins.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Nous passons le reste de la journée sur la colline de Toome où a débuté l'histoire de la ville.C'est un grand parc où on trouve d'anciens bâtiments aménagés en musées ou alloués à des tâches administratives.Il y a aussi un ancien observatoire considéré en 1810 comme ayant le plus puissant télescope du monde; nous n'y aurons hélas pas accès.

Nous voyons le pont des anges et celui du diable. Pour le premier, il y a une légende : si on traverse le pont sans respirer, notre vœu se réalisera. Évidemment, on joue à traverser le pont sans respirer!

Nous visitons les ruines de la cathédrale gothique du XIII ème siècle, le lieu a beaucoup de charme sous le soleil revenu. Depuis 1804, une partie a été reconstruite pour abriter la bibliothèque de l'université.

En contrebas de la colline, nous allons boire une bière au Gunpowder Cellar, pub datant du18ème siècle et aménagé dans une incroyable salle voutée en pierre de10,2 mètres de hauteur.

Nous dînons moyennement dans une taverne de la place de l'hôtel de ville avant de rejoindre notre hôtel d'un autre temps.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

LUNDI 5 JUIN

Après un petit déjeuner somptueux, nous longeons le lac Peipus qui fait frontière avec la Russie Pour rejoindre  NARVA située à l'extrême nord-est du pays et qui est une ville frontière avec la Russie. Nous voyons encore de nombreux nids de cigognes le long de la route.

Avant d'y arriver, nous faisons une halte au couvent de Kuremae, situé sur une colline, construit entre 1892 et 1895 et qui est le seul monastère orthodoxe accueillant encore plus d'une centaine de nonnes.L'endroit est considéré comme la petite Lourdes de l'Estonie à cause d'une source située au pied de la colline. L'architecture des bâtiments est une belle découverte malgré la pluie qui est revenue.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Nous arrivons à Narva sous la pluie et l'architecture soviétique de la ville, comme celle de notre hôtel Elektra, est plutôt tristounette ! Par contre, l'intérieur de l'hôtel est très bien, la chambre est vaste et confortable.

Nous allons visiter le château de la ville, le plus ancien et le plus imposant d'Estonie. En face, en Russie, il y a aussi une très grande forteresse "Ivangorod". La rivière sert de frontière et en visitant le château, on surplombe le pont qui permet de passer d'un pays à l'autre. Une statue de Lénine est restée dans l'enceinte du château de Narva.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Le château a été construit par les Danois en 1370 et fortifié plus tard, il a été restauré après la deuxième guerre mondiale. Nous visitons l'intérieur où se trouve un musée, situé sur plusieurs étages, qui présente l'histoire de la ville et de son château.Il y a des collections d'armures, de tableaux et aussi une série de costumes que les visiteurs peuvent enfiler pour faire des photos, on ne se prive pas !

Une des salles présente l'industrie textile qui fonctionnait ici au XIX ème siècle avec les centrales hydroélectriques. La Russie a exploité cette ressource et la ville est polluée. Les vues du haut du château montrent d'une part la ville de Narva avec ses immeubles de béton et d'autre part, la ville russe.

Nous dînons bien dans un restaurant trouvé au hasard en ville avant de rentrer dormir.

 

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 10:52

JEUDI 1er JUIN

Nous quittons Haapsalu pour prendre le ferry pour l'île de Saaremaa. Nos guides vantent la beauté sauvage de cette île qui a gardé, comme celles avoisinantes, des traditions Estoniennes (elles ont été moins atteintes par le soviétisme).

Le ferry part de la ville de Virtsu pour accoster sur l'île de Muhu; un pont relie ensuite cette île à Saaremaa. Le vent souffle fort pendant la traversée, heureusement, le trajet est court.

 

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

Sur l'île de Muhu, nous faisons un arrêt à Koguva pour visiter son musée en plein air de l'histoire paysanne locale. Les maisons traditionnelles sont bien restaurées et la proximité avec la mer montre les activités de pêche. Nous voyons notre premier moulin à vent. Une maison montre une salle de classe et une autre est consacrée aux costumes et à l'artisanat.

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

Nous passons la digue de pierre qui relie l'île de Muhu à celle de Saaremaa. Nous rejoignons directement notre hôtel, le "Spa Hotel Meri" situé à "Kuressaare", la capitale de l'île.

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

Nous faisons un tour à pieds dans les alentours de l'hôtel situé en bordure de mer, nous dînons sur place, un buffet est proposé mais c'est moyen.

Après, nous allons profiter de la piscine avec jets et du jacuzzi, c'est super car nous ne sommes que tous les deux ! Nous dormons sereinement.

 

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

VENDREDI 2 JUIN

Nous commençons la journée par la visite du château de Kuressaare, nous y allons à pieds, il est près de notre logement. Ce château fort a été construit en dolomite et date de 1260, les douves et les tours à canon ont été ajoutées au XVIIème siècle. Le parc autour du château est agréable et nous avons la surprise d'y croiser la présidente de la république d'Estonie(complètement à droite sur la photo). Des groupes scolaires étaient un peu partout dans le parc et nous avons vu arriver des voitures officielles; nous avons questionné autour de nous et nous avons su que la présidente Kersti Kaljulaid, élue en 2016, faisait sa première visite officielle sur l'île.

Nous faisons ensuite un tour en centre ville.

 

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

Nous retournons à notre hôtel et nous prenons la voiture pour une visite de l'intérieur de l'île où les forêts sont nombreuses.

Notre premier arrêt est au lac Kaali dont le cratère a été formé par une météorite. Un peu plus haut, Nous allons à l'église Karja dont les murs intérieurs gardent encore la trace de peintures.

Puis nous arrivons aux moulins d'Angla. Les moulins sont majestueux, le site est aménagé pour les touristes. Nous visitons l'intérieur d'un moulin et prenons un encas au restaurant attenant. Sur place, une petite exposition sur les traditions de l'île (outillages, métiers à tisser et photos anciennes). A l'extérieur, des morceaux de barque servent d'abris pour la paille des animaux.

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

Nous roulons ensuite jusqu'à la falaise de Panga. Le temps est couvert et sur place, le vent est très fort et nous déporte, nous ne nous approchons pas du bord !

A l'abri du vent, une femme tient une échoppe d'objets en dolomite, nous lui achetons une petite coupelle en souvenir.

Nous rentrons ensuite vers notre hôtel en longeant parfois la côte et nous voyons de nombreux genévriers.

Nous dînons dans un excellent restaurant dans la ville de Kuressaare "Arensburg restoran".

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

SAMEDI 3 JUIN

Nous passons agréablement la mâtinée dans la péninsule de Sorve, au sud de l'île. Les paysages sont très sauvages et le temps gris encore avec du vent !

Puis nous reprenons le ferry dans le sens inverse pour la ville de Virtsu.

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

Nous roulons jusqu'à la ville de PARNU, notre prochaine étape.

Cette station balnéaire a une grande plage de sable blanc bordée par un magnifique parc. Nous sommes hors saison et c'est peu animé. Les maisons sont plutôt bourgeoises. Nous faisons un tour à pieds vers la plage, le parc et le centre ville ( nous passons par la porte de Tallinn et voyons l'extérieur de l'église Elizabeth).

Nous dînons bien au restaurant "Edeilwess". Nous logeons à l'hôtel Carolina, chambre un peu petite mais bien aménagée, bon petit déjeuner.

ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU
ILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNUILE DE SAAREMAA ; la ville de PARNU

Presentation

  • : carnet de voyages de Michel et Patricia
  • : Ce blog créé le 10 juillet 2009 est un récit de nos voyages.
  • Contact

Rechercher