15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 19:51

Jeudi 26 avril : de Nicosie à Limassol

Nous passons par la montagne et nous faisons deux arrêts où nous avons été la première semaine.

Le premier pour la petite église de Forviotissa fermée lors de notre première visite et nous n'avions pas réussi à trouver quelqu'un pour l'ouvrir. Nous ne regrettons pas cette fois, nous pouvons voir les fresques intérieures. Elles sont en très bon état et splendides par leur couleurs vives et leur état de conservation, elles datent du XII ème au XVII ème siècle et sont classées au patrimoine de l'Unesco. La cloche de l'église est à l'extérieure, dans un arbre :)

LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre

Le deuxième arrêt est au village de Kakopetria tellement charmant ! Et puis, nous retournons manger au restaurant  Mylos qui sert de délicieuses truites.

LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre

Au nord de Limassol, nous découvrons un très beau village, celui de Laneia mais les rues sont désertes à cette saison. Les rues sont pavées, les fleurs sont partout et certaines maisons de pierres calcaires ouvrent leurs portes pour montrer des activités anciennes. Nous y visitons aussi la maison d'un artiste peintre, Michael Owen.

Nous rejoignons ensuite la ville de Pissouri, à l'ouest de Limassol où nous avons notre logement(Zafira Holiday Apartments) situé sur les hauteurs de la ville. Nous dînons sur place.

LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre

VENDREDI 27 AVRIL : les sites archéologiques

 

 

 

Après un bon petit déjeuner sur la terrasse face à la mer, nous partons pour le site antique de Kourion. Le site est très agréable à visiter car on a une vue panoramique sur la mer et les champs fleuris alentour. La visite commence par le théâtre romain. Dans les différentes maisons et dans la basilique paléochrétienne, on peut voir des mosaïques assez fines. Les plus belles sont protégées par un toit.

LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre

Nous allons déjeuner dans Limassol au restaurant Mayirio Sykaminia où nous rentrons par l'arrière directement depuis le parking où nous avons garé la voiture; restaurant vraiment authentique et très bon.

Nous partons ensuite visiter le château de Limassol qui présente un musée médiéval; la vue est belle depuis les remparts.

A l'entrée, une expo temporaire expose des photos en noir et blanc sous lesquelles sont inscrites des citations bien choisies d'écrivains.

LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre

Nous nous promenons dans Limassol et nous croisons là aussi église et mosquée.

LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre

Nous quittons Limassol pour aller voir au soleil couchant le sanctuaire d'Apollon Hylatès.

Les colonnes entières ont été restaurées, les photos ont de belles couleurs en fin de journée.

Nous rentrons dîner à l'appartement.

LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
LIMASSOL, ChypreLIMASSOL, Chypre
14 octobre 2018 7 14 /10 /octobre /2018 17:26

La ville est la capitale de deux pays, la partie nord pour la République de Chypre Nord, pays reconnu uniquement par la Turquie et la partie sud pour la République de Chypre.

La vieille ville est entourée de remparts Vénitiens qui forment une sorte d'étoile, comme un flocon de neige.

Dans la partie Sud, les cinq bastions en bon état, servent, à l'extérieur, de parkings et de lieux de promenade.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

SAMEDI 21 AVRIL : Nicosie Sud

Avant de rejoindre Nicosie, nous faisons quelques arrêts dans des villages pour voir des petites églises orthodoxes et la campagne environnante. Parmi eux, le monastère Stavrovouni où seuls les hommes sont autorisés à entrer, nous ne le visitons pas.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous logeons à l'extérieur de la vieille ville dans un appartement très confortable : "Stavriana Court".  Nous nous installons et prenons la voiture que nous garons en bas des remparts, au bastion Prodocataro, pour faire une première visite dans Nicosie sud. Nous avons choisi de suivre la promenade "retour vers le passé" du Lonely Planet qui va d'ouest en est afin de faire une première approche de la ville.

Nous longeons les remparts, marchons un peu sur "Ledra street", artère commerçante de la ville et empruntons les ruelles du quartier populaire de Laiki Yitonia. Un peu plus loin, nous visitons l'église de l'Archangelo Michall Trypiotis du XVIIème siècle.

Tout au long de notre circuit, nous verrons beaucoup de peintures murales de styles très différents.

 

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous arrivons ensuite à la mosquée Omeriye, les minarets ont été ajoutés en 1571; c'était une église jusqu'au XIV ème siècle.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Les rues sont souvent fleuries et il est agréable de s'y promener, nous nous relaxons quelques instants dans la cour intérieure d'un hamman.

Notre promenade nous emmène vers une imposante demeure ottomane, hélas fermée, puis nous passons près du palais de l'archevêque.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous coisons la mosquée Tahtakale avant d'arriver au Nord Est, dans le quartier Chrysaliniotissa où nous flânons agréablement dans les ruelles.

L'église du quartier est la plus ancienne des églises byzantines de la ville. Nous restons un moment à l'extérieur pour écouter de beaux chants religieux qui flottent paisiblement dans cette oasis de calme.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous passons le long de la ligne verte qui délimite les deux parties de la ville avant d'aller dîner au restaurant "Zanettos Taverna" pour un repas de mezze à base de viandes. C'est très bon mais il y en a hélas trop pour que l'on puisse tout apprécier. Le patron prend soin de ses clients, l'accueil est vraiment chaleureux.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

DIMANCHE 22 AVRIL : Chypre Nord

Nous passons la frontière à pieds entre Nicosie nord et sud, il suffit de présenter sa carte d'identité.

La monnaie utilisée est la livre turque mais l'euro circule aussi.

Nous marchons directement vers les remparts au nord pour trouver des transports pour visiter quelques lieux situés à l'extérieur de la capitale de la république de Chypre nord.

Nous ne parviendrons pas à négocier un taxi pour faire la visite en voiture des sites que nous voulions voir, les tarifs sont exorbitants. On a essayé de nous arnaquer et on a perdu pas mal de temps.

Finalement, nous prenons le bus pour la ville de Girne(Kyrenia). A l'arrivée, un kiosque coloré sert des jus de grenade absolument délicieux.

 

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous visiterons ce joli port de Kyrenia dans l'après midi. Nous négocions plus facilement un taxi sur place qui nous emmène à Bellapais et aux somptueux vestiges de son abbaye.

On est envouté par le charme du lieu, en particulier le cloître.

Un écrivain britannique,Lawrence Durrell, a vécu dans ce village au début des années 1950 et a écrit ses mémoires "citrons acides"où il parle, entre autre, de l'abbaye.

De nombreux petits lézards se chauffent au soleil.

L'église de l'abbaye est un musée,le culte n'y est plus pratiqué depuis 1976.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous nous promenons dans le village qui est très fleuri et qui domine la mer. Nous prenons on rafraîchissement avant de revenir à Kyrenia avec le taxi.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Le port de Kyrenia (Girne) daterait des Grecs Mycéniens, vers 1200 av JC. La forteresse date des Byzantins au VIIème siècle, en 1191, elle a été prise par Richard Coeur de Lion qui faisait route vers Jérusalem. Au XIV ème siècle, les Vénitiens agrandissent le château.Les turcs débarquent en 1974. Actuellement, la ville reçoit beaucoup de touristes car son site est vraiment magnifique.

Nous déjeunons au Kivris Evi avec une salade Halloumi (fromage de lait de chèvre ou de brebis grillé et accompagné de crudités). La vue sur le port depuis le toit terrasse est superbe.

Dans le musée, à l'intérieur de la forteresse, nous voyons une épave d'un navire marchand grec qui sombra aux alentours de 300 av JC, elle a été découverte en 1967 avec les restes de sa cargaison.

.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous visitons la forteresse où les points de vue sur la mer sont enchanteurs.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous marchons ensuite le long du port et dans les ruelles de la ville où les vestiges de sculptures sur bois retiennent notre attention.

Patrick et Michel posent avec la statue d'un pêcheur:)

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous rejoignons Nicosie nord en bus, repassons la frontière, traversons Ledra Street dans Nicosie sud et reprenons la voiture pour rentrer dîner dans notre appartement.

 

LUNDI 23 AVRIL : Nicosie

Nous passons la matinée dans Nicosie Sud. Nous remontons Ledra street pour arriver à une minuscule et charmante place"plateia faneromenis" qui s'étale au pied de son église. De nombreux cafés complètent le décor.

 

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous nous promenons en nous dirigeant vers le CVAR qui retrace l'histoire de Chypre au travers de ses collections d'art et ses archives. Hélas, il est fermé en hiver. Nous n'avons pas réussi à voir les musées que nous souhaitions en étant à Nicosie sur le week-end !

Nous voyons de nombreux graffitis artistiques lors de cette déambulation dans les ruelles.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous entrons dans l'atelier d'un artisan Sotiris Sevastides, l'atelier 301 qui détourne des objets pour créer des œuvres d'art. C'est assez bien réussi et nous sommes bien acceuillis par l'artiste.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous passons le poste frontière pour aller faire la balade pédestre du guide Lonely Planet "retour vers le passé". Certains étudient avec sérieux le parcours :)

 

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous visitons l'imposante cathédrale St Sophie en partie construite par les artisans bâtisseurs de Saint Louis. C'est maintenant la mosquée Selimiye, lieu de culte en activité mais que l'on peut visiter en dehors des heures de prière.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous déjeunons au Saraba restaurant qui jouxte la mosquée, c'est moyen.

Nous passons devant l'église St Nicolas, Bedesten, lieu de spectacle des derviches tourneurs. En face, le marché municipal, ancien caravansérail.

Pas très loin, une ruelle, avec des bars, remarquée par sa déco en parapluies:)

 

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Plus loin, deux autres anciens caravansérails sont mieux conservés, en particulier le Buyuk Han.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous passons près de l'église arménienne et nous finissons la visite dans le quartier d'Arabahmet et ses charmantes ruelles. Ce quartier est situé près des bastions Roccas et Mula.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre

Nous rentrons dîner à notre appartement. Pour finir, quelques autres photos dont les spécialités gourmandes.

Nicosie et la partie de la république de Chypre nord que nous avons visitée  font partie, avec le massif de Troodos, de nos lieux préférés à Chypre.

NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
NICOSIE, capitale de ChypreNICOSIE, capitale de Chypre
2 octobre 2018 2 02 /10 /octobre /2018 14:17

LUNDI 16 AVRIL

Nous arrivons à l'aéroport de Larnaca vers minuit, nous prenons un taxi pour l'hôtel "Alkisti City"; la clé de notre chambre nous attend comme prévu dans une boîte aux lettres extérieure et nous entrons dans ce petit immeuble du XIXème siècle, bien restauré. La chambre est confortable et nous dormons agréablement.

Des travaux dans l'immeuble en face nous réveille mais il n'est pas trop tôt et nous sommes récompensés par la vue superbe, de notre balcon, sur l'église St Lazare. Il y a un bon soleil qui nous met tout de suite dans l'ambiance vacances.

Le petit déjeune est correct.

MARDI 17 AVRIL au VENDREDI 20 AVRIL

Nous retournons à l'aéroport pour prendre notre voiture de location et en route. Nous allons au village de Lemithou dans les montagnes du Troodos où nous allons loger à la "Themis House". Nous avons réservé une chambre avec une kitchnette. Le patron se montrera très agréable et nous donnera plein de bons conseils sur la région. Nous avons une belle vue sur les montagnes depuis notre chambre. Il y a une piscine mais il fait encore un peu frais en montagne pour l'utiliser.

 

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Nous avons pris l'autoroute du sud avant de bifurquer dans la montagne où les routes sont parfois assez sinueuses et étroites. Nous voyons souvent les dômes des églises orthodoxes. Les paysages sont apaisants. Nous piqueniquons tranquillement en chemin, près d'une petite église fermée.

 

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Nous dormons comme des loirs dans notre logement perdu en pleine montagne et nous partageons le reste de notre temps entre randonnées, visite des villages, des églises anciennes peintes et des monastères.

Nous dînons plusieurs fois sur la terrasse de notre logement face à la montagne comme dans un oasis de verdure.

Après nous être installés dans notre logement, nous allons au village de Pedoulas, là encore un havre de paix avec ses ruelles pavées quasiment désertes. Nous y voyons notre première église peinte "Archangelos Michail". L'extérieur, comme beaucoup d'autres que nous verrons ensuite ressemble à une petite maison mais l'intérieur surprend agréablement par la profusion des fresques du XVème siècle.

 

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Devant l'église orthodoxe moderne du village, nous découvrons une énorme poule en ciment. Pendant notre séjour, nous verrons souvent des œufs, des lapins ou autre décorations laissées en place depuis les festivités de Pâques.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Nous visiterons plusieurs autres petites églises peintes pendant ces journées dans le"Troodos"mais nous n'aurons pas toujours le droit de photographier les peintures intérieures.

A l'extérieur, elles ont toujours plus l'allure de maisonnettes que d'églises.

Parfois, elles seront fermées.

Pour la "Panagia Forviotissa", nous ne trouverons pas le pope qui a les clefs, malgré la bonne volonté des villageois qui nous disent d'aller au café :) pour le voir et lui demander de nous ouvrir.

 

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Nous ferons trois randonnées.

La première en suivant le sentier d'Artémis, autour du mont Olympe. En chemin, nous verrons, des panneaux sur les roches(dunites), une station de ski et des chenilles processionnaires mais surtout de beaux paysages de forêts avec des vues sur les environs. Vers la fin du parcours, une nuée de moucherons nous poursuit assez longtemps pour être désagréable.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

La deuxième randonnée conduit aux chutes de Kaledonia. Le sentier longe une petite rivière que nous traversons à plusieurs endroits sur des ponts de bois. Il y a un dénivelé de 400m.

 

La troisième randonnée vers le hameau de "Treis Elis"nous mènera vers les ponts médiévaux, nous en voyons deux, ceux de Kelefos et Elies; le troisième est très éloigné. La promenade, souvent en forêt, est très agréable.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Parmi les villages où nous nous sommes promenés, celui de Kakopetria, dans son quartier ancien, nous a beaucoup plu.

Il s'agit d'un labyrinthe de rues piétonnes et escarpées où les maisons fleuries ont du charme.

Nous avons dîner au "Mylos Restaurant" où la truite se savoure dans un magnifique cadre.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

La région comprend plusieurs monastères, le plus célèbre et le plus grand est celui de Kykkos, très bien entretenu, à voir sans aucun doute mais il a moins de charme que d'autres, plus petits. Il a été fondé au XI ème siècle, détruit plusieurs fois par des incendies; le bâtiment actuel date de 1831.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

dans les environs, la route serpente dans la montagne, découvrant de beaux paysages jusqu'à la tombe du premier président de Chypre, l'Archevêque Makarios III.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Nous visitons aussi le monastère de Trooditissa qui date du XVIII ème siècle et qui a été restauré. Il est isolé dans une forêt de pins.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Le monastère que nous avons préféré est celui du village de Kalopanayiotis : Agios Loannis Lambadistis, classé au patrimoine de l'Unesco comme de nombreux sites de la région.

Il est charmant par l'ensemble des bâtiments en pierre de la région, disposés avec beaucoup de goût; l'ensemble des trois églises regroupées en une seule est remarquable par la variété des couleurs de ses fresques murales.

On y ressent une vrai ferveur religieuse. A ce propos, nous avons été toujours bien accueillis dans les différents lieux de culte que nous avons visités.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

Les photos suivantes ont été prises dans différents villages où nous nous sommes promenés, nous avons bien aimé cette région pour sa nature, les rues pavées de ses villages où il fait bon flâner mais aussi pour ses églises médiévales et ses monastères.

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS

 Le vendredi 20 avril, nous retournons à Larnaca où nous devons retrouver le lendemain nos amis Jocelyne et Patrick pour découvrir la suite de l'ile de Chypre.

Nous logeons au Sea N Lake Hoteln Apartments situé dans le sud de la ville.

Le soir, nous dînons au restaurant Zephyros avec un Mezze (traduit par "petits délices") de poissons, c'est notre premier et nous sommes surpris quand on nous amène au moins une trentaine de plats différents.

Au début, des pains délicieux avec du tahiné,du taramasalata,du tzatziki, de l'houmous, des olives et une salade de tomates, concombres. Ensuite, au moins une dizaine de plats avec des crevettes, poulpes divers et poissons variés. Il y aussi des légumes. En dessert, quelques fruits confits. Nous nous sommes régalés, par contre, la salle était bruyante, un peu comme une cantine; les clients étaient en grande majorité des chypriotes.

 

CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
CHYPRE : LE MASSIF DU TROODOSCHYPRE : LE MASSIF DU TROODOS
29 mars 2018 4 29 /03 /mars /2018 14:52

VENDREDI 23 MARS

Nous partons avec Marie-Annick et Jacques pour Sofia avec un vol Ryan Air. Nous atterrissons en voyant les environs sous la neige. Nous arrivons vers 15h à notre logement "Apartment on Hristo Belchev" situé en centre ville, près de la rue piétonne Vitosha. Nous devons téléphoner au propriétaire pour avoir les clés. L'appartement est correct, meublé à l'ancienne mais propre.

Nous prenons un café puis nous sortons faire des achats pour le petit déjeuner avant de faire un tour à pieds dans le centre ville, il neige par intermittence.

Nous empruntons la rue Vitosha où nous trouvons des changeurs de monnaie.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Le centre ville de Sofia n'est pas très étendu mais il commence à faire nuit quand nous finissons de voir une partie des bâtiments principaux de l'extérieur. Ceux-ci sont en bon état mais on ne peut pas en dire autant des façades de la plupart des immeubles; elles sont très délabrées.

Demain, nous visiterons ces monuments.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Nous dînons bien dans un restaurant de cuisine Bulgare, le "Hadjidraganov's houses".

Quand nous rentrons dans notre appartement, la neige tombe plus fort.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

SAMEDI 24 MARS

La Bulgarie a été habitée par les romains, les thraces et les macédoniens, puis envahie par les byzantins et les ottomans, libérée par les russes et enfin, occupée par l'union soviétique. La ville de Sofia porte les traces de toutes ces cultures.

Nous empruntons la rue piétonne Vitosha pour visiter une mosquée, une synagogue et une église orthodoxe placées les unes à côté des autres. Il a neigé et une femme Bulgare vend des oiseaux fabriqués en polystyrène et qu'elle a accroché à un arbre pour les mettre en valeur; avec la neige, l'effet est magique. Nous photographions et ne résistons pas au plaisir d'acheter chacune un oiseau !

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

La mosquée Banya Bachi a été construite en 1576 par un des plus grand architecte de l'empire ottoman. L'intérieur est apparemment plutôt récent.

La synagogue qui date du début du XXème siècle est imposante, nous ne pourrons pas entrer la visiter,nous sommes samedi.

 

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

La cathédrale orthodoxe Sveta Nedelya a été construite sur des ruines romaines, au moyen âge; elle a été détruite en 1856 par un incendie. Elle a été reconstruite 7 ans plus tard puis à nouveau abimée en 1925 lors d'un attentat à la bombe. Elle a été restaurée et de magnifiques icônes sont à l'intérieur. Lors de notre visite, il y avait un baptême et de beaux chants religieux.

Près de la mosquée, nous voyons l'extérieur des anciens bains thermaux construits en 1913 sur les ruines des thermes romains. Ils ont été transformés en musée. Sur la gauche, une fontaine déverse de l'eau chaude.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Nous déjeunons très bien au marché central en achetant notre repas dans plusieurs échoppes, en particulier une de poissons où les calamars sont excellents. Nous testons aussi les pâtisseries ! Des petites tables sont installées au bord des magasins et on mange debout en se régalant. Nous prenons un café au centre du marché avant de repartir faire nos visites.

Je repère une jolie couronne de Pâques.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Nous allons voir l'église Sainte Petka des Selliers, datant de la fin du XVIème siècle. Elle est fermée et nous ne pourrons donc pas voir les fresques renommées de l'intérieur. Par contre, Jacques et Michel cherchent un" trésor" de Géocaching et le trouvent. Nous ajoutons nos noms sur le papier et le remettons dans sa cachette.

Nous repartons pour le palais royal où nous assistons à la relève de la garde. On observe les pavés jaunes du boulevard Tsar Snoboditel en attendant le début.

Nous entrons dans une cour insérée dans plusieurs bâtiments de l'époque soviétique. Nous pouvons y visiter l'intérieur de la Rotonde St Georges,le monument le plus ancien de Sofia, toute petite mais avec des fresques magnifiques dans le dôme.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Nous remontons le boulevard aux pavés jaunes, bordés de quelques belles demeures jusqu'à l'église Russe, construite au début du XXème siècle, magnifique sous la neige ! A l'intérieur de belles icônes mais il est interdit de photographier.

Nous faisons ensuite une visite dans l'église St Sophie qui a donné son nom à la ville. Elle a été restaurée après le départ des turcs et le culte orthodoxe fut rétabli. Il reste un morceau de mosaïque romaine mais nous ne la verrons pas, c'était fermé. Avant le bâtiment actuel, une basilique puis une église orthodoxe puis une mosquée.

SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Nous finissons nos visites de la journée par le monument le plus célèbre de Sofia, la Cathédrale-Mémorial Alexander Nevski, la plus grande cathédrale des Balkans. Elle fut édifiée dans un style néo-byzantin entre 1882 et 1912 en hommage aux 200 000 soldats russes morts pour l'indépendance de la Bulgarie, durant la guerre russo-turque en 1877-1878.

Elle est somptueuse par sa taille et la richesse de sa décoration.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Nous passons par la place Narodno-Sabranie avec la statue équestre du roi Alexandre II qui est venu au secours de la Bulgarie contre les turcs. Michel sort son plan pour aller vers un restaurant que nous avons repéré. Nous prenons d'abord un cocktail avant de s'installer au "Hadudraganovite izli" (entrée en photo ci-contre), rue Hristo Belchev (la rue de notre appartement). Nous y dînons très bien.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

DIMANCHE 25 MARS

Ce matin, nous commençons par négocier un taxi pour une excursion dans les environs de Sofia. Le chauffeur est sympathique et nous tombons rapidement d'accord sur le prix.

Nous commençons par la visite de l'église Boyana au pied de la montagne Vitosha. Elle est dans un parc encore bien enneigé et on se croirait dans un décor de contes de fées avec toutes les nichoirs d'oiseaux dans les arbres; parmi eux, quelques séquoias ! C'est l'intérieur de l'église, transformé en musée qui est incroyable : des fresques Byzantines d'une grande finesse, récemment restaurées, couvrent les murs et le dôme. Les photos sont interdites.

Autour du parc où se trouve l'église, des pavillons sûrement habités par une classe aisée Bulgare.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Notre chauffeur nous emmène ensuite au monastère de Dragalevtsi. Nous découvrons une route très enneigée avec des pentes et des voitures qui se mettent en travers de la route. Notre conducteur n'est pas du tout perturbé, il nous emmène où on lui a demandé avec n'importe quelles conditions de route et nous ne sommes pas très rassurés. Finalement, tout se passera bien, nous réussirons à rentrer à Sofia sans avoir glissé !

 

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Le monastère de Dragalevtsi est donc situé en pleine nature dans les pentes de la montagne Vitosha. L'excursion a été intéressante pour la découverte de la nature mais le lieu en lui même ne laissera pas un souvenir impérissable. Le monastère a surtout protégé la culture Bulgare au fil du temps. Nous avons une belle vue sur Sofia.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

De retour dans la capitale, nous allons déjeuner, comme la veille, au marché central.

Nous passons par les ruines romaines de Serdica avant de rejoindre le musée national d'archéologie.

Sur une façade d'immeubles, deux petits personnages qui portent bonheur, beaucoup de bulgares en portent sur le revers de leur vêtements. C'est la Martenitsa, ça débute le premier mars avec l'arrivée proche du printemps; le rouge est la couleur de la santé et le blanc, celle du bonheur sans nuage pour les Bulgares.

 

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Le musée national d'archéologie a été installé dans une ancienne mosquée. Il présente surtout une collection importante sur la culture Thrace et on ne peut être qu'admiratifs devant une telle maîtrise dans la réalisation d'objets d'art ou d'objets du quotidien.

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

Nous finissons la journée en allant dans des quartiers un peu plus éloignés du centre comme le pont des lions et le marché aux femmes, marché de fruits et légumes mais aussi marché aux puces. Nous avons vu souvent des graffitis sur les murs mais l'un d'entre eux a retenu notre attention,il était original.

Nous prenons le métro pour voir le NDK, palais national de la culture, bâtiment d'inspiration soviétique dans un grand parc.

Dans plusieurs boutiques des passages souterrains du métro, ils vendent des tee-shirts assez angoissants ! (photo ci-contre).

Enfin, le tramway circule partout dans la vile et les câbles nous ont souvent gênés pour les photos :)

Nous allons dîner au même restaurant que le vendredi soir.

 

SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)
SOFIA (Bulgarie)SOFIA (Bulgarie)

LUNDI 26 MARS

Nous préparons tranquillement nos bagages après avoir pris un bon petit déjeuner comme tous les matins dans notre appartement. Nous allons au marché central pour acheter des sandwichs et de pâtisseries pour notre repas du midi dans l'avion. J'y achète la couronne de pâques que j'avais repérée le premier jour.

Notre chauffeur de taxi de la veille est venu nous prendre comme convenu pour nous conduire à l'aéroport. Nous arrivons à Beauvais vers 17h, contents de ce voyage un peu hors du temps.

8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 11:42

VENDREDI 26 JANVIER 2018

Nous partons vers 11h avec Annie et Gégé pour prendre un vol Ryan Air à Beauvais à destination de Budapest. Nous arrivons en fin d'après-midi, le véhicule de notre hôtel que nous avons réservé nous attend. L'hôtel "Cosmos City" situé en bas de la rue Vaci, dans un angle, est très bien (nous l'avons réservé sur booking).

Par contre, nous déconseillons le restaurant "Monarchia" en face de l'hôtel où on nous a promis monts et merveilles à l'extérieur et une fois installés à l'intérieur, le serveur nous a proposé autre chose et parmi les plats les plus chers; de plus pas aimable. Nous sommes donc partis.

Quand nous sortons commencer notre découverte de Budapest, il fait nuit, il est 17 heures. Nous allons voir le plus grand marché de Budapest, le "Nagycsarnok", à l'intérieur d'une très belle halle. Il y a à la fois des produits comestibles et des souvenirs, en particulier, du paprika, spécialité hongroise.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

En sortant du marché, nous admirons le pont de la Liberté, joliment éclairé avant de nous promener dans la rue piétonne Vaci où il y a des boutiques de souvenirs et des restaurants. Annie essaye un joli chapeau ! Nous dînons bien au restaurant " Parisi 6" d'une ruelle (parizsi utca 6B) qui donne sur la rue Vaci. Pour 12 euros, une entrée, un plat et un dessert avec trois choix pour chacun.

 

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

SAMEDI 27 JANVIER

Après un bon petit déjeuner, nous marchons jusqu'à la station de métro "Ferenc ter" pour prendre la ligne jaune qui nous emmène aux Bains "Széchenyi".

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Les bains Széchenyi situés dans le Bois de la Ville datent du début du XXème siècle, ce sont les plus grands thermes médicinaux d'Europe (15 bassins intérieurs et 3 extérieurs). La source d'eau chaude qui les alimente a été découverte à la fin du XIXème siècle.

Nous aimons bien les bains extérieurs même si c'est plutôt frisquet de sortir en plein air en maillot de bain le temps de rejoindre le bassin bien chaud ! A l'intérieur, un seul bassin est entouré de colonnades, les autres sont plus traditionnels et dédiés davantage aux soins.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPEST

Nous passons devant une grande patinoire en plein air bordée d'un côté par le château de Vajdahunyad et rejoignons la Place des héros et son monument du millénaire. Il commémore le millénaire de la conquête du bassin des Carpates par les Magyars.En haut de la colonne, l'archange Gabriel offrant la couronne au premier roi de Hongrie et au pied de la colonne, les statues des 7 conquérants. Derrière, entre les colonnes, des statues de rois ou de chefs d'état Hongrois. Devant le monument, le tombeau du soldat inconnu.

Sur cette place se déroulent les manifestations protestataires ou de grands évènement comme les funérailles de réhabilitation du président Imre Nagy en 1989, pendu par les soviétiques en 1958.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous reprenons le métro pour aller poser à notre hôtel nos maillots et nos serviettes. Nous retournons voir la grande halle du marché de jour et nous faisons quelques achats. Il est difficile de déjeuner aux petits kiosques de nourriture qui nous semblaient bien sympathiques, car il y a énormément de monde. Nous arrivons à prendre un encas dans un bar du marché.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous visitons le quartier juif en commençant par la Grande Synagogue, la plus grande au monde après celle de New-York, nous sommes samedi et elle est évidemment fermée. A l'arrière, le mémorial de l'Holocauste, un arbre de vie, placé au dessus de la fosse commune des victimes des nazis, en particulier, celles du ghetto.

Ci-contre, le monument à Carl Lutz, consul suisse qui fournit des faux papiers à des citoyens juifs pour les aider à s'enfuir. En haut, un ange qui déroule un long tissu vers une victime à terre.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous voyons une immense fresque du Rubik's Cube inventé par le Hongrois Erno Rubik.

Nous verrons d'autres dessins sur les murs ailleurs dans la ville.

Nous empruntons le passage Gozsdu Udvar avec ses bars animés et ses stands de brocante qui ferment peu à peu. La nuit tombe.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous remontons l'avenue Andrassy en admirant les façades de ses imposantes demeures pour aller jusqu'à l'Opéra, en partie en travaux à l'extérieur. Il est trop tard pour faire la visite guidée en français mais nous pouvons admirer le hall intérieur, magnifique.

Un peu plus loin, nous passons devant l'académie de musique Franz Liszt et les statues dans le parc adjacent.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous retournons dans le quartier juif pour boire un verre dans "un bar de ruines", ils ont fait leur apparition dans les années 2000 à Budapest. Ils sont installés dans des bâtiments abandonnés et forment des bars éphémères mais ils sont maintenant implantés définitivement pour certains, comme celui où nous allons le "Szimpla". Il est formé de nombreuses salles décorées avec du matériel de récupération. Nous buvons un verre dans une pièce sur le thèmes des écrans et claviers anciens d'ordinateur ainsi que des magnétophones à bandes, il y a des fils partout. Nous croisons des touristes mais aussi de très nombreux jeunes Hongrois.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous dînons correctement dans la rue piétonne Vaci au restaurant "Grappa" où un des gérants devient le "copain" de Gégé. Il nous joue du violon, dont un morceau où Gégé tient l'archet !

Nous lui achèterons son CD : "Famous Hungarian Songs" de "Erno Gaspar Ernest" :)

DIMANCHE 28 JANVIER

Les jours précédents, nous avons découvert une partie de Pest, aujourd'hui, nous franchissons le Danube et allons visiter Buda.

Nous marchons le long du Danube à partir du pont de la liberté. Face à nous, le mont Gellert et l'hôtel du même nom et en haut, la citadelle et le Monument de la Libération installé par les Soviétiques en 1947 pour célébrer la libération de Budapest par l' Armée rouge.

Nous franchissons le pont Elizabeth. Nous découvrons la statue de Saint Gellert et sous le pont, la statue de la reine Elizabeth, dite Sissi.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons maintenant sur l'autre rive du Danube, de beaux bâtiments bordent la rue. Nous arrivons au départ du Siklo, funiculaire de 1870 qui permet de monter à la colline du château.

 

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Le point de vue sur le Danube, le pont des chaînes et la ville est superbe. Nous assistons à la relève de la garde devant le palais Sandor où sont installés les bureaux de la présidence. En face, le palais royal.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous entrons dans la cour du palais royal par la porte Corvin, dominée par un grand corbeau noir.La promenade dans cette vaste cour est très agréable avec d'un côté le palais et de l'autre, de somptueux points de vue sur la ville. Le soleil nous accompagne, nous avons de la chance. Le palais a été détruit et reconstruit plusieurs fois, il abrite aujourd'hui deux grands musées.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons dans les ruelles qui mènent à l'église Mathias et au Bastion de pêcheurs. Celui-ci date du début du XXème siècle mais avec une inspiration médiévale. Ce quartier était au moyen-âge défendu par la guilde des pêcheurs. les 7 tours représentent les 7 tribus Magyares fondatrices du pays. Nous avons de beaux points de vue sur le Parlement.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous allons boire un verre avant de visiter l'église Mathias qui ouvre à 13h. Elle date de 1474 mais a été profondément restaurée au XIXème siècle. A l'extérieur, les tuiles de couleurs sont magnifiques sous le soleil. Intérieurement, les murs  peints et les vitrauxsont somptueux.

C'est ici que Sissi et François-Joseph 1er furent couronnés souverains de Hongrie avec Franz Liszt a à l'orgue ! On peut voir la couronne de Sissi dans l'église.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous redescendons à pieds et passons le pont des Chaînes.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons sur l'autre rive vers le parlement. Sur le quai, des chaussures en métal en mémoire des juifs Hongrois déportés par les nazis.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous arrivons au Parlement, très ressemblant à celui de Londres vu du Danube. Il fait face au Château Royal, considéré comme un contre-pouvoir aux yeux des hongrois. Une manifestation a lieu juste à côté, nous ne savons pas pourquoi mais de plus en plus de personnes affluent, certaines portent le drapeau européen.

A l'opposé, un mur avec des impacts de balles porte une plaque commémorative de l'insurrection de 1956. Toutes proches, deux statues de Imre Nagy.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous nous dirigeons vers la Basilique St Etienne (ou Stephen) en passant par le "liberty square" avec sa colonne, monument à l'armée soviétique. Un peu plus loin, un autre mémorial aux déportés Juifs.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

La basilique St Etienne est immense avec du marbre partout à l'intérieur, l'ensemble est plutôt lourd mais les mosaïques qui tapissent le dôme sont belles. Cette église est cependant très importante car elle contient une relique, la main momifiée d'Etienne 1er, premier roi canonisé en 1081. Nous mettons une pièce pour voir la main éclairée.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous allons sur la place Vorosmarty, en chemin, nous croisons un tramway, très fréquent ici et une grande roue. La nuit commence à tomber quand nous arrivons sur la place et la fameuse pâtisserie Gerbeaud. Nous voulions y déguster un gâteau mais le choix proposé ne nous plaît pas trop, comme le cadre, un peu surfait à notre goût !

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous flânons dans la partie nord de la rue piétonne Vaci, plus animée que vers notre hôtel.

Nous déjeunons vers 17h, au même restaurant que vendredi soir, le "Parisi 6", toujours très bien ! Nous n'avons pas déjeuner à midi et nous avons faim !

BUDAPEST
BUDAPEST

 Nous avons réservé par l'hôtel une croisière de nuit sur le Danube avec deux boissons par personne de 19h à 20h. L'organisme est "Dinner and cruise on the Danube", c'est leur prospectus que l'on a vu un peu partout. Nous sommes assez déçus car à part le pont des chaînes et le parlement, peu de bâtiments sont bien éclairés. La lumière importante à l'intérieur du bateau rend très difficile à la fois la vue sur les monuments et la prise de photos. De plus, pour des raisons de sécurité, on ne peut pas aller à l'extérieur. En fait, la priorité de ce type de croisière est semble-t-il plus pour la musique. Nous avons cependant vu des bateaux plus petits où les lumières étaient plus tamisées, c'est peut-être mieux ? Il y a une quinzaine d'années, nous avions fait cette croisière de jour, l'été, sur le pont du bateau, et on avait trouvé vraiment magnifique et différente la vue sur la ville.

BUDAPESTBUDAPEST

LUNDI 29 JANVIER

Nous prenons assez tôt notre petit déjeuner car l'avion est à 10 heures. La navette de l'hôtel nous emmène comme prévu, à l'heure. Le retour se fait sans problème.

Nous avons trouvé un peu court notre visite de cette belle ville de Budapest car nous n'avons pas eu le temps de visiter tout ce que nous aurions souhaité. Il faudra y revenir :)

6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 11:14

VENDREDI 15 DECEMBRE

Nous prenons un vol Ryan Air à l'aéroport de Beauvais avec Marie-Annick et Jacques pour Cracovie, nous arrivons vers 12h. Nous prenons un taxi pour le Campanile de Cracovie bien situé dans la vieille ville. Le chauffeur est efficace et très sympathique et nous réservons avec lui pour le transfert du retour. Ses coordonnées :

Rafal Nowicki + 48 797 597 386,

email : nowicki.rafal70@gmail.com

Il parle anglais, italien et allemand et on a vu qu'il comprenait assez bien le français. Il utilise aussi Viber et WhatsApp.

Nous posons nos affaires à l'hôtel et en route pour une balade pédestre du guide "lonely planet" : dans les pas des rois et des reines. On suit l'ancienne voie royale qu'empruntaient les souverains lors de leur couronnement et on voit ainsi les principaux bâtiments de la ville.

Nous rejoignons le Nord du Planty, parc qui entoure toute la vieille ville. Nous y découvrons une des crèches du concours qui a lieu à Cracovie début décembre. Ce sont des réalisations en bois et en papier brillant de toutes les couleurs et qui insèrent une crèche dans des reproductions de monuments. Dans le parc, des décorations de Noël dans les tons bleus sont installées.

Nous débutons avec la Porte Florian, la seule porte d'origine parmi les sept qui permettaient d'entrer dans la ville fortifiée. Juste avant, l'avant poste de la Barbacane.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous empruntons la rue Florianska, bordée de magasins et aussi décorée pour Noël. Nous arrivons sur la place centrale et devant l'église Notre Dame. Nous entrons la visiter. Les murs intérieurs ont gardé leurs peintures et le plafond est un ciel étoilé remarquable. La pièce la plus célèbre est le retable sculpté, un triptyque ouvert qu'à certaines heures, il est en bois de tilleul peint puis doré. Les vitraux qui entourent l'autel ainsi qu'à l'opposé le vitrail près de l'orgue sont très beaux. De l'extérieur, on peut entendre toutes les heures une musique jouée au clairon depuis la plus haute tour, La musique s'arrête brutalement car selon la légende, lors d'une attaque des Tatars, le trompettiste qui avertissait de l'assaut d'une tour fut tué par une flèche.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

En face de l'église, le marché de Noël avec un grand sapin et les calèches blanches. Nous y dégustons nos premières gaufres, ça réchauffe !

Parmi tous les articles sur ce superbe marché de Noël, nous découvrons des crèches en miniatures pour la décoration du sapin ou de la maison.

Ci-contre, l'affiche du concours des crèches.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous sommes sur la place de la Halle aux draps, bâtisse de la Renaissance à deux étages, le soleil se couche (il est 15h30) et il commence à faire assez froid.

Nous décidons de faire un peu d'exercices pour se réchauffer et nous prenons l'escalier qui monte au Beffroi de l'hôtel de ville. Il date du XVème siècle, a été détruit puis reconstruit mais il a gardé son portail gothique d'origine. On a quelques belles vues sur la ville.

Nous ne finirons pas notre circuit pédestre qui devait nous mener au Collegium Marius, à la Basilique des Franciscains et au Château Royal; il est trop tard, ce sera pour les jours suivants.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

En sortant, il fait bien nuit et toujours bien froid aussi, nous allons prendre un verre au Vis-à-Vis, café où l'on s'assied au bord d'un minuscule comptoir.

Nous faisons ensuite un tour sur la place, nous découvrons une scène en plein air où des amateurs déguisés chantent des chants de Noël.

Nous entrons sous la Halle aux draps où s'alignent les boutiques de souvenirs, il y a un peu de courants d'air!

Nous avons des difficultés pour trouver un restaurant pour dîner, tout est réservé et complet. Nous sortons de l'enceinte de la vieille ville et mangeons finalement dans un restaurant Italien, pas mauvais mais bruyant!

Pour finir, des photos de deux autres crèches (cliquer sur les images pour les voir en verticale).

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

SAMEDI 16 DECEMBRE

Après un petit déjeuner correct, nous reprenons notre découverte de la ville de Cracovie en repartant de la place de la Halle aux draps.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous allons au Collegium Maius, le plus ancien centre universitaire de Pologne, avec sa cour aux arcades gothiques du XVème siècle. Il y a une horloge avec, en dessous, des figurines en bois qui sortent toutes les heures sur fond musical. Nous visitons une partie du musée avec différentes salles, certaines d'entre elles contiennent des instruments de Copernic qui a été étudiant ici vers 1490.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Puis nous rejoignons la Basilique des Franciscains pour admirer ses superbes vitraux Art nouveau avec la lumière du jour, ci-contre, Dieu créant le monde.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous quittons l'enceinte de la vieille ville pour nous rendre au musée du vitrail de Cracovie, cette visite montre aussi les ateliers. Nous prenons une boisson chaude et des croissants en attendant l'heure de la visite guidée. La conférencière parle l'anglais de façon très rapide et ce n'est pas toujours facile à suivre mais c'est malgré tout intéressant.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous revenons sur nos pas et empruntons la rue Kanonizca, avec ses façades médiévales, pour arriver en bas de la colline du château. Une place, Sw.Marii Magdaleny, avec une statue et une fontaine, rejoint la rue parallèle Grodzka, beaucoup plus commerçante.

Depuis ce matin, nous avons vu plusieurs autres crèches !

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous nous promenons à l'extérieur du château et de sa cathédrale. Nous voulions visiter l'intérieur mais tout ferme à 15h45 et la nuit tombe !

Nous prenons une soupe dans un bar souterrain pour nous réchauffer.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous utilisons la rue Grodzka pour rejoindre le marché de Noel et ses jolis stands.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous avons réservé pour le dîner au restaurant Morskie Oko qui sert de la cuisine Polonaise.

Il y a des musiciens.

DIMANCHE 17 DECEMBRE

Ce matin, la neige tombe sur Cracovie. La sortie de notre hôtel donne sur le parc Planty, nous sommes contents de voir la neige, comme des enfants ! Nous passons en contrebas du château et rejoignons les bords de la Vistule, la neige tombe de plus en plus fort. Le dragon Smok en bas du château crache quand même régulièrement du feu !

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous allons faire une balade pédestre de notre guide "lonely planet" sur le thème : le passé Chrétien et juif de Kazimierz. Nous commençons par la partie Chrétienne. Au bord de la Vistule, nous voyons l'extérieur de l'église des Paulins St Michel et St Stanislas, toujours accompagnés par la neige.

CRACOVIE et son marché de Noël

Puis, nous visitons deux autres églises : "St Catherine" du XIVème siècle et "le Très Saint Corps du Christ " du XVème siècle.

Sur notre chemin, nous découvrons une patinoire et un petit marché avec essentiellement de la nourriture et de la boisson.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous abordons ensuite la partie Juive avec la Haute Synagogue (ci-contre), construite en1560 et qui abrite la librairie Austeria au rez de chaussée. Il y a de nombreux livres mais aussi des affiches.

Plus loin, sur une place appelée "rue large", nous visitons le cimetière Remuh, la synagogue qui jouxte le cimetière est en activité. Ce cimetière ancien a été saccagé par les nazis, il a été restauré et un des murs d'enceinte est fait avec les morceaux de pierres tombales très anciennes que l'on n'a pas pu reconstituées, il constitue un mur du souvenir. La tombe du Rabbin Renuh n'a pas été saccagée, c'est considéré comme un miracle et beaucoup de personnes viennent s'y recueillir.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous visitons aussi la "vieille synagogue", transformée en musée et qui présente entre autres des objets sacrés, une histoire du quartier, une maquette de Cracovie et des œuvres d'art de thème religieux. J'admire le travail de Marta Golab qui plie du papier, le découpe et le déplie pour former des tableaux merveilleux (exemples ci-contre et la dernière photo en dessous).

 

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous parcourons les ruelles du quartier en passant par la place Nowy où se tient un marché aux puces populaire.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous retournons sur la colline du Wawel pour visiter l'intérieur de la cathédrale. Elle est immense, elle a vu le couronnement et les funérailles de nombreux monarques qui y sont maintenant enterrés. Nous voyons différentes chapelles qui correspondent aux différents toits extérieurs et la crypte avec les tombes d'anciens souverains, de poètes mais aussi celle du président Lech Kaczynski et son épouse, décédés dans un accident d'avion en 2010.

Nous prenons l'escalier qui permet de monter dans la tour Sigismond qui contient plusieurs cloches réparties à différents niveaux d'une charpente impressionnante. La plus grosse cloche qui porte le nom de la tour a 2,60m de diamètre et pèse11 tonnes. On peut faire un vœu en touchant le marteau de la cloche. Il y a une belle vue sur la ville du haut de la cathédrale.

 

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Nous retournons sur la place de la Halle aux draps car nous avons un RV pour entrer au musée souterrain du Rynek. On peut y voir les recherches archéologiques menées sous la place de 2005 à 2007. Le musée utilise des techniques de présentation interactives pour expliquer la vie à l'époque médiévale.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

Évidemment, nous passons notre dernière soirée au marché de Noël pour y faire des achats et manger, comme chaque jour, une gaufre sucrée ou au chocolat dégoulinant, hum, trop bon !

Nous ne gouterons pas le vin chaud stocké dans de grands tonneaux car la queue est toujours énorme.

Encore une photo de crèche :)

Pour dîner, nous avons réservé au restaurant "Goscinna Chata" qui sert de la cuisine polonaise, correcte mais moins bon que celui de la veille. Si vous venez à Cracovie, n'oubliez pas de réserver les restaurants sinon, c'est très difficile de dîner où on veut.

CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël
CRACOVIE et son marché de NoëlCRACOVIE et son marché de Noël

LUNDI 18 NOVEMBRE

Notre chauffeur de taxi vient nous chercher à 5 heures pour nous conduire à l'aéroport pour rentrer en France.

Presentation

  • : carnet de voyages de Michel et Patricia
  • : Ce blog créé le 10 juillet 2009 est un récit de nos voyages.
  • Contact

Rechercher