18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 20:00

DIMANCHE 18 FEVRIER

Nous quittons l'hôtel en prenant la navette qui nous mène à l'aéroport; nous volons sur Air Mango pour aller à la ville de Port Elizabeth. A l'arrivée, nous récupérons rapidement notre bagage. Nous rejoignons le stand EuropCar pour prendre la voiture de location que nous avons réservée.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

C'est une Volkswagen Polo blanche, quasiment neuve, elle n'a que 2000 km et est impeccable. Après quelques difficultés avec les GPS qui mettent du temps à se repérer, nous démarrons. On tourne un peu en rond puis nous sommes enfin sur la bonne route. Nous ne trouvons notre logement qu'après avoir téléphoné au propriétaire, il semble que les coordonnées géographiques, indiquées par Booking, soient erronées.

Nous sommes très bien accueillis par les managers du "Lemonlaide at Addo Accommodation"; situé dans le village Addo, pas très loin de townships.ils nous apprennent que nous sommes leurs derniers clients, ils  déménagent dans une semaine. Nous sommes correctement logés dans un petit appartement en rez de chaussée. Leur propriété a une clôture électrifiée et un portail qui s'ouvre sans descendre de la voiture, comme souvent en Afrique du Sud.

Vers 18h, nous suivons la voiture de la propriétaire qui nous emmène dans un restaurant situé à 2 minutes, mais ici, on ne se déplace pas à pieds, surtout que l'on rentrera à la nuit.

Nous dînons au River Front Restaurant Adoo de façon excellente. Les légumes sont cultivés dans le jardin qui borde l'entrée du restaurant, tout est frais, varié et délicieusement préparé. Nous mangeons en plat de résistance de l'autruche avec presque une dizaine de petits légumes différents. On se régale aussi avec l'entrée et le dessert.

Nous prenons notre repas à l'extérieur, il y a une vue magnifique sur la campagne avoisinante et une rivière.

Nous rentrons sans problèmes en voiture à notre chambre vers 20h.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

LUNDI 19 FEVRIER

Nous prenons un bon petit déjeuner en compagnie de Lammy et Adam, les managers du Lemonaide, avec qui nous sympathisons bien. Nous sommes étonnés de voir des mangoustes jaunes jouer dans leur jardin ! Nous partons pour le parc national des éléphants (Addo).

A l'entrée, on nous a donné une carte des routes et pistes ainsi que les lieux où on peut descendre de voiture à l'intérieur du parc; comme dans tous les autres parcs nationaux gérés par SAN Parks.

Les premiers animaux que nous voyons sont des tortues terrestres géantes, de la même taille que celles des Galapagos; on ne savait pas qu'il y en avait ailleurs .

Il faut faire attention à ne pas rouler sur les excréments des éléphants, très fréquents sur la route, pour deux raisons : il y a dedans des sortes de gros scarabées (les bousiers) qui sont protégés et il y a des épines qui peuvent abimer les pneus. Les pistes sont en bon état et on peut donc circuler facilement.

 

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Nous voyons beaucoup de koudous, ils sont toujours aussi beaux avec leurs grands yeux et la ligne noire juste en dessous. Par contre, nous ne voyons qu'une fois des buffalos.

Quelques "Red Hartebeest" et des chacals se montrent aussi.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Nous croisons de nombreux "wathorgs", sorte de gros sangliers pas très beaux sauf leurs bébés. Le bébé du zèbre est aussi tout mignon. Nous voyons aussi une famille de singes.

Nous voyons nos premiers éléphants de très loin.

Cette région d'Afrique du sud avait de nombreux éléphants mais en1919, la chasse fut autorisée car la population trouvait qu'il y en avait de plus en plus à cause de la construction d'un barrage. En 1931, les éléphants n'étaient plus qu'une dizaine, on décida alors de les protéger en créant ce parc. Il y a actuellement environ 700 éléphants dans la réserve.

 

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

De nombreux oiseaux peuplent également ce parc.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Pour finir, évidemment les rois de ce parc, les éléphants que nous avons vus très nombreux en fin d'après midi, parfois avec leurs petits. Certains d'entre eux, de tailles imposantes, avec des défenses impressionnantes étaient tout près des voitures.

Le parc animalier Addo n'est pas aussi vaste que le Kruger ou le parc Etosha en Namibie mais nous avons passé une bonne journée, c'est toujours fantastique de voir des animaux sauvages.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Le soir, nous avons passé une excellente soirée avec Lammy et Adam qui nous ont préparé un braai, barbecue Sud Africain, délicieux ! On a réussi à bien échanger malgré notre anglais assez approximatif ! Lammy m'a donné une recette de pain, succulent !

Nous étions leurs derniers touristes car ils déménagent la semaine prochaine pour le bord de mer.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

commentaires

marie annick 24/02/2018 20:07

majestueux vos pachydermes! un rien mutin . Bises bonne route

Presentation

  • : carnet de voyages de Michel et Patricia
  • : Ce blog créé le 10 juillet 2009 est un récit de nos voyages.
  • Contact

Rechercher