13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 09:31

MARDI 27 FEVRIER : arrivée à Fish Hoek

Nous arrivons en fin d'après midi dans la ville de bord de mer de Fish Hoek. Nous logeons au "Fish Hoek Bed And Breakfast" où nous sommes très bien accueillis par Marlène. Nous passerons un très agréable séjour chez elle et nous recommandons cette adresse tranquille et bien située pour visiter la région. La maison de style Hollandais est vaste, confortable et avec beaucoup de charme. Le petit déjeuner est excellent.

 

Nous nous installons et partons à pieds vers la plage de la ville. Nous voyons deux groupes de jeunes sportifs, l'un fait de la natation et l'autre du kayak. Après un court échauffement, ils font plusieurs aller-retours en mer, en courant, les uns nageant successivement la brasse, le crawl et le papillon sur un parcours donné et les autres portent leur kayak en courant à l'eau, font aussi un circuit et reviennent toujours en courant avec leur bateau: ils sont impressionnants pour leurs âges !

LA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Nous prenons un verre de vin blanc sur une terrasse ensoleillée avant d'aller dîner dans un bon restaurant conseillé par Marlène, le "Galley Restaurant", avec une belle vue sur la mer.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

MERCREDI 28 FEVRIER : le cap de Bonne Espérance

Après un excellent petit déjeuner en compagnie d'un couple très sympathique de l'ile Maurice et anglais, nous prenons la route pour le "Table Mountain National Park".

Nous faisons un arrêt aux "Boulders", site classé à l'Unesco pour sa colonie de pingouins. Un ponton en bois est aménagé le long de la plage pour les observer. Le paysage est magnifique et nous avons la chance de voir des bébés.

 

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Les bébés sont gris et semblent duveteux. Ils ne s'éloignent pas loin du nid à même la plage. Nous passons un grand moment à les observer et à les photographier !

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Nous reprenons la route jusqu'à l'entrée officielle du Parc National où l'on nous donne une petite carte des routes. Nous roulons jusqu'à "Cape Point". Un funiculaire puis des escaliers mènent près d'un phare où nous avons une belle vue sur l'extrémité de ce cap.

Il y a un beau soleil mais aussi pas mal de vent.

Quand nous sommes au cap de Bonne Espérance, nous avons une belle vue sur l'extrémité de "Cape Point"(la dernière photo).

Nous sommes là où l'océan Atlantique et l'océan Indien se rejoignent.

 

LA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

De "Cape Point", nous voyons "the cape of Good Hope".

LA PENINSULE DU CAP

Nous redescendons vers la voiture en admirant les magnifiques paysages qui nous entourent.

Nous faisons un arrêt au bord d'une superbe plage au sable blanc. Nous allons nous y promener bercés par le vent et le bruit des vagues rugissantes.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Plus loin, le cap de Bonne Espérance où deux escaliers mènent au sommet de rochers afin de voir ce fameux cap; c'est superbe !

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

En roulant dans le parc, nous voyons des babouins et des autruches sauvages et en mer, sur un rocher au large, des otaries.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Il est agréable de rouler dans ce parc, la nature est belle que ce soit côté Atlantique ou côté Indien où la mer est plus calme.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

En rentrant, nous faisons une halte à "Simon's Town", base navale. La rue principale est bordée de belles maisons de style Hollandais.

Nous dinons au restaurant "Barracuda" de Fish Hoek, moins "chic" que celui de la veille mais où on se régale aussi bien avec les grosses crevettes , les calmars et le poisson qu'avec le steak et les frites maison.

 

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

JEUDI 1er MARS : Robben Island

Aujourd'hui, nous allons dans la ville du Cap. Il y a pas mal de circulation pour arriver près du "Water Front" où nous garons la voiture dans un parking souterrain gardé.

Nous avons réservé de France par internet des billets pour visiter la prison de Nelson Mandela, et de bien d'autres, sur Robben Island. C'est un tour organisé où hélas, on a trop peu de temps pour flâner, s'imprégner des lieux et lire les panneaux d'informations en anglais. Dans le hall d'entrée, une marionnette symbolisant l'apartheid.

Nous faisons une traversée d'environ 30 minutes en bateau et à l'arrivée, on nous emmène dans un grand bus pour nous montrer différents lieux de l'ile. On ne descend pas du car et les commentaires sont en anglais, pas d'audio guide.

Nous voyons, entre autres, les cellules des personnes mises à l'isolement et la carrière où l'on faisait travailler les prisonniers.

De l'ile, nous bénéficions d'une belle vue sur Le Cap et Table Mountain.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

On nous arrête environ une vingtaine de minutes où il n'y a rien d'autre qu'un bar et des toilettes. Nous remontons dans le car et allons visiter la prison en elle-même. Un ancien détenu nous accueille(nous sommes environ une trentaine) et nous fait entrer dans son ancienne cellule où il y avait plusieurs prisonniers. En anglais, il nous raconte son histoire et nous parle des conditions de vie dans la prison pendant plus d'une heure. C'est assez difficile à suivre pour nous qui ne maitrisons pas suffisamment la langue, c'est dommage car c'était surement le plus intéressant de la visite. Certains posent des questions.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Notre guide nous emmène ensuite dans la fameuse section B, nous voyons la cellule de Mandela et certains sanitaires utilisés par les détenus.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Certaines cellules ont la photo du prisonnier détenu à l'intérieur, avec un texte rédigé après sa libération et parfois un objet lui ayant appartenu. Parmi eux, une femme ayant avec elle la photo de sa fille.

La lecture des textes est émouvante mais on nous laisse trop peu de temps hélas. Il faut repartir jusqu'au bateau avant que le suivant arrive.

Sur le trajet du retour, en approchant du port, nous avons vu une baleine, tout le bateau était en effervescence; nous avons eu beaucoup de chance !

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Nous accostons au "Water Front", près de la "Clock Tower" lieu très animé et agréable où nous nous promenons en prenant le soleil. On achète un encas dans une boulangerie et on savoure notre déjeuner tardif en regardant les bateaux.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Nous retournons à Fish Hoek en prenant la route côtière à péage où les paysages sont saisissants, il y a beaucoup de vent.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Nous allons dîner dans un restaurant grill où nous commandons des steaks. Soudain, une coupure de courant, on ne peut pas nous servir à dîner, toute la ville est dans le noir. Nous passons au supermarché, le seul apparemment à avoir un groupe électrogène, pour acheter de quoi nous rassasier. Nous rentrons à la chambre.

Marlène nous invite à boire un verre dans son salon éclairé par des bougies avec des voisins et l'autre couple de touristes avec qui nous avons bien discuté au petit déjeuner. Ils doivent partir le lendemain. Heureusement, trois personnes de l'assemblée parlent français.

Nous apprécions le vin rouge de la région de Stellenbosch, soudain, la lumière revient et nous nous séparons peu à peu.

Merci Marlène pour cette soirée conviviale que nous n'oublierons pas.

Thank you Marlène.

VENDREDI 2 MARS : Table Mountain

Au petit déjeuner, nous parlons agréablement et longuement avec un couple du Québec, Laurent et Jocelyne, environ de notre âge, et tout aussi passionné que nous par les voyages.

Nous retournons au Cap pour monter sur la fameuse "Table Mountain" qui domine la ville avec les deux autres monts plus discrets : "signal hill" et "lion's head".

Marlène a vérifié que le téléphérique fonctionne, il est souvent arrêté car le vent est très fréquent dans la région.

LA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

A l'arrivée, nous garons difficilement la voiture et quand nous arrivons au téléphérique, il y a un monde fou, on nous annonce deux à trois heures pour acheter les billets et attendre le téléphérique. Nous avons vu qu'à pied, c'est assez long. On renonce mais on admire tout de même la superbe vue que l'on a sur la ville.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Nous retournons nous garer au parking de la veille près du "water front". On se promène et on découvre sur le port, quatre statues des quatre prix Nobels de la Paix d'Afrique du Sud (Nelson Mandela, Frederik De klerk, Desmond Tutu et Albert Luthuli).

On décide d'aller prendre le bus touristique que nous avait conseillé Lammy et Adam au début de notre voyage. On monte à l'étage du bus mais on s'assied dans une partie semi couverte car le soleil tape fort !

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Le bus démarre près de l'aquarium, passe par la "Clock Tower" et rejoint "Long street " où nous descendons, c'est le "city bowl", le coeur de la ville. Nous allons sur "green market square" où il y a un marché artisanal. Nous prenons un verre.

Nous rejoignons à pieds l'arrêt suivant du bus et nous passons à côté du quartier musulman de Bo-Kaap avec ses maisons colorées.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Le bus nous emmène ensuite jusqu'au pied de "Table Mountain", fait un petit arrêt pour tous et repart vers "Camp's Bay" avec sa magnifique plage. L'eau est froide et il y a des courants mais le site est très beau. Une piscine d'eau de mer est installée.Plus loin, nous avons la chaîne de montagne des 12 apôtres devant nous. Nous passons aussi à côté d'un des stades où a eu lieu la coupe du monde de football en 2010 avant de revenir à notre point de départ.

 

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Il est environ 16h, nous décidons de repasser voir si il y a moins de monde pour monter à "Table Mountain" en pensant que nous ferons aussi le retour en téléphérique (plutôt qu'à pieds) car il est tard. On se gare plein d'espoir car il y a peu de monde mais on est vite déçu car ils descendent les derniers touristes et ne montent plus car le vent est trop fort. Nous rentrons à Fish Hoek et admirons sur la route les nuages accrochés aux montagnes. Il n'y a pas de panne de courant ce soir, nous dinons correctement au grill de la veille.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

SAMEDI 3 MARS : autour de Fish Hoek

Pour notre dernière journée entière en Afrique du Sud, nous décidons de ne pas retourner au Cap où la circulation routière assez dense nous pèse. Nous allons flâner dans les villes de bord de mer autour de nous.

Après un petit déjeuner rempli de discussions intéressantes avec Jocelyne et Laurent, le couple Québécois, nous partons pour la ville balnéaire à côté de la nôtre : Kalk Bay. Nous garons la voiture sur une place gardée et allons au port. Les pêcheurs ont étalés les poissons du jour pour la vente. La promenade sur la jetée ensoleillée à regarder les pêcheurs à la ligne, les otaries et les oiseaux nous ravit.

La dernière photo montre la plage réservée aux noirs au temps de l'Apartheid, près du port !

Nous flânons ensuite sur la rue principale bordée de boutiques plutôt "branchées" mais cependant agréables, les tarifs sont élevés par rapport au reste du pays.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Nous partons ensuite en voiture vers la côte opposée de la péninsule, côté Atlantique. Nous piqueniquons dans un petit coin à l'ombre sous des arbres avant de rejoindre des plages magnifiques mais très ventées.

LA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Pour finir notre journée, nous retournons voir les pingouins vers "Boulders" mais cette fois, nous empruntons un chemin côtier qui ne fait pas partie du site protégé. Évidemment, les pingouins y viennent aussi mais ils sont moins nombreux et il n'y a pas de bébé. La promenade est agréable, nous allons tremper les jambes en mer mais elle est toujours aussi froide!

Nous revoyons aussi ce petit rongeur méconnu, nous savons maintenant que c'est un Daman du Cap surnommé Dassie par la population du pays.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

Sur le sentier du retour, nous rencontrons deux pingouins qui se laissent photographier près de nous, comme des vedettes !

Nous allons boire un verre sur une terrasse qui surplombe une plage où il y a des baigneurs, juste à côté de pingouins.

Le soir, nous retournons dîner au restaurant Barracudas, notre préféré.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP

DIMANCHE 4 MARS

Nous quittons plus rapidement le petit déjeuner avec les voyageurs Québécois car nous devons faire les bagages.

Nous partons en milieu de mâtinée et allons déjeuner à Kalk Bay. Nous retournons faire une promenade sur la jetée où des otaries sont toujours là.

Nous quittons le bord de mer pour rejoindre l'aéroport de " Cape Town", le long de la route, des townships; certains avec des maisons et des jardins mais d'autres sont des bidonvilles.

Nous avons vu plusieurs fois ce type de logements toujours à l'extérieur des centres villes et même souvent à plusieurs kilomètres de la ville. L'apartheid est officiellement terminé mais d'énormes inégalités subsistent.

Nous rendons la voiture à l'aéroport en fin d'après midi. Nous sommes venus tôt bien que notre avion ne décolle qu'à minuit et demi car les environs de l'aéroport ne sont pas recommandés de nuit.

Notre vol direct de nuit sur Air France est confortable, nous arrivons à CDG vers 11h30.

LA PENINSULE DU CAPLA PENINSULE DU CAP
4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 21:15

LUNDI 26 FEVRIER

Aujourd'hui, une longue journée de route, environ 500 km pour rejoindre le bord de mer avec la ville d'Hermanus. En hiver, les baleines viennent se reproduire dans cette région et on peut les observer facilement; Ce n'est pas la bonne saison mais nous avons choisi cette halte d'une nuit pour les paysages. Nous faisons la plus grande partie de la route sur la N° 62, réputée en Afrique du Sud pour sa nature et ses vignobles.

Nous voyons souvent des éoliennes "à l'ancienne".

Nous faisons un arrêt piquenique agréable près d'une petite cascade.

HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS

Nous arrivons en toute fin d'après midi à notre destination. De notre chambre à la "Jakasa guesthouse", nous pouvons rejoindre à pieds rapidement le chemin côtier qui nous mène au centre ville. Nous dînons dans un restaurant face à la mer avec de très bons steaks.

HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS

MARDI 27 FEVRIER

Après un bon petit déjeuner, nous allons en voiture en centre ville pour nous promener un peu plus loin sur le chemin côtier. En ville, il y a plusieurs statues pas toujours très belles sur le thème des baleines.

HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS

Nous longeons la mer en voiture pour rejoindre notre destination, la ville de bord de mer de Fish Hoek située dans la péninsule de "Cape Town". C'est la "Whale Coast Road", on peut y voir des baleines en saison. Nous faisons un arrêt à "Betty's Bay" où une colonie de pingouins a élu domicile. C'est un parc protégé où ils restent quelques traces d'installations qui servaient au dépeçage des baleines avant qu'elles ne soient protégées.

Les pingouins sont vraiment drôles à observer, nous y passons un bon moment ! Des cormorans sont aussi sur les rochers, et bien sur, aussi des mouettes.

Nous piqueniquons sur un banc face à la mer en ressortant de la réserve. On y aperçoit aussi quelques pingouins.

HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS

Nous reprenons la route vers notre destination, la péninsule du Cap où nous passerons les derniers jours de ce voyage.

HERMANUSHERMANUS
HERMANUSHERMANUS
2 mars 2018 5 02 /03 /mars /2018 19:35

SAMEDI 24 FEVRIER

Nous quittons le bord de mer pour une région un peu montagneuse et plus désertique, le Petit Karoo, située environ à une centaine de kilomètres. Nous logeons à Oudtshoorn, dans une maison d'environ 120 ans où nous avons plusieurs pièces. Les propriétaires de "86 on Jubilee", sympathiques et passionnés par la mise en valeur de leur patrimoine, logent dans une autre partie de ce grand bâtiment , juste à côté de nous.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN

La région est celle des élevages d'autruches et de nombreuses fermes nous entourent. Au début du XXème siècle, la vente des plumes d'autruches a enrichi de nombreuses familles qui ont construit de belles propriétés qui ont été restaurées. Actuellement, l'élevage de l'autruche est en tout premier lieu pour sa peau(les articles de maroquinerie fabriqués ont un prix élevé), ensuite pour la viande et une toute petit partie pour les plumes ( plumeaux à poussière mais très peu de boas ou de plumes pour les chapeaux).  Les fermes vivent aussi des visites guidées touristiques et de la boutique de souvenirs où on vend, entre autres, des œufs pour la décoration.

Nous choisissons de visiter la "Highgate Ostrich Farm". Nous piqueniquons en attendant l'heure de notre visite guidée.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Nous ne serons que tous les deux avec le guide, il est 13 heures et les cars de touristes doivent être au restaurant, tant mieux !

La visite commence par le travail des plumes. On nous montre comment l'on fabrique un plumeau. Le guide nous explique aussi la fabrication d'un boa.

Puis, on nous emmène dans un enclos où il y a des bébés autruches de 9 semaines. Le guide nous en met un dans les bras ! Il nous montre aussi des incubateurs pour les œufs. Un oeuf d'autruche correspond à 24 oeufs de poule environ; une belle omelette ........

OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Nous allons ensuite voir les autruches adultes et on est autorisé à leur donner du maïs. Elles n'ont pas de dents. Le guide nous explique qu'il faut se méfier d'une autruche en liberté car elles ont un doigt de pieds particulièrement dangeureux. C'est un gros ongle assez tranchant qui peut nous ouvrir le corps comme un scalpel. Si une autruche nous poursuit, il vaut mieux s'allonger au sol en protégeant sa tête et attendre qu'elle s'en aille. Elle n'est pas très fûtée ....

OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Nous partons ensuite dans une carriole tirée par des ânes pour aller quelques champs plus loin afin d'assister à une course d'autruches dirigées comme un cheval par des cavaliers. Le guide nous propose de monter une autruche, on ne fait pas nos malins et on décline la proposition.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Au retour, nous allons dans la boutique où le guide nous montre la taille d'un crâne d'autruche, très petit mais par contre, elle a un gros estomac. Il nous explique aussi que le genou de l'autruche est au niveau de son aile, le reste étant le pied, la première articulation que l'on voit est en fait la cheville. Nous voyons toute sorte d'objets avalés par l'autruche : pierres, pièces de monnaie, morceau de bois, bougie de voiture,....mais comme dans Gotlib, elle n'accepte pas de boire du coca cola( Michel a posé la question au guide et on a bien rigolé). Relisez la "Rubrique-à-brac" !

Nous rentrons à Oudtshoorn, les musées et les petites boutiques sont fermés; seul un étalage de rue vend des plumeaux de couleur. Nous trouvons un supermarché pour faire des courses pour le dîner.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN

DIMANCHE 25 FEVRIER

La cuisine est bien ensoleillée quand nous prenons notre petit déjeuner, c'est très agréable.

Nous partons faire un circuit en voiture vers la ville de Prince Albert. Le parcours fait une boucle en passant par les gorges de Meiringspoort et le Swartberg Pass. Nous roulons dans des lieux magnifiques, classés au Patrimoine de l'Unesco.

La route des gorges de Meiringspoort est bitumée, nous faisons plusieurs arrêts pour admirer les paysages. En chemin, une petite marche vers une cascade où il n'y a pas beaucoup d'eau en cette saison mais la balade est agréable.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Nous arrivons à la ville de Prince Albert où nous faisons une pause repas avant de nous y promener. Il y a de belles demeures du XIXème siècle en bon état et beaucoup de fleurs; c'est très paisible. Nous prenons un café dans un "coffee shop" accompagné de scornes.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Nous repartons pour le "Swartberg Pass" où la route se transforme en piste. Nous roulons pour voir le passage le plus étroit mais nous décidons de ne pas monter jusqu'au col car nous craignons pour la voiture.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Pendant notre circuit, nous croisons plusieurs fois des babouins. Les mimosas sont nombreux le long de la route.

OUDTSHOORNOUDTSHOORN
OUDTSHOORNOUDTSHOORN

Nous rentrons et allons dîner au restaurant "Jenima's", très bien. On y déguste du filet d'autruche accompagné de légumes bien cuisinés. Le dessert est maison.

24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 20:37

MARDI 20 FEVRIER (Knysna)

Après un agréable petit déjeuner avec Lammy et Adam, nous prenons la route pour Knysna, ville de bord de mer située au début de la route des jardins. Cette route est bordée d'un côté par des plages immenses aux fortes vagues, par endroit des dunes ou des rochers et de l'autre par la montagne et de grands espaces verts; le tout est protégé en partie par le "Garden Road national park".

Avant d'arriver, nous faisons une pause près d'un pont pour admirer les roches érodées par la Stormsriver. Nous faisons une pause pique-nique en achetant le nécessaire dans la station essence qui jouxte le site et qui est bien aménagée.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous logeons là aussi chez l'habitant(comme pour tout le séjour) et nous sommes bien installés au "Blue fern of Knysna", une belle et grande maison entourée d'un très beau jardin. Notre chambre a une petite terrasse qui donne sur le jardin. La ville est implantée au bord d'une immense lagune ouverte par une passe sur l'océan " The Heads". Notre première visite est pour cet endroit où un petit parcours est aménagé au-dessus des falaises et nous permet d'avoir des vues spectaculaires sur cette passe dangereuse pour les navigateurs.

 

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous allons voir ensuite "Leisure Isle" dans la lagune mais reliée par la route. A l'entrée, des caméras, on croise aussi des voitures de sécurité privée. On voit beaucoup de belles maisons pas forcément toutes très clôturées électriquement mais la plupart avec le panneau "armed reponse". Nous voyons ce type de panneaux dans beaucoup des endroits où nous passons.

Sur cette île, une plage où l'on peut se promener mais nous ne parvenons pas à nous garer dans un endroit sécurisé et le temps est nuageux.

 

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous allons en centre ville de Knysna, au Waterfront. Les quais sont en bois et sont bordés de magasins et de restaurants, comme les "piers de San Francisco", mais en plus petit, c'est  agréable d'y flâner.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous allons dîner dans un excellent restaurant "le Sirocco" situé sur "Thesen Island", autre île de la lagune reliée par une route. Belle vue sur la lagune mais surtout de la bonne cuisine. Nous nous régalons particulièrement avec le poisson.

Nous rentrons à la nuit mais la ville est tranquille et nous garons notre voiture dans le parking sécurisé de notre logement.

MERCREDI 21 FEVRIER (Knysna)

Le petit déjeuner est très bon. Le temps est un peu couvert mais il ne fait pas froid. Nous partons en voiture pour "Buffalo Bay", à l'ouest de Knysna. C'est une immense plage bordée par des dunes avec d'un côté des rochers. De l'autre côté, le début du parc national de Goukamma avec une immense plage de sable quasi déserte. Il y a de nombreux oiseaux. Nous faisons une promenade sur la plage, l'eau est froide !

 

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous revenons vers Knysna et allons à Brenton-on-sea, bourgade avec de superbes demeures sur ses collines, située de l'autre côté de la lagune. La plage, au bout de la route, est sauvage avec ses gros rochers et ses vagues qui roulent fortement. On se promène le long de la falaise qui la domine.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous revenons et passons ensuite à Belvidere, village avec une petite église du XIXème siécle et son cimetière champêtre attenant. Les résidences sont là aussi plutôt luxueuses.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous finissons notre journée en retournant aux"Heads" mais cette fois, nous allons sur les plages rocheuses au lieu de les dominer sur la falaise. La mer est assez forte et c'est spectaculaire.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous faisons des courses et rentrons dîner sur la terrasse de notre chambre avec une salade composée, du fromage et des fruits. C'est bien agréable avec la vue sur le jardin.

JEUDI 22 FEVRIER (Mossel Bay)

Après avoir parlé de nos petits enfants respectifs avec nos charmants hôtes, nous prenons la route. Nous roulons jusqu'au parc national de Wilderness où nous faisons une marche en forêt primaire d'environ une heure le long du "Woodville Big Tree Circular Walk".  Au début du circuit, un arbre vieux de 800 ans aux dimensions impressionnantes, c'est un Yellowwood tree.

La promenade est rafraichissante, nous voyons de nombreux champignons et une fleur de la famille des "Protea".

 

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Quelques kilomètres avant d'arriver à Mossel Bay, nous voyons une belle plage, nous nous arrêtons pour y marcher.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous arrivons à notre logement :" Valhalla Self Cathering" dans la ville de Mossel Bay. C'est un superbe studio avec tous les équipements nécessaires. Nous avons une jolie terrasse où nous prendrons nos repas.

Nous posons nos affaires et partons à pieds pour le centre ville tout près. Michel  se renseigne à l'office du tourisme pour plonger dans une cage pour voir les requins blancs mais c'est complet. Nous allons voir une petite exposition d'art africain et un magasin d'antiquités avant d'aller faire des courses au supermarché. De retour à notre studio, le gérant nous offre du vin blanc en signe de bienvenue. Nous dînons agréablement sur la petite table bistrot de notre terrasse.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

VENDREDI 23 FEVRIER (Mossel Bay)

Après notre petit déjeuner, nous partons à pieds pour visiter le musée de Bartolomeu Dias. Il accosta avec sa caravelle en février 1488, il fut le premier européen à passer le Cap de Bonne Espérance, il sera suivi de Vasco de Gama 10 ans plus tard qui lui ira jusqu'en Inde. Pour le 500ème anniversaire de cette traversée, les Portugais ont construits une réplique de la caravelle de Bartolomeu Dias et un équipage a refait cette traversée. Cette caravelle est maintenant exposée au musée et c'est fascinant de la visiter.

En dehors du musée sur ce navigateur, d'autres bâtiments présentent une exposition sur les coquillages et il y a aussi un petit aquarium. Dans l'espace vert attenant au musée, une pierre avec une plaque rappelle l'endroit où les navigateurs Portugais prenaient  l'eau de source et où ils laissaient parfois du courrier dans une chaussure accrochée à un arbre pour le bateau suivant. Une chaussure en pierre symbolise cette légende( ?), il y a une boîte à lettres à l'intérieur qui est relevée. Nous avons posté une carte postale !

De l'esplanade centrale du musée, nous voyons une des plages de Mossel Bay avec un nombre assez important de baigneurs.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous allons refaire quelques courses pour notre dîner de ce soir avant de rentrer au studio prendre la voiture. Nous allons dans la partie de la ville appelée "the point" où se trouve le Cap St Blaize, nom donné par Batolomeu Dias quand il accosta. Il fait beau, nous allons sur la terrasse du "Delphino's restaurant ", face à la mer, pour déjeuner. Nous restons un bon moment, des surfeurs viennent compléter le cadre idyllique.

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)

Nous allons garer la voiture sur un autre parking, un peu plus loin pour aller voir la grotte du Cap St Blaize. En montant jusqu'à la grotte, nous croisons de petits animaux que nous ne connaissons pas. La grotte n'est pas extraordinaire, par contre, la vue sur la mer est magnifique lorsque l'on emprunte le début d'un chemin de randonnée au dessus de la grotte.

Nous reprenons la voiture pour essayer d'aller jusqu'au phare mais la route se poursuit en un long chemin peu carrossable.

Après une promenade à pieds sur une plage de sable des environs, nous rentrons dîner sur notre terrasse !

LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)LA ROUTE DES JARDINS (Knysna et Mossel Bay)
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 20:00

DIMANCHE 18 FEVRIER

Nous quittons l'hôtel en prenant la navette qui nous mène à l'aéroport; nous volons sur Air Mango pour aller à la ville de Port Elizabeth. A l'arrivée, nous récupérons rapidement notre bagage. Nous rejoignons le stand EuropCar pour prendre la voiture de location que nous avons réservée.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

C'est une Volkswagen Polo blanche, quasiment neuve, elle n'a que 2000 km et est impeccable. Après quelques difficultés avec les GPS qui mettent du temps à se repérer, nous démarrons. On tourne un peu en rond puis nous sommes enfin sur la bonne route. Nous ne trouvons notre logement qu'après avoir téléphoné au propriétaire, il semble que les coordonnées géographiques, indiquées par Booking, soient erronées.

Nous sommes très bien accueillis par les managers du "Lemonlaide at Addo Accommodation"; situé dans le village Addo, pas très loin de townships.ils nous apprennent que nous sommes leurs derniers clients, ils  déménagent dans une semaine. Nous sommes correctement logés dans un petit appartement en rez de chaussée. Leur propriété a une clôture électrifiée et un portail qui s'ouvre sans descendre de la voiture, comme souvent en Afrique du Sud.

Vers 18h, nous suivons la voiture de la propriétaire qui nous emmène dans un restaurant situé à 2 minutes, mais ici, on ne se déplace pas à pieds, surtout que l'on rentrera à la nuit.

Nous dînons au River Front Restaurant Adoo de façon excellente. Les légumes sont cultivés dans le jardin qui borde l'entrée du restaurant, tout est frais, varié et délicieusement préparé. Nous mangeons en plat de résistance de l'autruche avec presque une dizaine de petits légumes différents. On se régale aussi avec l'entrée et le dessert.

Nous prenons notre repas à l'extérieur, il y a une vue magnifique sur la campagne avoisinante et une rivière.

Nous rentrons sans problèmes en voiture à notre chambre vers 20h.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

LUNDI 19 FEVRIER

Nous prenons un bon petit déjeuner en compagnie de Lammy et Adam, les managers du Lemonaide, avec qui nous sympathisons bien. Nous sommes étonnés de voir des mangoustes jaunes jouer dans leur jardin ! Nous partons pour le parc national des éléphants (Addo).

A l'entrée, on nous a donné une carte des routes et pistes ainsi que les lieux où on peut descendre de voiture à l'intérieur du parc; comme dans tous les autres parcs nationaux gérés par SAN Parks.

Les premiers animaux que nous voyons sont des tortues terrestres géantes, de la même taille que celles des Galapagos; on ne savait pas qu'il y en avait ailleurs .

Il faut faire attention à ne pas rouler sur les excréments des éléphants, très fréquents sur la route, pour deux raisons : il y a dedans des sortes de gros scarabées (les bousiers) qui sont protégés et il y a des épines qui peuvent abimer les pneus. Les pistes sont en bon état et on peut donc circuler facilement.

 

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Nous voyons beaucoup de koudous, ils sont toujours aussi beaux avec leurs grands yeux et la ligne noire juste en dessous. Par contre, nous ne voyons qu'une fois des buffalos.

Quelques "Red Hartebeest" et des chacals se montrent aussi.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Nous croisons de nombreux "wathorgs", sorte de gros sangliers pas très beaux sauf leurs bébés. Le bébé du zèbre est aussi tout mignon. Nous voyons aussi une famille de singes.

Nous voyons nos premiers éléphants de très loin.

Cette région d'Afrique du sud avait de nombreux éléphants mais en1919, la chasse fut autorisée car la population trouvait qu'il y en avait de plus en plus à cause de la construction d'un barrage. En 1931, les éléphants n'étaient plus qu'une dizaine, on décida alors de les protéger en créant ce parc. Il y a actuellement environ 700 éléphants dans la réserve.

 

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

De nombreux oiseaux peuplent également ce parc.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Pour finir, évidemment les rois de ce parc, les éléphants que nous avons vus très nombreux en fin d'après midi, parfois avec leurs petits. Certains d'entre eux, de tailles imposantes, avec des défenses impressionnantes étaient tout près des voitures.

Le parc animalier Addo n'est pas aussi vaste que le Kruger ou le parc Etosha en Namibie mais nous avons passé une bonne journée, c'est toujours fantastique de voir des animaux sauvages.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK

Le soir, nous avons passé une excellente soirée avec Lammy et Adam qui nous ont préparé un braai, barbecue Sud Africain, délicieux ! On a réussi à bien échanger malgré notre anglais assez approximatif ! Lammy m'a donné une recette de pain, succulent !

Nous étions leurs derniers touristes car ils déménagent la semaine prochaine pour le bord de mer.

ADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
ADDO ELEPHANT NATIONAL PARKADDO ELEPHANT NATIONAL PARK
17 février 2018 6 17 /02 /février /2018 17:00

VENDREDI 16 FEVRIER

Nous prenons un vol Air France à 7h pour Amsterdam puis après une escale d'environ 1h30 à Amsterdam, nous prenons un vol KLM pour l'Afrique du Sud. Le Boeing 777 est très confortable et les repas à bord sont bons. Nous arrivons vers 21h30 à l'aéroport OR Tambo de Johannesburg. Nous récupérons notre bagage sans problème et une personne de la sécurité nous accompagne sur une centaine de mètres à l'endroit situé à l'intérieur de l'enceinte de l'aéroport où la navette gratuite de notre hôtel doit arriver. Elle est là une dizaine de minutes plus tard et nous arrivons à l'hôtel "Garden Court OR Tambo", très correct. Un bémol, l'internet est gratuit que pour une quantité assez faible de mégaoctets. Le lit est très confortable et nous dormons bien.

SAMEDI 17 FEVRIER

Le petit déjeuner buffet est excellent. Nous passons la matinée tranquillement à l'hôtel en découvrant ses infrastructures et en préparant la suite de notre voyage.

 

 

 

JOHANNESBURGJOHANNESBURG
Nous avons réservé par une agence de l'hôtel une excursion pour le musée de l'Apartheid situé dans la banlieue sud de Johannesburg. Une voiture vient nous prendre à 13 heures.

L'entrée du musée ( 85 rands par personne) montre des photos de Nelson Mandela, il y a des piliers en béton qui illustrent la constitution de 1996.

Nous avons chacun un ticket différent qui indique la couleur de notre peau, on entre donc séparément dans le musée; Michel, du côté des non-blancs et moi du côté des blancs. De part et d'autre d'un couloir grillagé, des cartes d'identité avec l'origine ethnique. Seuls les blancs sont répertoriés comme sud africains.

Des panneaux de l'époque indiquent les lieux séparés suivant la couleur. Plus loin dans le musée, nous voyons aussi des photos de ces pancartes.

JOHANNESBURGJOHANNESBURG
JOHANNESBURGJOHANNESBURG
JOHANNESBURGJOHANNESBURG
JOHANNESBURGJOHANNESBURG

Je retrouve Michel sur une rampe bordée de pierres qui symbolisent la mine d'or dont l'exploitation a été une des origines de l'apartheid (les blancs ne voulant pas que les noirs soient employés car les salaires étaient meilleurs). Des panneaux miroirs portent des photos de descendants de toutes origines de cette époque, de dos et de face.

Le long de l'autre côté de la rampe, des petits espaces sont aménagés pour présenter l'histoire de l'Afrique du Sud des origines jusqu'au début des problèmes raciaux lors de l'arrivée des premiers européens.

Avant d'entrer dans le musée des tiges de couleurs sont plantées dans le sol; on peut en choisir une pour symboliser sa couleur (blanc, rouge, vert, jaune, bleu), l'Afrique du Sud est "la nation arc-en-ciel".

JOHANNESBURGJOHANNESBURG
JOHANNESBURGJOHANNESBURG

A l'intérieur du musée, une exposition temporaire sur Mandela présente sa vie en tant que camarade, leader, prisonnier, négociateur et président. Le musée montre les causes de l'apartheid, la lutte contre les lois racistes puis les négociations qui ont conduit à la constitution de 1996.

Nous avons vu deux films, le premier sur les causes de l'apartheid et le second sur les émeutes très violentes des années 80.

La salle avec les cordes des pendus et les visages de quatre martyrs célèbres est très émouvante.

Pus loin, le "Casspir", véhicule anti-émeute fait vraiment peur par sa taille gigantesque, les roues sont aussi hautes qu'un homme.

Plusieurs murs sont recouverts d'affiches de slogans demandant pour certaines la libération de prisonniers.

JOHANNESBURGJOHANNESBURG
JOHANNESBURGJOHANNESBURG
JOHANNESBURGJOHANNESBURG

Les dernières salles du musée sur la réconciliation réconfortent un peu après toutes ces horreurs.

C'est un musée très intéressant et très riche, avec énormément de documents sur cette période mais tout est en anglais et la structure du musée est d'approche assez difficile. Nous étions un peu limités par le temps(2h30), on peut facilement y rester plus longtemps pour mieux lire les textes ou regarder les petits films dispersés un peu partout sur des écrans.

Parmi les signataires de la constitution, Mandela mais aussi Cyril Ramaphosa, le tout nouveau président de l'Afrique du Sud. Il est en photo sur la deuxième image ci-dessous.

 

JOHANNESBURGJOHANNESBURG
JOHANNESBURGJOHANNESBURG

Nous retrouvons notre chauffeur sur le parking, nous lui demandons de nous arrêter pour acheter de l'eau minérale. Il nous emmène juste à côté du musée dans une station service, il nous attend dans la voiture. Lors de l'achat de notre bouteille d'eau, je me fais dérober ma carte bleue. Nous avons été très naïfs et on s'est vraiment fait rouler dans la farine ! Bref, c'est trop long à raconter et on n'en a pas très envie pour l'instant. Le positif est que nous avons fait opposition tout de suite et ils n'ont surement pas eu le temps de retirer de l'argent, on va vérifier dans la semaine qui vient. Notre chauffeur, voyant que l'on passait beaucoup de temps, est venu et il nous a dit d'appeler tout de suite pour l'opposition.

Nous sommes rentrés sans problème à l'hôtel et avons pris un dîner buffet, très bien. Évidemment, on était contrarié mais on a décidé de repartir du bon pied et de poursuivre notre voyage avec plaisir.