9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 16:55
NAMIBIE PRATIQUE

Musique: Asimbonanga

 

Hôtels

Tous étaient corrects, sur "Booking" :

- Uzuri Guesthoue à Windhoek

- Etotongue Lodge à Outjo

- C'est si bon hôtel à Otjivarongo

- Country hôtel à Okahandja

- Chala Kigi Apartments à Swakopmund(excellent)

- Trans Klahari Inn entre Windhoek et l'aéroport

Près des entrées du parc Etosha, nous avons réservé sur "Hotel.com" :

- Etosha Safari Camp (chalets originaux en hauteur, beau point de vue)

- Emanya@Etosha Game Lodge (très bien)

Pour ces deux logements, pas de possibilité de cuisiner.

Restaurants

corrects sans plus partout, peu de poissons au menu même en bord de mer.

Excursions

Agences :

- Photo Ventures à Walvis Bay pour "Sandwich Harbour"

- Kallisto Tours à Swakopmund pour le "moon Landscape" et les plantes

- Ocean Adventures à Walvis Bay pour les dauphins, pélicans et otaries à fourrure

- Charly's desert tour à Swakopmund (living dunes experience) pour les animaux du désert

- Pour voir des guépards et des léopards et pour soutenir l'action de la fondation "Africat" à Okonjima(entre Otjiwarongo et Okahandja) :

21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 12:47

SAMEDI 15 AOUT

Notre dernière excursion organisée sera pour découvrir les animaux des dunes de sable.

Nous partons à 3 véhicules dans le désert situé entre Swakopmund et Walvis Bay.

Nos trois guides font plusieurs arrêts, ils nous laissent admirer le paysage tandis qu'ils partent à pieds à la recherche des animaux.

Le soleil apparaît peu à peu et les couleurs ressortent mieux sur les dunes. Nous sommes contents de passer ces derniers moments dans ces paysages extraordinaires.

Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......

Une jolie succulente ouvre le début de la promenade.

Nous voyons une araignée" white lady", un caméléon, de nombreux petits lézards verts, un gecko aux yeux exorbités et aux couleurs étonnantes et des scarabés en tout genre qui montent inlassablement les dunes mais pas de serpent, ni de scorpion.

Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......

Nous roulons un peu sur le flanc des dunes avant de rentrer. Nous déjeunons dans notre logement et nous partons pour voir plus de points de vue sur le "Moon Landscape" Nous rejoignons la piste et nous arrêtons aux différents endroits prévus avec plaisir.

Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......

Nous rentrons à Swakopmund où nous faisons quelques achats de souvenirs puis nous retournons sur la jetée. Le restaurant placé tout au bout, au-dessus de la mer, est ouvert; nous allons prendre un verre dans ce cadre agréable.

Des cormorans se font sécher sur les poutres.

Au retour, nous prenons une photo d'un nouveau bâtiment de style allemand bien éclairé au soleil couchant.

Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......

Nous rentrons dans notre appartement, nous sommes invités à 18 heures pour un apéro par les propriétaires Trudi et Karl.

Cet apéro est dans la tradition sud africaine du "braai"(barbecue en plein air avec des amis); nous sommes très touchés.

Nous dégustons du vin rouge accompagné de saucisses et de viande d'élan, animal tué par Karl, grand chasseur, et fait préparer en boucherie : c'est très bon.

Trudi nous montre des photos de leur voyage en France et nous parlons un bon moment avec notre anglais ! Nous comprenons difficilement Karl mais Trudi parle lentement et nous discutons avec plaisir, la communication passe très bien entre nous.

Nous allons dormir sans rien ajouter au repas, nous sommes rassasiés.

Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......

DIMANCHE 16 AOUT

nous quittons Swakopmund et Trudi et Karl pour faire la route jusqu'à la capitale Windhoek.

Nous roulons essentiellement sur la route qui mène au désert de kalahari.

Nous avons réservé notre dernière nuit dans un hôtel à mi-chemin entre la capitale et l'aéroport, le "Tarnskalahari Inn", c'est correct.

Nous allons rendre la voiture à l'agence de location située à l'aéroport (pas de problèmes) et une navette de l'hôtel nous ramène.

Nous dinons avec du steak d'antilopes. Pendant ce séjour, nous avons goûté aussi aux steaks de Kudu et d'Oryx.

Nous avons bien aimé aussi le "Biltong" que l'on trouve aussi en Afrique du Sud. C'est de la viande de boeuf séchée sous forme de petits morceaux ou de saucissons de 1 cm de diamètre; ça accompagne très bien l'apéro.

Petits animaux du désert - Retour ......
Petits animaux du désert - Retour ......Petits animaux du désert - Retour ......

LUNDI 17 AOUT

Nous partons à l'aéroport avec la navette de l'hôtel en compagnie d'un Italien.

Il laisse sa Land Rover jusqu'en février, il reviendra avec une pièce mécanique pour la réparer.

Il est visiblement plus âgé que nous et il nous raconte qu'il a quitté l'Italie, il y a deux ans, avec sa femme et qu'ils sont descendus en voiture jusqu'en Namibie. Ils ont fait ça par étape en rentrant en avion de temps à autres. Ils sont en panne et sa femme est rentrée avant.

Ils sont passés par le Maroc, la Mauritanie,le Mali et bien d'autres pays, sans problème !

Notre avion décolle comme prévu vers 15 heures, avec deux escales (Jo'burg et Francfort)avec changements d'avions. Nous arrivons à Paris le lundi 18 août vers 8 heures avec nos bagages qui nous ont bien suivis.

20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 16:20
Plantes du désert - Promenade en mer

JEUDI 13 AOUT

Nous partons ce matin en excursion en 4x4 dans la région désertique à la sortie de Swakopmund, un désert de pierres. Notre guide, entre 70 et 80 ans, nous emmène dans son véhicule avec un touriste canadien passionné de botanique.

Nous admirons d'abord diverses variétés de succulentes, elles retiennent l'eau dans leurs feuilles et la transmettent aux racines. Ici, il ne pleut pas, c'est l'eau formé par le brouillard fréquent qui permet à ces plantes de vivre.

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en mer

Nous roulons sur des pistes peu balisées, heureusement, notre guide semble bien connaître le chemin.

Lors d'un autre arrêt, nous voyons des pieds d'euphorbes Cette plante(ci-contre) contient une sève blanche dont les peuples d'origine se servaient pour empoisonner leurs flèches.

Les seuls animaux que nous verrons sont de petits scarabés qui arrivent à attraper l'eau du brouillard par leurs ailes, pour cela, ils se mettent la tête dans le sol et attendent le brouillard.

Des lichens aux belles couleurs et formes sont nombreux sur les pierres.

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer

Plus loin, notre guide nous montre un melon sauvage appelé " ! Nara".

Cette plante a de très longues racines qui puisent l'eau dans la nappe phréatique, elle peut vivre 100 ans. Les populations locales consomment les fruits.

Plantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer

Nous roulons dans des paysages lunaires bien nommés "moon landcapes".

Certains rochers montrent de la dolérite (traces noires).

Nous piqueniquons sous un des rares arbres que nous rencontrons. C'est l'occasion de discuter avec notre guide de la vie en Namibie, hélas, notre anglais nous limite dans les échanges mais c'est quand même intéressant.

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer

Notre circuit nous emmène ensuite vers une zone un peu plus sablonneuse où d'autres plantes se montrent.

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer

Nous finissons notre tour de découverte du monde végétal par la " Welwitschia Mirabilis" qui pousse uniquement dans une bande peu large des plaines caillouteuses du désert du Namib où nous nous trouvons et aussi en Angola. Elle est formée de deux feuilles épaisses qui se lacèrent en morceaux; à la base, un tronc.

Les plus volumineuses peuvent avoir 2 mètres de diamètre et elles continuent de pousser depuis 2000 ans !

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer

Nous revenons à Swakopmund par la piste C38, bien indiquée. Nous nous arrêtons à un point de vue sur le "Moon Landscape".

Après quelques courses, nous rentrons dîner dans notre logement.

Plantes du désert - Promenade en mer

VENDREDI 14 AOUT

Nous partons aujourd'hui en bateau à partir de Walvis Bay, c'est l'occasion de revoir les flamands roses avant d'embarquer; ils sont toujours aussi magnifiques !

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer

En quittant le port, nous observons les pélicans.

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer

Un peu plus loin, nous voyons beaucoup de gros dauphins, pas faciles à photographier !

Nous faisons un petit passage hors de la baie, la mer est calme car il n'y a pas de vent mais il fait assez froid. Nous revoyons des dauphins au large et sur le chemin du retour, nous observons des otaries à fourrure, moins nombreuses qu'à Cape Cross.

On nous offre du vin pétillant et des huitres avant de rentrer au port. Les huitres sont très iodées et on se régale.

Plantes du désert - Promenade en merPlantes du désert - Promenade en mer
Plantes du désert - Promenade en mer

De retour à l'appartement, nous déjeunons et nous allons au centre ville pour voir le musée de Swakopmund situé au pied du phare.

Il contient tout sur la faune, la flore, les minerais de la région ainsi que l'histoire de la ville. Il y a aussi une section sur les peuples d'origine et en particulier, leurs instruments de musique.

Le musée a aussi une impressinnante collection d'oeufs d'oiseaux.

Un chariot utilisé par les colons hollandais domine la salle principale. Il était tiré par une dizaine de boeufs. Les pionniers Hollandais découvraient ainsi le sud-ouest Africain.

Nous flanons ensuite dans les rues de Swakopmund mais la plupart des magasins ferment à 17 heures, la nuit tombe vers 17h 45 et la ville devient vite déserte. Nous rentrons dîner à l'appartement.

17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 11:27

Musique: Asimbonanga

MARDI 11 AOUT

Nous retournons en voiture à Walvis Bay où nous avons RV à 9 heures dans une agence pour une excursion en 4x4 dans les dunes au sud de la lagune.

Nous partons à 3 véhicules, nous partageons le nôtre avec un couple d'Italiens et un couple d'Espagnols.

Notre premier arrêt est pour les flamands roses que nous photographions à nouveau avec plaisir, la lumière est belle.

Pendant ce temps, les chauffeurs des véhicules tout terrain dégonflent les pneus pour rouler dans le sable.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Nous empruntons la route de sel le long de la lagune puis nous entrons dans la partie ensablée, à hauteur des marais salants.

Nous roulons entre la mer, au loin, et les dunes de sable.

Nous voyons des mirages.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Notre deuxième arrêt est dans des sables mouvants. Nous sautons dans le sable avec nos guides et nous nous enfonçons rapidement jusqu'au genoux ! C'est assez étonnant !

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Nous approchons de la mer, les dunes, le sable rosé et le bleu de l'océan forment un paysage superbe.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Nous repartons et nous nous éloignons de la mer, nous sommes en plein désert, c'est fascinant !

Les véhicules montent et descendent de hautes dunes, c'est impressionnant.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Nos guides proposent de glisser sur les dunes à l'aide d'une fine plaque de bois, un peu comme sur une luge. Michel se lance avec succès mais après il faut remonter et c'est dur !

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

L'excursion se termine par un parcours dans les dunes, il faut s'accrocher, c'est un peu les montagnes russes ! Il y a une montée d'adrénaline lors des descentes à pic des dunes !

Nous revenons à l'agence, nous avons eu un temps magnifique, une chance car il y a souvent des tempêtes de sable à cette saison.

Nous reprenons notre voiture et allons admirer les flamands roses au coucher du soleil.

Nous rentrons dîner à notre appartement.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

MERCREDI 12 AOUT

Ce matin, nous partons pour "Cape Cross", situé à environ 120 km au nord de Swakopmund.

Les paysages autour de nous sont désertiques, il ne fait pas plus de 14° ce matin, c'est un peu brumeux. Ce temps est fréquent ici à cause du courant froid "Benguela" qui crée souvent des brouillards côtiers. Les pêcheurs pêchent le long de ce bord de mer car ce courant rapide apporte de nombreux poissons. Les bateaux approvisionnent les conserveries de poissons, une autre source de revenus pour la Namibie mais on ne trouve pas beaucoup de poissons à acheter en boutique, tout part à l'exportation.

Nous faisons un arrêt où un bateau s'est échoué. Nous sommes au sud de la côte des squelettes, nommée ainsi à cause des nombreux bateaux qui s'échouent par temps de brouillard.

Avant d'arriver à "Cape Cross", des petits étals présentent des cristaux de sel à vendre. On peut en choisir un et déposer la somme d'argent que l'on veut dans une boite prévue à cet effet.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Nous arrivons à "Cape Cross" et sa réserve d'otaries à fourrure, l'entrée est payante. Il y a un nombre incroyable de ces animaux, elles font beaucoup de bruit et ne sentent pas très bon !

Mais c'est un spectacle amusant de les voir se disputer sans cesse ou de regarder le bébé téter sa mère ou de les observer en train de nager ou de se déplacer sur la terre ferme.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS
SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Avant de repartir, nous allons voir la reproduction de la croix en pierre érigée par un navigateur Portugais"Diego çao", le premier européen à poser le pied en Namibie en 1485.

Nous roulons un peu dans la réserve et nous piqueniquons à un emplacement prévu en bordure de mer, c'est très agréable même si le temps reste frais et couvert.

SANDWICH HARBOUR-CAPE CROSSSANDWICH HARBOUR-CAPE CROSS

Nous rentrons à Swakopmund, la route est longue et assez monotone mais le soleil pointe en fin de parcours et les paysages prennent plus de relief.

Nous passons la fin de la journée à flâner en ville dans les boutiques touristiques. Nous faisons aussi des provisions pour nos repas du soir à venir.

15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 21:23

DIMANCHE 9 AOUT

Nous prenons la route B2 qui mène jusqu'à la ville de Swakopmund, les paysages changent, ils deviennent désertiques.

SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY

Nous arrivons à l'appartement, que nous avons réservé, en début d'après midi. Nous sommes très bien accueillis par Trudi, la propriétaire et son mari Karl. Nous avons loué ce logement pour 7 nuits, tout y est absolument excellent, même le wifi ! Et surtout, Trudi et Karl sont très agréables et nous sympathisons pendant cette petite semaine. Nous garderons un excellent souvenir de "Chala Kigi", voici le lien :

Nous passons l'après midi dans la ville de Swakopmund, ville à l'architecture allemande. On entend aussi beaucoup parler allemand autour de nous !

La promenade en bord de mer et sur la jetée est très agréable avec le soleil.

Nous faisons nos courses avant de rentrer, nous allons dîner dans l'appartement pendant cette période.

SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY

LUNDI 10 AOUT

Après le petit déjeuner, nous allons au centre d'information touristique pour préparer nos excursions à venir. Nous partons ensuite pour la ville de Walvis Bay, 30 km plus au sud pour la journée. La route qui y mène longe la mer, de l'autre côté, ce sont les dunes de sable du début du désert du Namib.

SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY

Nous roulons jusqu'à la lagune réputée pour ses flamands roses; en effet, ils sont magnifiques. Il ya deux races, les flamands nains, d'un rose prononcé et les autres, plus grands et blancs.

SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY

Nous roulons le long de cette lagune jusqu'à l'usine de sel en admirant les nombreux flamants roses.

SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY

Au retour, nous faisons un arrêt en face de superbes maisons construites face à la lagune où les flamands sont aussi présents. Nous piqueniquons dans ce cadre très agréable.

SWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY

L'après midi, après avoir pris un café en terrasse, nous allons marcher le long de la mer.

Sur la route du retour vers Swakopmund, nous faisons un arrêt près d'une grande dune de sable en haut de laquelle nous montons avec plaisir.

La vue sur l"ensemble des dunes est superbe et nous restons un bon moment dans ce cadre magique.

Du haut de dunes voisines, des touristes font du "sandboard" en planche à surf ou avec une simple planche de bois souple selon le principe de la luge.

Nous rentrons passer la soirée dans notre logement.

SWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
SWAKOPMUND-WALVIS BAYSWAKOPMUND-WALVIS BAY
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 18:28

VENDREDI 7 AOUT

Nous redescendons vers le sud. Notre premier arrêt est pour le lac Otjikoto qui occupe un chaudron calcaire de 55 mètres de profondeur. En 1915, l'armée Allemande, battant en retraite, y jeta un stock d'armes.

Ce lac est un des deux seuls plans d'eau naturel de Namibie; le cadre est beau.

Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja

Nous nous promenons ensuite dans la ville de Tsumeb, importante ville minière. La Namibie possède des gisements d'un nombre important de minerais dont le plomb et l'uranium; il y a aussi des mines de diamants.

Nous visitons le musée qui contient des canons repêchés dans le lac Otjikoto, de nombreux minéraux, des uniformes, des objets du début du siècle; bref, c'est très hétéroclite. A l'extérieur, une des locomotives qui servait à traîner les wagons de minerais entre Tsumeb et Swakopmund,en bord de mer.

Nous allons ensuite vers le marché, il y a peu de variétés de légumes ou de fruits, comme dans les marchés d'autres villes.

Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja

Nous allons visiter à la sortie de la ville un musée en plein air avec les habitations des différentes ethnies vivant dans le pays. Hélas, le lieu semble désaffecté et nous ne recevons pas d'informations sur la culture de ces peuples. Parmi eux, les Himbas et les Herreros.

Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja

Nous roulons ensuite jusqu'à "Otjiwarongo où nous dormons confortablement à l'hôtel "c'est si bon", qui porte bien son nom.

SAMEDI 8 AOUT

Sur la route, toujours rectiligne et sans habitations, vers notre prochaine étape, nous faisons un arrêt à la fondation AFRICAT qui s'occupe de protéger les animaux, en particulier les guépards et les léopards.

Ils les soignent et les rééduquent pour pouvoir ensuite les remettre dans leur environnement naturel. Ils utilisent ceux qui ne se réadaptent pas pour éduquer les populations locales quand à leur comportement envers ces animaux. En effet, les fermiers les tuent souvent ou les blessent ou les enferment dans des conditions épouvantables pour protéger leur bétail. La fondation a mis en place un programme d'éducation qui vise à la protection des troupeaux tout en respectant les félins.

Nous roulons sur une piste qui contient des panneaux routiers inhabituels avant d'arriver.

Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja

Nous avons réservé une visite à l'entrée. On nous emmène en 4x4 dans l'enclos des guépards, vaste espace dont on ne voit pas les limites.

Nous approchons de très près trois magnifiques guépards en cours de réadaptation. On ne leur donne pas à manger tous les jours pour qu'ils réapprennent à chasser.

Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja

On nous emmène ensuite dans un affut qui donne sur un autre très vaste espace naturel, celui des léopards. Le 4x4 ouvert n'y entre pas, on nous explique que le léopard pourrait nous prendre pour son repas !

Nous avons de la chance, un léopard approche et il est vraiment fascinant à regarder. De plus, le gardien lui a mis un morceau de viande pour son repas journalier et nous l'observons ainsi longtemps.

Du parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja

La visite se termine au centre de soin des animaux où on nous montre le bloc opératoire et les pièges cruels utilisés par les fermiers pour attraper les félins. On nous explique les activités de la fondation. Il y a aussi des animaux empaillés et c'est amusant de caresser un guépard, des antilopes ou des zèbres, ces derniers ont le poil très ras.

Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja

Nous piqueniquons en route avant d'arriver à Okahandja où nous logeons au "country hotel", établissement agréable situé un peu à l'extérieur de la ville.

Nous ressortons voir les marchés artisanaux de la ville. Les stands du premier ressemblent à un bidonville; le second a meilleure allure.

Nous dînons près d'un feu de cheminée au restaurant de l'hôtel.

Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja
Du parc Etosha à OkahandjaDu parc Etosha à Okahandja