28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 14:00

 

 

 

 

 

K4kerala

KERALA : Février 2010

Dimanche 21 février

Severine, après une nuit de travail à lhopital nous emmène à l aéroport de Roissy; elle nous dépose vers 8h30, notre avion décolle à 11h. Nous voyageons sur la compagnie "ethiads airways", nous avons un arrêt denviron 2 heures à Abu DHabi, toujours aussi somptueux avec sa coupole en mosaique ! Les vols sont à lheure, les repas sont bons et Michel se régale avec des apéros aux wiskhy!Nous voyons plusieurs films car nous voyageons la journée et ne dormons pas beaucoup.

A larrivée à Kochi, cest la nuit(il est 3h30 du matin), il y a 4h30 de plus avec Paris; nous passons lentement la douane à cause dun douanier particulièrement scrupuleux qui nous demande le numéro de téléphone de lhotel que lon a réservé; on ne sait pas et du coup ça prend du temps, il semble quil demande ainsi à tous les passagers des renseignements inutiles pour faire du zèle et tout le monde trouve que cest long ! On réserve un taxi prépayé et après environ 50 minutes de route, on est devant lhôtel " yuvarani residensy"(30 euros la nuit, un peu cher pour la chambre et le confort du lit proposé); la chambre est correcte, sans plus, on est content de dormir après une bonne douche même si le lit est un peu dur.

Lundi 22 février

Nous avons mis le réveil à sonner à 11 h , heure locale; nous nous préparons et sommes en forme pour commencer notre troisième séjour en Inde. Nous allons prendre notre petit déjeuner, pas très loin de lhôtel dans une "indian coffee house", on est servi par un garçon en tenue plutôt coloniale (pourtant le lieu est populaire), cest assez élégant et ça continue à mettre dans lambiance après avoir croisé les hommes en "dhotie" et les femmes en "saris" dans la rue. On se régale , en particulier avec les "bombay toasts", sorte de pains perdus avec du pain de mie. Nous sommes sur la rue MG (mahatma gandhi) et il y a beaucoup de magasins et de circulation, cest très bruyant. Nous allons à pieds jusquà lembarcadère  pour prendre le bateau qui va à Fort Cochin( la ville est répartie sur plusieurs ilots).En chemin,passage à la banque et à loffice de tourisme qui nous donne un plan de la ville et qui nous confirme que les parcs nationaux animaliers de Wayanad sont ouverts.

Le vendeur  de billets pour le bateau est plutôt grincheux car je ne lui donne pas de monnaie ! La traversée est agréable, il y a de lair , on a du coup moins chaud !A la descente du bateau,on se promène à pieds dans fort cochin et on apprécie lendroit bien plus calme que la partie de la ville dernakulam". On marche un bon moment pour rejoindre le bord de mer mais les rues sont bordées de maisons et de jardinets ou de petites boutiques agréables. Nous voyons enfin les fameux filets de pêche "Carrelets"et nous nous installons boire un jus dannanas frais près dun d"entre eux qui est en fonctionnement; lensemble est grand et actionné par plusieurs hommes aidés de contrepoids. Nous voyons deux remontées de filet et la pêche est plutôt maigre proportionnellement à la taille du filet. Nous nous promenons le long de la mer et des filets et c’est très agréable de flâner avec le soleil et lair pas trop chaud. Nous quittons le bord de mer et passons près du cimetière hollandais et de lhôtel malabar, ancien palais, il y a beaucoup darbres dans la ville aussi. Nous arrivons vers des rues commerçantes et des hôtels , nous faisons un peu de repérage pour notre retour; nous prenons ensuite un tuktuk pour retourner au départ du bateau. Nous rejoignons à pieds la rue MG de notre hôtel où nous nous promenons mais les boutiques ne sont pas très intéressantes, à part un beau magasin de saris, il ny a pas non plus de restaurants qui nous attirent. Nous mangeons finalement en bas de notre hôtel mais ce sera moyen, et servi à peine tiède. Nous rentrons rapidement dormir car la nuit précédente a été courte.

Mardi 23 février

Arrivée de la voiture avec chauffeur, nous partons pour Calicut.

Hôtel "metro tourist home"1025 roupies.

Promenade dans la ville(marchand de saris près de léglise, parc avec lac, on mange de lananas coupé en morceaux), on prend un tuktuk pour aller au bord de la mer ( balade, pieds dans leau, beaucoup indiens sur la plage, très peu se baigne)retour a lhôtel en tuktuk et on mange très bien dans le restaurant "

Mercredi 24 février

Départ pour la réserve de Wayanad, la route est très verte, malheureusement à larriveé au bureau d information de kapala, on apprend que les réserves sont fermées. On va dormir à Sultan Batery .                      On va à la grotte d ekanal puis aux abords de la réserve, grosse pluie.

On dine à lhotel et dans la chambre, on se régale avec un ananas.

Jeudi 25 février

On va a Ooty, on sinstalle à lhotel" blue international hill", on se promène au marche où on achète des épices et du café, on va au bord du lac, on voit les fleurs artificielles en fils, on finit par le jardin botanique. On mange au resto chinois.

Vendredi 26 février

Nous allons vers Coonoor en voiture pour voir des points de vue mais il y a de la brume, on voit de beaux paysages avec les plantations de thé. On prend le train classe au patrimoine de lUnesco entre Ooty et Coonoor, le train nest plus emmené par une loco à vapeur mais il a du charme, par contre, les paysage n ont rien d exceptionnels. On va voir quelques points de vue, les plantations de thé sont belles sur la route mais hélas, il y a du brouillard et nous ne verrons pas les paysages.  On prend ensuite la route pour Combatoire et on dort à lhôtel legends inn). on mange dans le bruit dans un resto rapide mais accueil sympathique et repas non epicé.

Samedi 27 février

Nous allons à Munnar, départ vers 8h30 ; on traverse la réserve Indira Ghandi en voiture, beaux paysages mais pas danimaux. On fait une rando de 2 heures avec un guide du parc de Munnar, on voit un beau papillon, un daim et de beaux paysages. On loge au  "seagrace cottage" dans la maison dune famille très souriante.(1000 roupies). On se promène en ville et on achète des épices, une boite à encens et des papiers artisanaux.

Dimanche 28 février

A 10 heures, nous allons visiter le musée du thé de lentreprise Tata. On va ensuite voir un lac de barrage, il ya plein de petites échoppes et aussi beaucoup dindiens car ils sont en congé; cest la sortie du dimanche. On va ensuite jusquà "lecho point", un peu plus loin au bord du lac, comme son nom lindique, il y a de lecho et aussi encore plein déchoppes. De retour en ville, nous prenons un encas dans le resto où nous allons ici, près de la boutique dépices "krishna". Puis retour à lhôtel doù lon part faire une marche sur une petite route peu passagère, il y a un point de vue sur les plantations de thé, les paysages sont beaux et cest tranquille; Après avoir monté longuement, on trouve un bar qui surplombe le paysage où nous nous régalons avec des jus de fruits. Le garçon nous emmène voir chez lui des pieds de cardamonne car je lui ai demandé où il y en avait; en fait, nous avions vu des plants sans savoir que ça en était. De retour à lhôtel, nous allons dîner en ville et traînons encore les boutiques dépices et de thé.   

Lundi 1 mars

 

Nous partons vers 8heures après le petit déjeuner au "Westwood hôtel" mais cette fois pas à lextérieur face à la rivière car ce matin, il est tôt et il fait plutôt frais. Après avoir fait une centaine de kilomètres dans des routes de montagne, nous allons à la réserve de Périyar, on achète des tickets dentrée et on nous dit d aller plus loin pour réserver un trekking à pieds, mais le guide nous dit que ce nest pas possible, on est en colère car on a payé lentrée pour rien du coup ……..(3OO roupies par personne);On nous dit finalement de nous adresser à une sorte dagence des gardes forestiers et là, on nous propose un autre trekking dans une partie de la réserve qui sappelle "indira ghandi", il faut lentrée du parc aussi. On réserve et on va sinstaller dans une maison familiale "Deer Villa"où on est très bien(adresse proposé par notre chauffeur).Le trekking est bien, ça monte fort un bon moment et au sommet, on découvre un point de vue sur le tamil nadu dun côté et sur la ville de Kumily de lautre mais surtout , on voit le lac de la réserve au loin et toute la végétation. La guide forestière est une femme de 35 ans avec qui je discute bien, on ne parle pas très bien langlais toutes les deux mais on se comprend. En chemin, on voit de beaux papillons et quelques oiseaux. Nous allons ensuite en ville, il y a des hauts parleurs et une musique stridente; nous achetons encore un peu dépices et de thé et allons dîner au restaurant" lake queen"    où nous  nous régalons avec du poulet korma et Michel avec des Aloo Jeera ( au cumin).

Nous dormons assez bien, le lit est meilleur quailleurs.

 

Mardi 2 mars

 

Réveil à 5h30 pour aller faire un trekking à 7 heures dans le parc de Périyar, cette fois pas de problème, on part à pieds  pour un trekking avec un guide et quatre autres personnes. Nous partons du lac et la brume qui se lève lentement fait de beaux paysages. Nos premières rencontres animalières sont avec des oiseaux ( aigrettes et martin pêcheurbleu) puis avec des sangliers; plus loin dans de hautes herbes, le guide nous fait reculer; il a vu un gros bison. Nous contournons le lieu et le guide nous place aux bons endroits pour pouvoir lobserver: il est énorme avec une bosse sur le haut du cou et des cornes impressionnantes, des oiseaux se perchent de temps à autre sur son dos, nous l observons un bon moment à différents endroits. Ensuite, le chemin est en forêt, nous voyons des singes noirs à longue queue et à la tête marron clair et nous voyons aussi un écureuil géant de malabar(il est très beau).Ensuite, le soleil est monté et nous ne verrons pas dautres animaux mais la promenade en forêt est agréable, nous voyons de nombreux banians, deux essaims énormes dabeilles et nous sommes accompagnés par les cris de différents animaux. Au retour, notre chauffeur nous attend et nous ramène en voiture à lhôtel. En chemin, nous sommes arrêtés par des grèvistes et le chauffeur parlemente pour quils nous laissent aller jusquà lhôtel. En effet, aujourdhui, il y a grève dans tout le kérala à cause du prix trop élevé de lessence et il y a des barrages sur les routes pour empêcher les voitures de rouler. Le chauffeur nous a dit que" si lon veut rouler, on peut recevoir des pierres sur la voiture donc nous passons le reste de la journée ici…

Nous prenons le petit déjeuner, une douche et on fait un petit somme. Nous allons sur internet, disponible sur place, écrivons à tout le monde et regardons le blog de Severine. Puis, on part se promener en ville à pieds et là, on découvre tous les magasins fermés, pas grand monde  et aucune circulation autorisée; cest drôle car tout est calme alors que dans une ville indienne, cest toujours bruyant et avec du monde partout. On va boire un coup au restaurant de lhôtel "lake queen", le seul ouvert ! puis on va vers une autre partie de la ville à la recherche dun jardin botanique à visiter mais on saperçoit quil nexiste plus .On finit par aller au "pepper coffee house ", situé dans une ruelle verdoyante. Des tables sont installés au fond du jardin, le lieu est reposant, nous prenons deux pancakes à la noix de coco, michel se régale avec un lassi à la banane et moi avec un thé à la cardamone. Le pancake est énorme mais bon et on ressort en ayant trop mangé. On retourne à la chambre et on attend 18 heures, moment où la grève va sarrêter et où lanimation va reprendre.

On va en ville et on  va dîner au restaurant "ginger" celui dhier soir; restaurant du "lake queen hôtel"; on mange a nouveau du poulet korma  et des aloo jeera. On se promène un peu et on rentre en tuktuk à lhôtel.

 

Mercredi 3 mars

 

Aujourdhui, on repart , on dort ce soir à Allepey mais en chemin, près de Périyar, nous visitons une plantation dépices( visite guidée intéressante où nous découvrons les plantes nouvelles, celles du clou de girofle, de la  muscade, du bétel  et dautres. Ensuite, un peu plus loin, on visite la fabrique de thé "conemara"; la visite est plus intéressante que celle du musée du thé à Munnar. la culture des plants de thé est bien expliquée ainsi que la façon de le préparer. En plus, la fabrique est en activité et nous la visitons, le parfum des feuilles de thé traité nous accompagne agréablement. Puis nous roulons un bon moment parmi encore des plantations de thé et des collines verdoyantes. Notre dernier arrêt est au sanctuaire des oiseaux de Kumararom où on est  plutôt déçu par le cadre et le manque doiseaux, ce ne doit pas être la bonne saison et puis cette réserve naturelle nest pas bien aménagée.  La température est plus chaude ici comme à Allepey, on est redescendu au niveau de la mer. Après deux hôtels, on  trouve finalement une chambre chez lhabitant dans une superbe maison fleurie (venice residence). La famille est  très agréable. Après un repas en ville au restaurant, on se promène un peu mais cest bruyant et peu touristique. On trouve un petit supermarché où on achète de leau et quelques biscuits et on rentre  en tuktuk.

 

Jeudi 4 mars

 

Après un petit déjeuner avec des toasts mais surtout avec de la noix de coco en poudre, des bananes cuites à la vapeur et des pois chiches un peu épicés( petit déjeuner Kéralais); on part pour une balade de trois heures sur les backwaters à bord dun bateau que nous avons loué que pour nous deux. Vraiment, cest apaisant et reposant de naviguer ainsi sur ces canaux bordés de cocotiers, palmiers, bananiers et autres plantes. On voit la vie quotidienne des habitants des villages aux bords de ces canaux : lavage du linge, toilettes, cuisine et divers travaux. On passe un bon moment au fil de leau et puis on retrouve notre chauffeur avec qui on fait notre dernier trajet pour Kochi. ON arrive en fin daprès midi, on trouve une maison chez lhabitant, dans un vieil immeuble de Kochi; lendroit est charmant et la propriétaire souriante ( spice holydays). On sinstalle et nous réglons la fin du voyage à Saleem, notre chauffeur, nous lui donnons un pourboire et une tour Eifeil; il est toujours aussi souriant et content.

Il nous emmène à la synagogue de Kochi que nous voulons visiter, on lui dit chaleureusement au revoir et on oublie le petit sac à dos dans la voiture. Heureusement, il a du sen apercevoir en même temps que nous et nous voyons la voiture arriver alors que nous revenions sur nos pas. Encore de chaleureux aux revoirs et cette fois, nous ne reverrons plus Saleem. La synagogue est  petite mais très ancienne et elle a du charme avec ses carreaux blancs et bleus au sol( peints à la main avec des motifs chinois)  et ses lustres surannés. Nous nous promenons ensuite dans cet ancien quartier juif où les  magasins dantiquités sont légions et où on se fait interpellé sans arrêt pour aller voir la boutique. On rentre en tuktuk dans le quartier de notre hôtel où lon se promène un peu avant daller dîner; il fait vraiment beaucoup plus chaud ici. On dine dans un resto de bord de rue, en plein air où on mange assez bien (gros poisson grillé ou poisson masala) mais cest plutôt rustique et finalement assez cher pour ce qui est proposé. On dort bien dans notre chambre.

 

Vendredi 5 mars

 

Journée visite de la ville : à nouveau les filets de pêche puis léglise St Francis ( on peut y voir lemplacement de lancien tombeau de Vasco de Gama) où nous prenons le frais car il fait  une chaleur terrible, nous ruisselons. Nous flânons dans les ruelles calmes et fleuries de Kochi et nous  dinons avec un couple de français et leur petit fils.

Samedi 6 mars

 

Ce matin, comme hier, on n' a pas mis le réveil à sonner, on se prépare tranquillement et on va prendre le petit  déjeuner dans le jardin de la maison à côté de lhôtel où on se régale avec des jus frais de raisin et des pancakes. Le propriétaire de notre hôtel nous propose de gouter son café pour savoir si on laime et nous donner ainsi une adresse où on peut en acheter. On boit le café dans leur maison où on est très bien reçu, on leur donne une petite tour eiffel et on va acheter le même café à lépicerie de la rue à côté. On part ensuite en tuktuk pour le "dutch palace", là plein denfants des écoles , tout sourire  sortent  et nous entourent rapidement pour regarder la photo sur lappareil. Le palais est petit et en rénovation  : peinture religieuse sur les murs, portraits danciens  maharadjats; beaux plafonds en bois foncé du Kérala . Après, on traine encore pas mal les échoppes pour faire des achats de souvenirs. En fin daprès midi, on retourne vers les carrelets où lon voit larrivée de petits bateaux de pêche avec de gros poissons et des gros calamars, tout cela est  immédiatement vendu aux enchères. Il y a beaucoup danimation, on sinstalle face à la mer avec une salade de fruits et des jus de fruits frais et on a le spectacle de dauphins qui nagent devant  nous. On va diner à nouveau au restaurant" elite" et puis on dépense nos derniers roupies dans des produits ayurvédiques avant daller préparer  nos bagages pour prendre lavion. Les propriétaires de notre chambre nous font un chaleureux au revoir à 11h30 du soir, tout sourire; une famille vraiment sympathique comme la  majorité des habitants ici au Kérala.

 

 

 

 

Published by Michel et Patricia: carnet de voyage - dans Inde - Kerala - 2010
commenter cet article

Presentation

  • : Le blog de Michel et Patricia: carnet de voyage
  • Le blog de Michel et Patricia: carnet de voyage
  • : Ce blog créé le 10 juillet 2009 est un récit de nos voyages.
  • Contact

micpat1BIENVENUE SUR LE BLOG DE MICHEL ET PATRICIAbourgogne 2926

compteur

Compteur Global

Heure en France

Météo à Paris

Meteo Paris