12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 17:59

Musique: Chan chan

LUNDI 14 AOUT

Nous partageons une vieille voiture russe (moscovitch) avec deux jeunes allemands pour faire le trajet de Santa Clara à La Havane. C'est inconfortable, nous roulons pendant 4 heures. A l'arrivée, la rue Blanco, où se trouve notre casa, est en travaux. Il n'y a pas de chambre libre dans la casa de Rigoberto, nous passons une nuit dans une autre maison mais l'accueil est beaucoup moins bien.

Nous passons l'après-midi dans le sud de "Havana Vieja" où nous n'avons pas été en arrivant.

Dans cette partie de La Havane, il y a beaucoup d'églises anciennes ou de couvents pas toujours restaurées comme la plupart des maisons de ce quartier.

Nous y voyons aussi un ring pour des combats de boxe.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Mais ce quartier est surtout l'occasion de voir la vie des habitants dans la rue à tout moment.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous avons souvent vu à Cuba des vendeurs de rue qui crient comme au moyen-âge chez nous, pour prévenir de la vente de leurs articles.

Nous rejoignons le port et nous faisons quelques achats de souvenirs à la Feria San José qui regroupe beaucoup d'artisans ainsi que des peintres.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous dégustons une langouste sublime au restaurant Castropol avant de marcher le long de la mer sur "el malecon" pour aller voir le carnaval de la ville qui défile dans un autre quartier.

Nous ne resterons pas voir le défilé qui commencera surement très tard. Nous sommes entourés de personnes qui boivent pas mal, il y a une grosse foule et nous ne nous sentons pas vraiment en sécurité malgré la présence par endroits de policiers.

Nous rentrons dormir à la casa.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

MARDI 15 AOUT

Nous retrouvons notre chambre chez Rigoberto pour la fin de notre séjour.

Ce matin, nous prenons le bus touristique et panoramique, il va nous permettre de voir des quartiers éloignés de La Havane. On peut s'arrêter à certains endroits et emprunter le bus suivant pour continuer le tour. Hélas, les arrêts sont mal indiqués.

Nous longeons "el malecon" pour rejoindre la "plaza de la revolucion" où Fidel a fait de nombreux discours pour annoncer ses réformes. Sur des immeubles autour, les visages du Ché et de Cienfuegos.

 

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous descendons du bus pour visiter le cimetière "Colon", l'équivalent Cubain du père Lachaise tant par la taille que par l'extravagance des tombeaux.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous reprenons le bus et faisons un autre arrêt dans le quartier "Vedado", la partie moderne et commerciale de La Havane. Ce n'est pas très intéressant et on ne s'y attarde pas.

Le bus nous ramène au centre ville ancien par les plages de l'est.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous marchons jusqu'au"Calejon de Hamel", oeuvre d'un peintre, sculpteur, Salvador Gonzales Escalona qui exprime la culture afro-cubaine. Le résultat ne laisse pas indifférent et on est agréablement surpris par cet ensemble d'oeuvres d'art tout au long de la rue.

L'ensemble représente plus de 10 ans de travail.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous quittons cet endroit  en "coco taxi" pour le quartier chinois. Il est assez petit et peu animé.

Nous finissons nos visites en passant par le café "Floridita" où Hemingway prenait son daiquiri, d'autres personnages célèbres y sont aussi venus. A l'intérieur, une foule compacte de touristes, nous renonçons à y prendre un verre.

Nous dînons au Castropol, comme la veille, avec de délicieuses crevettes en brochettes.

Pour finir, quelques photos prises au hasard pendant la journée.

 

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

MERCREDI 16 AOUT

Ce matin, nous louons une voiture américaine ancienne avec chauffeur pour une heure(35 CUC). Nous admirons l'ensemble des voitures garées près du Capitol avant de porter notre choix sur l'une d'elles, violette et blanche, une Ford Fairlane.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

La balade est vraiment agréable, cheveux au vent, nous admirons cette belle ville coloniale. Notre chauffeur est sympathique et nous donne quelques commentaires sur les bâtiments que nous croisons.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous remontons "la Rampa", une rue animée et nous faisons un arrêt pour visiter l'hôtel "National". Depuis 1930, de nombreuses personnalités y sont descendues (Churchill, Belmondo, Sinatra y a chanté,....). Dans un bar, une galerie photo présente ces célébrités.

A la fin de notre tour, le chauffeur nous montre le moteur d'origine, tout propre !

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Après cette promenade amusante, nous rejoignons à pieds la "plaza Vieja" que nous avions bien aimée à notre arrivée à Cuba. Nous caressons la barbe "del caballero de Paris" avant d'aller boire un mojito dans un bar face à la cathédrale.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous nous promenons à nouveau dans les vieux quartiers de La Havane avec plaisir tant pour voir l'architecture que pour observer la vie quotidienne des habitants.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous passons par la fabrique de cigares "Partagas" mais il n'y a pas de visites l'été comme indiqué dans notre guide. Nous allons en cyclo à la boutique "Havana Club", autre emblème  de Cuba ! Les prix du rhum ne sont pas intéressants.

Nous rejoignons une autre place que nous avions bien aimée à l'arrivée, celle de la cathédrale.

Celle-ci est ouverte, nous en profitons pour voir l'intérieur.

Nous prenons un verre au café "Escorial" où nous achetons du café, le meilleur de Cuba, nous a-t-on dit !

Près de la cathédrale, deux femmes vendent des souvenirs aux touristes.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)
LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

Nous finissons notre journée en allant à"la boguedita del medio", bar où des célébrités sont aussi venues, dont Hemingway qui prenait ici son mojito ! C'est plein à craquer de touristes.

Nous rejoignons notre hôtel avant de retourner dîner au "Castropol".

Sur le "paseo Marti", des musiciens mettent l'ambiance, beaucoup de cubains battent la mesure ou dansent.

La dernière photo est celle de l'affiche des Rolling Stones qui ont été autorisés à venir  faire un concert début juillet. Pendant longtemps, le rock a été interdit ici.

LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)LA HAVANE (fin du voyage à Cuba)

JEUDI 17 AOUT

Un taxi nous attend à 5 heures du matin pour nous emmener à l'aéroport, nous disons au revoir à Rigoberto, tout endormi !

Le vol sur Air Canada, avec un long arrêt à Toronto, se passe bien et nous retrouvons notre "home sweet home" avec plaisir !

 

10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 16:51

VENDREDI 12 AOUT

Nous ne voulions pas aller à Varadero, grande station touristique de Cuba avec les hôtels tout inclus et surtout beaucoup de foule. Mais, nous souhaitions voir une jolie plage où faire un peu de "farniente". Nous avons donc choisi l'île Santa Maria et nous y avons réservé une nuit en tout inclus pour 130 euros. Ici, le tout inclus comprend la chambre, les repas mais aussi toutes les boissons, même alcoolisées ! C'est donc bon marché pour tout ce qui est proposé.

Nous quittons la casa de Remedios dans une belle et confortable américaine(20 CUC), le chauffeur est sympathique. L'accès à Santa Maria, composée en fait de trois îlots, se fait par une digue sur laquelle est construite une route. Nous logeons à l'extrémité de la dernière île, à l'hôtel "Cayo Santa Maria".

Nous attendons un peu dans le hall, puis on nous attribue notre chambre. On nous y emmène en voiturette !

ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA
ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA
ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA

Nous prenons un apéro au bar du hall où de petits toasts sont à disposition. Puis, nous allons déjeuner au restaurant situé près de la mer. Un large choix de nourriture est proposée à l'intérieur mais il y a aussi un barbecue géant à l'extérieur. Un groupe de musiciens se produit pendant le repas.

Nous passons du temps sur la plage magnifique avec son sable blanc et son eau turquoise.

ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA
ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA
ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA

Nous faisons ensuite la visite de ce centre de vacances où nous avons remarqué beaucoup de canadiens.

Plusieurs piscines sont disponibles dont une avec un bar et une autre équipée pour les jeunes enfants.

ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA
ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA
ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA

De l'autre côté de l'ile , nous apercevons au loin des flamands roses.

ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA

Pour dîner, des restaurants avec différents types de cuisine sont disponibles.

Nous allons au buffet, la quantité de nourriture est une honte à la misère.

Après le repas, un spectacle de type cabaret est offert.

ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA
ISLA SANTA MARIAISLA SANTA MARIA

DIMANCHE 13 AOUT

Après un copieux petit déjeuner, nous profitons de la plage avant d'aller déjeuner. Nous quittons l'hôtel vers 14 heures avec le bus Viazul qui s'arrête à tous les hôtels et qui nous ramène à Santa Clara.

Nous logeons dans une autre casa, il n'y a qu'une chambre(hostal Gladys y Felipe, calle cuba 374).

Nous retournons dîner au Paladar Florida, toujours aussi excellent.

9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 17:17

MARDI 9 AOUT

Nous passons agréablement notre temps dans la maison de Faustina avant de rejoindre en "bici" la station de bus Viazul. Nous prenons deux places pour la ville de "Santa Clara", le bus part vers 11 heures. Après plusieurs arrêts, nous arrivons à 17 heures et nous prenons un taxi (5 CUC)qui nous emmène dans la casa que nous avons réservée (hostal Adelaida,Maceo n° 355 A, entre Nazareno et Sindico). La chambre est très bien, nous sommes bien accueillis.

Nous sortons découvrir la ville et marchons vers la place principale. Une échoppe nous attire et nous goûtons du turon aux cacahuètes et de la pâte d'amande.

La place Vidal est très animée, en son centre, le traditionnel kiosque.

Nous dînons au restaurant "La albada", belle maison ancienne mais le repas est moyen.

En rentrant dans notre chambre, nous passons par la place où un concert de jazz a lieu sous la pergola.

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOS

MERCREDI 10 AOUT

La matinée commence par un passage à l'agence "Cubanatan" pour réserver notre séjour à l'île "Santa Maria"pour les jours à venir. Puis, c'est la queue au bureau de change.

Nous passons devant le glacier "Coppelia" où la queue est impressionnante.

Nous commençons nos visites par la place "Parque Vidal" et les bâtiments qui l'entourent : le théâtre, l'hôtel Santa Clara Libre(où sont venus Fidel et JP Sartre et a des impacts de balles de la bataille de Santa Clara en 1958), un musée..).

Une charrette tirée par un bouc promène les enfants.

La rue piétonne et commerçante "Boulevard" est animée.

Dans une rue,une image fréquente : un cubain lit un journal "Gramma " ou "juventud rebelde".

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOS

Santa Clara est la ville où se trouvent les restes du Ché , il y a un énorme espace aménagé en son souvenir : "la plaza de la revolucion". Nous y allons en "bici".

Sur notre parcours, un mur avec des dessins sur le thème de la paix.

Une gigantesque statue de 7 mètres domine le site.

Autour, des murs de pierres sculptées évoquant les batailles. Une immense esplanade en contrebas avec des panneaux à la gloire du héros. Sur l'arrière, un musée et sur le côté, un mausolée, où il est interdit de prendre des photos, avec la dépouille du Ché et des tombes pour les hommes qui l'accompagnaient en Bolivie( tous les corps n'ont pas été retrouvés).

Le lieu est émouvant, même si l'on n'est pas un admirateur du Ché.

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS

Nous reprenons un"vélo-taxi" ou "bici" pour le monument au train blindé.

Cet espace commémore le haut fait d'armes du Ché qui a attaqué ici le train blindé de Batista et s'est emparé des munitions, ce qui a donné, au camp des révolutionnaires, un avantage certain.

Le musée aménagé dans les wagons n'est pas extraordinaire.

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOS

Nous marchons jusqu'au siège du parti communiste cubain où une autre statue du Ché, avec un enfant dans les bras, est aussi célèbre même si elle est plus petite.

Nous revenons dans notre chambre à pieds.

Nous prenons un peu de repos avant d'aller dîner au restaurant "Florida" avec une délicieuse langouste. Un des meilleurs restaurants de Cuba pour nous. Le patron est charmant et vient vous expliquer personnelement ce que vous allez manger. Il est prudent de réserver car c'est toujours plein!

Nous finissons la soirée au bar "Marquesita", à côté du théâtre avec un mojito. Le groupe de musiciens très âgés est hélas décevant.

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOS

JEUDI 11 AOUT

On quitte Santa Clara pour la ville de Remedios (30 CUC pour deux en taxi). La casa "hostal las chinitas" (Independencia 21, entre Brigadier Gonzales et Macéo) est tenue par une famille d'origine chinoise, la maison est ancienne et a du charme, nous sommes correctement logés et le propriétaire est très agréable.

On est à deux pas du centre ville et de sa place Marti, c'est une jolie petite ville coloniale, aux façades très colorées.

Nous visitons l'église avec son autel doré et sa statue de la vierge enceinte !

Dans une rue, un barbier-coiffeur, nous en avons vu souvent et ils appelaient Michel pour qu'il se fasse couper les cheveux.

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOS

La ville est petite, nous louons donc une voiture pour l'après-midi(20CUC).

Nous allons voir le musée"agro-industria Azucarera", la visite est intéressante, nous sommes seuls et nous avons un guide qui nous explique les installations.

La visite débute par la dégustation d'un jus de canne à sucre que notre guide prépare devant nous.

Puis, nous allons vers les bâtiments où sont présentés les étapes de fabrication du sucre des origines aux temps plus modernes. Il nous explique que l'usine a fermé vers 1999-2000 avec la chute du cours du prix du sucre.

Il y a aussi une partie du musée consacré à l'esclavage.

A côté, un musée assez sympa de locomotives à vapeur(1904-1925) où nous restons un moment.

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS

Nous allons ensuite jusqu'à la petite ville de bord de mer "Caibarien", ancien port qui exportait la canne à sucre. Les maisons sont dans un état de décrépitude important, on voit que la ville et ses habitants manquent de beaucoup de choses. Seul le "malecon", avec quelques voitures américaines et ses palmiers ont une allure un peu meilleure. Nous voyons une ville cubaine non touristique et c'est assez triste de voir que, comme on s'en doutait, les cubains ont un niveau de vie très bas.

Nous rentrons à Remedios, notre chauffeur était très sympathique.

Nous cherchons à voir le musée de "las parandas"(carnaval de noël) mais il est fermé.

Nous prenons un cocktail au bar "El Louvre" avant de rentrer dîner dans notre casa avec du crabe absolument délicieux.

SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
SANTA CLARA et REMEDIOSSANTA CLARA et REMEDIOS
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 17:42

Musique: Chan chan

SAMEDI 6 AOUT

La jeep (20 CUC par personne) qui nous sert de taxi collectif jusqu'à Baracoa a un plafond très bas qui est très inconfortable pour Michel qui va voyage plié , comme les hollandais qui partagent le véhicule avec nous.

La végétation est assez dense par endroit avec de petites montagnes et des vues fréquentes sur la mer.

BARACOABARACOA
BARACOABARACOA

A l'arrivée, la casa prévue a sa salle de bain cassée ( en fait, les chambres ont surement été surbookées) et on nous propose une autre solution chez quelqu'un "de la famille".

Nous logeons finalement chez Juan Maresma, marti n° 292 entre Glicerio Blanco et Abel Diaz; la chambre est grande et confortable.

Nous prenons un peu de repos après ce trajet pénible puis nous allons voir cette petite ville de bord de mer . Elle a été découverte par Christophe Colomb lors de son premier voyage aux Indes.

Il y a pas mal de vagues et la plage de sable gris, pas toujours propre, n'est pas très attirante.

Le centre ville et sa place sont bien plus agréables ainsi que les ruelles avec les maisons aux façades colorées.

En ville, une affiche avec le Ché pour ne pas oublier que nous sommes à Cuba !

Nous dînons au "parador la coloniale" avec du poisson et du crabe à la sauce coco, une spécialité locale et c'est bon.

BARACOABARACOA
BARACOABARACOA
BARACOABARACOA
BARACOABARACOA

DIMANCHE 7 AOUT

Nous partons en excursion pour la journée avec l'agence "Cubatour" (25 CUC par personne)pour le parc "Humboldt", classé au patrimoine de l'Unesco pour sa végétation.

Nous roulons en mini-bus pendant une quarantaine de kilomètres sur une route défoncée.

Puis la randonnée commence, notre guide Carlos parle très bien anglais et connaît énormément de choses sur les plantes, les fleurs et les animaux du parc, il est passionnant.

Les fleurs blanches, en forme de papillon, sont un des emblêmes de Cuba.

Nous sommes vite trempés de sueur en marchant avec ce climat chaud et humide.

BARACOABARACOA
BARACOABARACOA
BARACOABARACOA
BARACOABARACOA

Nous faisons un arrêt près d'une rivière où certains de notre groupe iront se baigner pour se rafraîchir.

En chemin, deux stands rudimentaires vendent des produits locaux : chocolat et barre chocolatée avec de la noix de coco, du jus de carambole et même des gâteaux maison qui nous permettent de nous restaurer.

Nous ne prendrons en photo que des lézards mais nous voyons aussi beaucoup d'oiseaux plus difficiles à avoir.

Nous croisons des paysans avec leurs charrettes tirées par des bœufs.

BARACOABARACOA
BARACOABARACOA
BARACOABARACOA

Nous traversons plusieurs cours d'eau peu profonds avant de rejoindre notre mini bus.

Nous partons alors pour la plage de Managua. Le dimanche, les cubains y sont très nombreux, il y a hélas beaucoup de canettes jetées sur le sable.

Nous nous baignons malgré tout agréablement dans une eau turquoise.

Nous prenons un verre dans un bar qui borde la plage et on veut nous arnaquer en nous vendant une "limonada", boisson locale, au prix de 2 CUC alors que le prix habituel était toujours inférieur à 1 CUC (ce sont de petites sommes mais c'est agaçant à la longue).

Nous rentrons en ville, satisfait de cette belle excursion dans le parc.

Nous dînons bien à la casa avec des crevettes.

BARACOABARACOA
BARACOABARACOA

LUNDI 8 AOUT

Le trajet de Baracoa à Camaguey a été onéreux (120 CUC pour deux) pour voyager dans de mauvaises conditions et en étant obligés de renégocier ce qui était prévu au départ, aller à Santa Clara. Dans cette région de l'Oriente, nous avons rencontré beaucoup d'arnaqueurs !

Nous utilisons trois véhicules :

- une jeep de Baracoa à Moa

- une vieille américaine (Pontiac) de Moa à Holguin

- une lada d'Holguin à Camaguey.

Nous sommes partis à 8 heures de Baracoa pour arriver à 18h à Camaguey.

Le début de la route est le même que la veille et nous passons devant l'entrée du parc Humboldt. Nous voyons ensuite une partie des mines de nickel du pays, le paysage est plutôt défiguré, le reste de la route est assez ordinaire.

Beaucoup de temps de perdu entre les changements de véhicule mais surtout, la Pontiac est tombée plusieurs fois en panne. Son chauffeur la faisait redémarrer mais jamais pour bien longtemps.

Les trois conducteurs des véhicules ont montré qu'ils n'avaient pas envie de parler avec nous, tout comme les cubains avec qui nous avons partagé la Pontiac.

Nous retrouvons avec plaisir Faustina et son agréable maison pour nous remettre de cette mauvaise journée.

Nous dînons dans un resto Italien.

BARACOABARACOA
BARACOABARACOA
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 17:00
SANTIAGO DE CUBA

MERCREDI 3 AOUT

Réveil à 4h30, nous partons avec nos bagages en "bici" avec le conducteur habituel de la casa de Faustina. Elle a oublié de se réveiller et nous avons dû la chercher en tapant aux portes des différentes chambres car nous ne savions pas où elle dormait (la maison est sous alarme et nous ne pouvions pas sortir). Le bus "Viazul" démarre à l'heure et nous arrivons à Santiago de Cuba vers 14h30. Nous voyons plusieurs moyens de transports utilisés par les cubains qui sont très bondés.

Nous avons fait deux arrêts en chemin dans des stations de bus où les toilettes étaient particulièrement sales. Nous prenons un taxi pour rejoindre notre casa.

Nolvis nous accueille très bien et la chambre qu'il nous propose est vaste et fraîche malgré la chaleur accablante dans cette partie de Cuba appelée l'Oriente.(calle San Basilio, n°122,entre Padre Pico et Tenien te rey).

Nous prenons un peu de repos et laissons aussi passer un peu la chaleur.

.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBA

Nous sortons vers 17heures et montons la rue très pentue où se trouve notre casa et qui permet de rejoindre la place principale du quartier historique, la place "Cespedes".

La cathédrale "nuestra senora de la asuncion" domine la place où des guitaristes poussent la chansonnette. L'endroit est agréable et nous nous asseyons sur un banc pour admirer ce qui nous entoure.

SANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA

Nous allons dîner dans un restaurant en face de notre casa;"casona de los moros", c'est bon et le serveur est très souriant et prévenant.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA

JEUDI 4 AOUT

Après un bon petit déjeuner, nous partons pour une promenade à pieds dans le quartier historique, nous suivons un circuit du guide "lonely planet".

Nous descendons notre rue pour rejoindre la baie, avec en toile de fond les montagnes, et le parc Alameda.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA

Nous revenons sur nos pas mais en traversant le vieux quartier Tivoli avec ses rues escarpées et ses toits en tôle.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA

Nous empruntons l'escalier "Padre Pico" et allons jusqu'au balcon de Velazquez où nous avons une vue sur les toits de la ville.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA

Avant d'arriver à la place principale de Santiago de Cuba:"Parqué Cespedes", nous croisons quelques vendeurs de fruits et légumes.

Nous visitons la cathédrale Notre dame de l'assomption et son beau plafond.

Sur cette place, la maison de Diego Velasquez, et ses moucharabiehs, abrite un musée que nous visiterons demain.

En face de la cathédrale, l'autre côté de la place est occupé par la mairie où il est interdit d'entrer. Le 1er janvier1959, Fidel Castro proclama la victoire de la révolution du haut de son balcon.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBA

Nous quittons la place par la rue Hérédia où on peut entendre de la musique en passant devant les différentes maisons. Nous visitons le musée du carnaval,situé dans cette rue. On y revient vers 16 heures car un spectacle folklorique s'y déroule. Il y a beaucoup de touristes et on nous fera même danser !

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA

Nous prenons une pause rafraîchissante à la casa Artex.

L'accueil est chaleureux et la musique agréable.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBA

Nous continuons notre circuit pédestre en passant devant le musée Bacardi et nous allons jusqu'à la "plaza de Marte" où la circulation est dense.

Nous finissons par le "Cuartel Moncada" (peint en jaune) où des révolutionnaires emmenés par Fidel Castro lancèrent la première attaque contre les troupes de Batista en 1953. Les traces des balles sur les murs ont été laissées.

Nous voyons, comme souvent ici à Cuba, un vendeur de smoothies locaux(granizados) et une moto avec un side-car !

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBA

Nous finissons notre promenade par la rue commerçante et piétonne de la ville. Une devanture souhaite un bon anniversaire à Fidel Castro qui aura 90 ans le 12 aout.

En empruntant des ruelles pour revenir à notre hôtel, nous croisons des joueurs de dominos.

Après un peu de repos, nous sortons dîner au restaurant "la terraza" avec de la langouste.

Nous finissons la soirée en prenant un mojito à l'hôtel "casa granda "(la connexion internet fonctionne), très rétro,sur la place Cespedes

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBA

VENDREDI 5 AOUT

Le propriétaire de notre casa, Nolvis, nous propose sa voiture avec un chauffeur pour 20 CUC pour aller voir "El Morro", fort situé à l'extérieur de la ville. C'est une toute petite voitue, une "ford prefet".

L'entrée du fort ne coûte que 2 CUC par personne mais il faut payer 5 CUC pour avoir le droit d'utiliser son appareil,photo ( on se demande dans ce cas là pourquoi ne pas mettre l'entrée plus chère directement car y a-t- il un touriste sans appareil photo ?).

Le"castillo del Morro-château de San Pedro dela Roca" est classé au patrimoine de l'Unesco en raison de son architecture en étoile. Cette forteresse surveillait les entrées dans la baie de Santiago, elle a été construite en 1638 par les espagnols.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBA

Nous y passons un bon moment grâce à trois éléments: son architecture bien conservée, ses beaux points de vue sur la mer et le musée aménagé à l'intérieur qui présente l'histoire de la piraterie dans la région et aussi, bien sûr,l'histoire du fort dans ses actions défensives(en particulier, la bataille navale entre les espagnols et les américains en 1898).

Sous le fort, des grottes qui servaient à stocker de l'armement sont maintenant habitées par de nombreuses chauves souris.

Pendant la visite, nous voyons deux énormes cargos qui passent au pied du fort, passage incontournable pour arriver ou sortir de la baie de Santiago.

En sortant du fort, nous prenons un rafraîchissement au bar restaurant qui surplombe la mer et où une brise bien agréable donne un peu d'air.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA

Au retour, notre chauffeur nous dépose à la place "Cespedes" où nous allons visiter le musée Velazquez, meublé avec du mobilier de différentes époques.

Hélas, la visite est gâchée par les surveillantes des salles qui nous demanderont toutes un stylo, une savonnette ou de l'argent après nous avoir dit quelques mots sur la pièce qu'elles surveillent; c'est pesant.

Nous retournons ensuite dans le quartier Tivoli pour voir le musée de la lutte clandestine, assez moyen.

Nous finissons la journée en empruntant le train de l'agence touristique "infotour" qui va nous permettre de voir des lieux assez éloignés à pieds du centre historique.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBA

Le train nous emmène en particulier à la colline San Juan, lieu de la bataille entre espagnols et nord-américains en juillet 1898 et à la place de la révolution avec sa statue de Maceo (en face, un immense portrait de Cienfuegos).

Nous terminons par le cimetière où sont enterrées de grandes figures cubaines comme par exemple Compay Segundo ou José Marti (hélas il est fermé en cette fin d'après-midi).

Nous passons dans différents quartiers de Santiago de Cuba.

Nous verrons de nombreux panneaux de propagande pendant ce tour.

Nous retournons dîner au restaurant "La terraza" où on nous donne un menu avec des prix plus élevés que la veille ! Nous protestons et ils viennent s'excuser en nous rapportant le menu avec des prix moins élevés. Nous y mangeons malgré tout mais le procédé en dit long sur les magouilles qui peuvent se pratiquer ici avec les touristes.

SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
SANTIAGO DE CUBASANTIAGO DE CUBA
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 20:02
CAMAGUEY

LUNDI 1er AOUT

Le taxi collectif devait passer vers 9h30 mais on nous a téléphoné pour nous dire que la voiture avait un problème. Nous retournons donc en ville pour trouver un véhicule et nous ne partirons que vers 11h en compagnie d'une touriste allemande qui veut elle aussi aller à Camaguëy (100CUC pour trois). Nous y arrivons vers 15h30, le chauffeur a été particulièrement peu aimable tout au long du trajet.

Nous logeons à "la casona de Fauti"(padre valencia n°168; entre san Patricio et Callejon de las ninas), c'est une ancienne et belle maison mais surtout la propriétaire Faustina est adorable.

La maison est toute en longueur et comporte des espaces fermés et semi ouvert à la décoration parfois amusante. Faustina fait travailler un cyclopousse qui l'emmène partout(elle a un peu de mal à marcher). Elle l'appelle pour nous et nous partons donc en"bici" pour la station de bus "Viazul". Nous sommes chanceux et parvenons à réserver in extrémis avant la fermeture deux places pour Santiago de Cuba pour mercredi à 6h30(tout est plein à d'autres horaires, il y a beaucoup de touristes et les infrastructures des transports sont insuffisantes ).

Nous marchons ensuite un peu en ville, Camaguëy est une jolie ville où il fait bon flâner.Elle est célèbre pour ses "tinajones", grosses jarres en terre que l'on voit encore un peu partout et qui servaient à stocker de l'eau. Nous rejoignons la place "San Juan De Dios" et nous allons dîner au "Campana de Toledo", bon restaurant avec un joli jardin.

CAMAGUEYCAMAGUEY
CAMAGUEYCAMAGUEY

MARDI 2 AOUT

Nous passons la journée en ville à marcher dans le dédale des ruelles qui nous conduisent de places en places. Sur chaque place, une église.Le centre ville fait partie du patrimoine de l'Unesco.

CAMAGUEYCAMAGUEY
CAMAGUEYCAMAGUEY
CAMAGUEYCAMAGUEY
CAMAGUEYCAMAGUEY

Les façades des maisons sont souvent colorées. Une des rues commerçantes est décorée sur le thème du cinéma des années 50.

CAMAGUEYCAMAGUEY
CAMAGUEYCAMAGUEY
CAMAGUEYCAMAGUEY

Nous allons visiter "la casa de Arte Jover", maison d'un couple d'artistes aux murs couverts de tableaux. Il y a aussi un bric à brac d'objets en tout genre, on se croirait dans un magasin d'antiquités dans cette partie de la maison ouverte au public. Nous apprécions cette journée dans cette ville calme et reposante. En fin de journée, l'orage menace et nous allons prendre un verre dans un bar avec une gigantesque affiche ancienne. Nous rentrons dans notre logement où nous dînons( repas moyen).

CAMAGUEYCAMAGUEY
CAMAGUEYCAMAGUEY