8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 11:42

VENDREDI 26 JANVIER 2018

Nous partons vers 11h avec Annie et Gégé pour prendre un vol Ryan Air à Beauvais à destination de Budapest. Nous arrivons en fin d'après-midi, le véhicule de notre hôtel que nous avons réservé nous attend. L'hôtel "Cosmos City" situé en bas de la rue Vaci, dans un angle, est très bien (nous l'avons réservé sur booking).

Par contre, nous déconseillons le restaurant "Monarchia" en face de l'hôtel où on nous a promis monts et merveilles à l'extérieur et une fois installés à l'intérieur, le serveur nous a proposé autre chose et parmi les plats les plus chers; de plus pas aimable. Nous sommes donc partis.

Quand nous sortons commencer notre découverte de Budapest, il fait nuit, il est 17 heures. Nous allons voir le plus grand marché de Budapest, le "Nagycsarnok", à l'intérieur d'une très belle halle. Il y a à la fois des produits comestibles et des souvenirs, en particulier, du paprika, spécialité hongroise.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

En sortant du marché, nous admirons le pont de la Liberté, joliment éclairé avant de nous promener dans la rue piétonne Vaci où il y a des boutiques de souvenirs et des restaurants. Annie essaye un joli chapeau ! Nous dînons bien au restaurant " Parisi 6" d'une ruelle (parizsi utca 6B) qui donne sur la rue Vaci. Pour 12 euros, une entrée, un plat et un dessert avec trois choix pour chacun.

 

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

SAMEDI 27 JANVIER

Après un bon petit déjeuner, nous marchons jusqu'à la station de métro "Ferenc ter" pour prendre la ligne jaune qui nous emmène aux Bains "Széchenyi".

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Les bains Széchenyi situés dans le Bois de la Ville datent du début du XXème siècle, ce sont les plus grands thermes médicinaux d'Europe (15 bassins intérieurs et 3 extérieurs). La source d'eau chaude qui les alimente a été découverte à la fin du XIXème siècle.

Nous aimons bien les bains extérieurs même si c'est plutôt frisquet de sortir en plein air en maillot de bain le temps de rejoindre le bassin bien chaud ! A l'intérieur, un seul bassin est entouré de colonnades, les autres sont plus traditionnels et dédiés davantage aux soins.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPEST

Nous passons devant une grande patinoire en plein air bordée d'un côté par le château de Vajdahunyad et rejoignons la Place des héros et son monument du millénaire. Il commémore le millénaire de la conquête du bassin des Carpates par les Magyars.En haut de la colonne, l'archange Gabriel offrant la couronne au premier roi de Hongrie et au pied de la colonne, les statues des 7 conquérants. Derrière, entre les colonnes, des statues de rois ou de chefs d'état Hongrois. Devant le monument, le tombeau du soldat inconnu.

Sur cette place se déroulent les manifestations protestataires ou de grands évènement comme les funérailles de réhabilitation du président Imre Nagy en 1989, pendu par les soviétiques en 1958.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous reprenons le métro pour aller poser à notre hôtel nos maillots et nos serviettes. Nous retournons voir la grande halle du marché de jour et nous faisons quelques achats. Il est difficile de déjeuner aux petits kiosques de nourriture qui nous semblaient bien sympathiques, car il y a énormément de monde. Nous arrivons à prendre un encas dans un bar du marché.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous visitons le quartier juif en commençant par la Grande Synagogue, la plus grande au monde après celle de New-York, nous sommes samedi et elle est évidemment fermée. A l'arrière, le mémorial de l'Holocauste, un arbre de vie, placé au dessus de la fosse commune des victimes des nazis, en particulier, celles du ghetto.

Ci-contre, le monument à Carl Lutz, consul suisse qui fournit des faux papiers à des citoyens juifs pour les aider à s'enfuir. En haut, un ange qui déroule un long tissu vers une victime à terre.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous voyons une immense fresque du Rubik's Cube inventé par le Hongrois Erno Rubik.

Nous verrons d'autres dessins sur les murs ailleurs dans la ville.

Nous empruntons le passage Gozsdu Udvar avec ses bars animés et ses stands de brocante qui ferment peu à peu. La nuit tombe.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous remontons l'avenue Andrassy en admirant les façades de ses imposantes demeures pour aller jusqu'à l'Opéra, en partie en travaux à l'extérieur. Il est trop tard pour faire la visite guidée en français mais nous pouvons admirer le hall intérieur, magnifique.

Un peu plus loin, nous passons devant l'académie de musique Franz Liszt et les statues dans le parc adjacent.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous retournons dans le quartier juif pour boire un verre dans "un bar de ruines", ils ont fait leur apparition dans les années 2000 à Budapest. Ils sont installés dans des bâtiments abandonnés et forment des bars éphémères mais ils sont maintenant implantés définitivement pour certains, comme celui où nous allons le "Szimpla". Il est formé de nombreuses salles décorées avec du matériel de récupération. Nous buvons un verre dans une pièce sur le thèmes des écrans et claviers anciens d'ordinateur ainsi que des magnétophones à bandes, il y a des fils partout. Nous croisons des touristes mais aussi de très nombreux jeunes Hongrois.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous dînons correctement dans la rue piétonne Vaci au restaurant "Grappa" où un des gérants devient le "copain" de Gégé. Il nous joue du violon, dont un morceau où Gégé tient l'archet !

Nous lui achèterons son CD : "Famous Hungarian Songs" de "Erno Gaspar Ernest" :)

DIMANCHE 28 JANVIER

Les jours précédents, nous avons découvert une partie de Pest, aujourd'hui, nous franchissons le Danube et allons visiter Buda.

Nous marchons le long du Danube à partir du pont de la liberté. Face à nous, le mont Gellert et l'hôtel du même nom et en haut, la citadelle et le Monument de la Libération installé par les Soviétiques en 1947 pour célébrer la libération de Budapest par l' Armée rouge.

Nous franchissons le pont Elizabeth. Nous découvrons la statue de Saint Gellert et sous le pont, la statue de la reine Elizabeth, dite Sissi.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons maintenant sur l'autre rive du Danube, de beaux bâtiments bordent la rue. Nous arrivons au départ du Siklo, funiculaire de 1870 qui permet de monter à la colline du château.

 

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Le point de vue sur le Danube, le pont des chaînes et la ville est superbe. Nous assistons à la relève de la garde devant le palais Sandor où sont installés les bureaux de la présidence. En face, le palais royal.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous entrons dans la cour du palais royal par la porte Corvin, dominée par un grand corbeau noir.La promenade dans cette vaste cour est très agréable avec d'un côté le palais et de l'autre, de somptueux points de vue sur la ville. Le soleil nous accompagne, nous avons de la chance. Le palais a été détruit et reconstruit plusieurs fois, il abrite aujourd'hui deux grands musées.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons dans les ruelles qui mènent à l'église Mathias et au Bastion de pêcheurs. Celui-ci date du début du XXème siècle mais avec une inspiration médiévale. Ce quartier était au moyen-âge défendu par la guilde des pêcheurs. les 7 tours représentent les 7 tribus Magyares fondatrices du pays. Nous avons de beaux points de vue sur le Parlement.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous allons boire un verre avant de visiter l'église Mathias qui ouvre à 13h. Elle date de 1474 mais a été profondément restaurée au XIXème siècle. A l'extérieur, les tuiles de couleurs sont magnifiques sous le soleil. Intérieurement, les murs  peints et les vitrauxsont somptueux.

C'est ici que Sissi et François-Joseph 1er furent couronnés souverains de Hongrie avec Franz Liszt a à l'orgue ! On peut voir la couronne de Sissi dans l'église.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous redescendons à pieds et passons le pont des Chaînes.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous marchons sur l'autre rive vers le parlement. Sur le quai, des chaussures en métal en mémoire des juifs Hongrois déportés par les nazis.

BUDAPESTBUDAPEST

Nous arrivons au Parlement, très ressemblant à celui de Londres vu du Danube. Il fait face au Château Royal, considéré comme un contre-pouvoir aux yeux des hongrois. Une manifestation a lieu juste à côté, nous ne savons pas pourquoi mais de plus en plus de personnes affluent, certaines portent le drapeau européen.

A l'opposé, un mur avec des impacts de balles porte une plaque commémorative de l'insurrection de 1956. Toutes proches, deux statues de Imre Nagy.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous nous dirigeons vers la Basilique St Etienne (ou Stephen) en passant par le "liberty square" avec sa colonne, monument à l'armée soviétique. Un peu plus loin, un autre mémorial aux déportés Juifs.

BUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

La basilique St Etienne est immense avec du marbre partout à l'intérieur, l'ensemble est plutôt lourd mais les mosaïques qui tapissent le dôme sont belles. Cette église est cependant très importante car elle contient une relique, la main momifiée d'Etienne 1er, premier roi canonisé en 1081. Nous mettons une pièce pour voir la main éclairée.

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous allons sur la place Vorosmarty, en chemin, nous croisons un tramway, très fréquent ici et une grande roue. La nuit commence à tomber quand nous arrivons sur la place et la fameuse pâtisserie Gerbeaud. Nous voulions y déguster un gâteau mais le choix proposé ne nous plaît pas trop, comme le cadre, un peu surfait à notre goût !

BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST
BUDAPESTBUDAPEST

Nous flânons dans la partie nord de la rue piétonne Vaci, plus animée que vers notre hôtel.

Nous déjeunons vers 17h, au même restaurant que vendredi soir, le "Parisi 6", toujours très bien ! Nous n'avons pas déjeuner à midi et nous avons faim !

BUDAPEST
BUDAPEST

 Nous avons réservé par l'hôtel une croisière de nuit sur le Danube avec deux boissons par personne de 19h à 20h. L'organisme est "Dinner and cruise on the Danube", c'est leur prospectus que l'on a vu un peu partout. Nous sommes assez déçus car à part le pont des chaînes et le parlement, peu de bâtiments sont bien éclairés. La lumière importante à l'intérieur du bateau rend très difficile à la fois la vue sur les monuments et la prise de photos. De plus, pour des raisons de sécurité, on ne peut pas aller à l'extérieur. En fait, la priorité de ce type de croisière est semble-t-il plus pour la musique. Nous avons cependant vu des bateaux plus petits où les lumières étaient plus tamisées, c'est peut-être mieux ? Il y a une quinzaine d'années, nous avions fait cette croisière de jour, l'été, sur le pont du bateau, et on avait trouvé vraiment magnifique et différente la vue sur la ville.

BUDAPESTBUDAPEST

LUNDI 29 JANVIER

Nous prenons assez tôt notre petit déjeuner car l'avion est à 10 heures. La navette de l'hôtel nous emmène comme prévu, à l'heure. Le retour se fait sans problème.

Nous avons trouvé un peu court notre visite de cette belle ville de Budapest car nous n'avons pas eu le temps de visiter tout ce que nous aurions souhaité. Il faudra y revenir :)