6 février 2020 4 06 /02 /février /2020 09:26

MARDI 4 FEVRIER 2020

Annie nous emmène à l'arrêt de bus de Frépillon, il n'y a pas d'embouteillages ce matin après 10h30 et nous arrivons à CDG sans problèmes. L'avion de la compagnie Emirates décolle à l'heure pour Bali avec un arrêt à Dubaï. Les deux vols, sur A 380 et Boeing 777, sont confortables.

MERCREDI 5 FEVRIER

Lors de l'arrivée en avion sur l'ile de Bali, nous sommes jusqu'au dernier moment au dessus de la mer, on a l'impression que les roues de l'avion heurtent une piste qui commence tout près de l'eau. L'atterrissage est très doux malgré tout, bravo au pilote !

Le taxi, que nous avions réservé depuis la France est présent, le chauffeur nous conduit jusqu'à l'Hôtel Sorga, situé dans une ruelle au calme. Nous retrouvons le joli jardin des Ancêtres, le petit temple dédié aux Dieux et la piscine, avec plaisir.

La chambre est correcte mais la salle de bain, propre, est cependant vieillissante au niveau de la robinetterie et des carrelages.

Un peu de fraîcheur dans la chambre doucement climatisée nous permet de nous installer tranquillement.

Nous allons changer de l'argent dans la rue Poppies 1 que nous trouvons moins remplie de stands de vêtements qu'avant. Devant les portes des maisons ou des magasins, les offrandes aux dieux ont toujours autant de charme.

 

BALI (Kuta)BALI (Kuta)
BALI (Kuta)BALI (Kuta)

La plage de Kuta nous attend, on s'installe dans les chaises d'un des bars improvisés et on déguste une bière bien fraîche en assistant au coucher du soleil. Je découvre une "Bintang" parfumée au citron, très douce à boire.

Par rapport à la dernière fois où nous sommes venus, 7 ans déjà, nous trouvons que les bars improvisés ont vraiment envahis la plage et les marchands ambulants se font un peu plus insistants pour nous proposer des massages ou des  objets d'artisanat.

Évidemment, le dîner est au "Bali Agung Restaurant", rue Poppies 1 pour retrouver le goût des "satays" à la sauce cacahuète. Les serveurs sont toujours aussi souriants et agréables.

Nous rentrons dormir tôt, la récupération est nécessaire après ce long vol.

 

BALI (Kuta)BALI (Kuta)
BALI (Kuta)BALI (Kuta)

JEUDI 6 FEVRIER

Il y a eu plusieurs averses orageuses cette nuit. Nous prenons le petit déjeuner vers 10 h avant de faire un plongeon dans la piscine. Il est plus de midi quand nous partons au centre ville. Il y a un grand soleil, il fait très chaud à marcher sur la plage, même dans la partie ombragée mais la mer est belle. Les surfeurs sont là mais pour la baignade, il faut se méfier des courants. Au large, des traditionnels bateaux à balancier se laissent bercer au gré des vagues.

Le centre de protection des bébés tortues est fermé, on nous dit que ce n'est pas la saison, il ouvrira en juillet.

Nous déjeunons au "Kuta Puri", dans la rue Poppies 1, où les serveurs sont charmants et tout sourire et ensuite, retour à l'hôtel, il fait vraiment très très chaud et nous allons nous reposer.

Vers 17h30, une balade dans le quartier où nous faisons du shopping avant d'aller dîner.

Kuta a changé, on y voit beaucoup de prostitution qui ne s'affichait pas auparavant.

Les commerçants sont plus insistants avec les touristes.

Nous croisons de nombreuses femmes voilées dans cette ile pourtant plus hindouiste et animiste que musulmane. Il y a 7 ans, les femmes étaient habillées en jean et tee-shirt ou en sarong traditionnel.

Notre dîner au restaurant "Le Wallon"est accompagné par un guitariste.

 

 

BALI (Kuta)BALI (Kuta)