20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 01:55

HOLA ! QUE TAL ? AHORA, PARA NOSOTROS, TODO VA MUY BIEN!

Mais les premiers jours ont été un peu  difficiles !

Cest "LE VOYAGE" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mercredi 14 juillet : ARRIVEE A QUITO

                                           EQUATEUR 7853                                

Nous arrivons à Quito à7h30 après un vol agréable sur les compagnies IBERIA  puis LAN; il y  a eu un seul problème à Paris où lavion avait une heure de retard.

Hélas, une très mauvaise surprise nous attend : nos deux bagages ne nous ont pas suivis! Nous sommes une quinzaine de passagers dans le même cas sur ce vol, et nous passons beaucoup de temps à faire la déclaration de perte. On nous  dit que nos bagages arriveront cette après midi ou demain par un autre vol en provenance de Madrid où ils sont restés!

Heureusement, lhôtel "Auberge Inn, avenue Colombia"(21 dollars), que nous avions réservé est agréable, nous y prenons un petit déjeuner –buffet (3,25 dollars) succulent et allons faire un tour dans les environs; nous ne sommes pas dans une forme super même si on a dormi dans lavion et la perte de nos bagages nous tracasse. En effet, nous navons aucun vêtement de rechange, pas de trousses à toilette, pas de pharmacie sans parler des  combinaisons et  des chaussures que nous avions pour le snorkelling et bien dautres choses sans grande valeur mais pratiques. Si nos bagages narrivent pas, nous allons devoir acheter pas mal de choses! Seules les chaussures de marche que nous avions en bagage à main sont sauvées !

La journée sétire ; nous allons nous renseigner pour notre future excursion aux iles Galápagos et puis, il se met à pleuvoir! Nous dinons tôt au restaurant suisse en bas de lhôtel et à 19h30; nous dormons bien au chaud sous une couette recouverte de deux couvertures en laine de vigognes! On apprécie la chaleur car ici, il ne fait pas chaud (eh oui, cest lhiver) et nous navons pas nos manteaux.

Jeudi 15 juillet : RECUPERATION DES BAGAGES

Apres le petit déjeuner, nous prenons un taxi pour laéroport;  nous avons essayé de téléphoner mais pas moyen de joindre le service des bagages égarés! Au guichet de la compagnie LAN, on nous dit que nos bagages vont arriver par le vol IBERIA de cette après midi vers 16h30. Et, en effet, on récupère nos affaires, cest un grand plaisir, on va pouvoir commencer nos vacances ! Entre ces deux allers-retours vers laéroport, on se promène un peu dans le quartier moderne de Mariscal Sucre,        Equateur   Equateur

 

il y a de jolies maisons colorées et fleuries mais aussi de nombreux bars "branchés" qui déversent de la musique latina et autres; un peu plus loin, c est aussi le quartier des banques, des ambassades. Nous voyons deux autres agences pour voir les choix proposés pour les iles Galápagos. Le midi, on retrouve, comme en Bolivie et au Pérou, "les almuerzos", menu très bon marché, cuisine locale simple : une soupe avec viande et légumes, un  plat avec viande et accompagnement de féculents et crudités, parfois un dessert et en boisson  un jus de fruit naturel (2 dollars). Hélas, en fin de journée, un nouveau problème se pose à nous : nos deux cartes visa ne sont pas acceptées par les distributeurs ??? Cest la première fois que ça nous arrive, on voit une adresse dun centre "visa" dans nos guides où nous décidons daller demain. Le soir, on dîne à nouveau au resto suisse de lhôtel, on est un peu fatigué, il pleut encore  et puis il ny a rien dautre pas trop loin; les guides nous disent de ne pas nous promener la nuit dans certains endroits de Quito !

Vendredi 16 juillet : PROBLEMES  DE CARTES VISA

 On prend le petit déjeuner et puis on change dhôtel pour être mieux placés côté resto et animation, on va à  lhôtel "Don Jorge", rue "reina victoria"(25 dollars) repéré hier dans le quartier animé de Mariscal Sucre. On a quelques maux de tête   (altitude ? Quito est à  285O mètres daltitude ou stress ? ). On part ensuite en taxi pour le centre visa mais à larrivée, on apprend que ce centre nexiste plus. On passe alors la matinée de banque en banque pour trouver une explication. Finalement, on joint  notre fille aînée Séverine afin quelle passe à notre banque pour exposer notre problème. La fin de la journée arrive vite après le temps passé sur MSN et le téléphone vers la France, nous dinons au restaurant "mama clorinda" avec de la cuisine équatorienne, cest la fête dans le quartier, il y a beaucoup de jeunes dans les bars, restos et discothèques; la musique est partout ; on voit passer un bus ouvert avec de la musique et plein de jeunes qui dansent dedans. Lambiance nous détend et puis notre chambre ne donne pas sur la rue et on nest pas trop gênés par le bruit.

Samedi 17 juillet : VISITE  DU QUITO COLONIAL

Ce matin, nous avons une très bonne nouvelle, Séverine nous a dit que la banque allait résoudre le problème de nos cartes visa. Celles-ci sont bloquées pour certains pays à hauts risques dont lEquateur  fait partie (mama mia), la liste de ces pays varie et il faut se renseigner avant de partir ! Il faut faire une demande pour débloquer la carte, heureusement, lemployé de banque a pu remplir les demandes  pour nous et ce sera fait lundi par le siège, ouf ! Vraiment ces banques sont pénibles, il nous a été difficile davoir des dollars avant de partir (délais longs) et maintenant, elles disposent de nos cartes que lon paie sans nous demander notre avis ou même nous prévenir des précautions prises ! En Equateur, les chèques de voyages sont très difficilement échangeables et la seule solution pour ne pas avoir trop dargent sur soi à la fois est dutiliser la carte bleue! On attend lundi avec impatience en espérant que tout se passe bien.

Aujourdhui, on commence vraiment nos vacances, loin de tous ces tracas matériels. Nous rejoignons la partie ancienne de Quito, classée au patrimoine de lUnesco, en  trolley.

   EQUATEUR 7873    EQUATEUR 7869 

 Nous commençons par la place de la Independencia  où se trouve le palais du gouvernement, la cathédrale et le palais de l’archevêché; il y a aussi des arbres et au centre, un monument aux héros et en prime, le soleil. Il y a du monde et beaucoup de personnes écoutent une sorte de bonimenteur qui raconte des histoires incroyables ! On se promène ensuite dans des ruelles  bordées de maisons coloniales, il y a beaucoup déglises et de jolies places pavées; on flâne agréablement le nez en lair pour admirer les belles façades. On visite léglise de la compagnie des jésuites entièrement recouverte de feuilles dor et le couvent de San Francisco.

      EQUATEUR 7886       Equateur

On déjeune dans une salle très populaire avec un bon almuerzo. On suit un parcours pédestre du guide "lonely planet" qui nous ramène jusquà la ville moderne. En fin de parcours, on découvre un marché artisanal où nous pourrons faire quelques achats de souvenirs avant de rentrer; jy achète déjà un joli chemisier brodé avec des manches évasées. Après un passage à lhôtel, nous allons dîner au restaurant face à lhôtel, repas moyen mais musique douce jouée par deux musiciens sur place.

Dimanche 18 juillet : MITAD DEL MUNDO

Ce matin, après le petit déjeuner pris dans une boulangerie qui sert aussi des cafés, nous partons en bus pour la ligne de léquateur. Il y a de nombreuses familles équatoriennes avec nous dans les bus car le lieu est aménagé avec des jeux pour enfants; on nous renseigne gentiment au moment de la correspondance. Le monument indiquant la latitude 0° est situé à environ 22 km au nord de Quito. On samuse bien autour de cette ligne en passant dun hémisphère à lautre et on fait plein de photos. 

                                        EQUATEUR 7907

 On visite les petits pavillons installés dans ce parc dont celui de la France qui relate en particulier la mission géodésique du 18ème siècle de La Condamine.  Il y a aussi des restaurants (lalmuerzo bien ici aussi), des boutiques et une place de spectacle où nous faisons quelques pas de danse au son dune Banda déchaînée. Lorchestre est formé de jeunes qui déménagent, ils plairaient  à nos amis du groupe du "clos band" ! Puis nous sortons de ce parc et allons à côté, voir le musée "inti nan". Un guide nous explique le mode de vie de tribus amazoniennes réductrices de têtes et des  phénomènes particuliers liés à léquateur dont leau dans un lavabo  qui ne sécoule pas dans le même sens dans les deux hémisphères!!!! Lensemble est présenté en extérieur avec une végétation cactée impressionnante. A la sortie, un bus sarête et il nous dit rentrer à Quito, on a de la chance, il va directement  au quartier de Miraflores. A larrivée, le contrôleur de billets nous explique comment rejoindre notre hôtel, on marche un peu et puis, on prend un taxi car la nuit tombe et les rues sont un peu désertes. On a passé une très bonne journée, les équatoriens rencontrés étaient très souriants et toujours prêts à nous renseigner en nous souhaitant un bon séjour dans leur pays. On dîne légèrement, ce soir, les restaurants nont pas le droit de servir de bière, ni dalcool en général; les rues sont calmes, la fête est finie. On est à une rue de lhôtel, on rentre sans problèmes, il y a du monde.

Lundi  19 juillet: RESERVATION DU SEJOUR AUX GALAPAGOS

Encore une bonne nouvelle, on constate que nos cartes visa ont  été débloquées ! Après le petit dej, on revoit deux agences pour comparer et on se décide. Nous partons aux Galápagos du 27 juillet au 7 aout. On commence par 4 jours de croisière sur un petit bateau avec cabines individuelles " le new Flamingo" avec lequel nous faisons des escales pour le snorkelling ou bien pour une petite randonnée sur plusieurs iles non habitées. Ensuite, on va loger sur lile principale de Santa Cruz où nous visiterons par nous même dautres iles à la journée ou bien nous ferons des randos ou du snokelling sur place; la journée est entièrement occupée par les démarches et lattente de retours des différentes réservations.  Nous aurons les billets davion seulement demain matin. Ensuite, nous prendrons un bus pour la ville de Latacunga dans la sierra. Après le diner, nous allons envoyer des nouvelles sur le blog.

commentaires