24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 20:42

Samedi 21 aout : Réserve de Jatun Sacha

Nous avons RV ce matin à 7 heures à la station de bus avec "César", le guide quechua avec qui nous avons négocié directement une marche dans la Selva sur le thème de lobservation des oiseaux. Il arrive avec un livre sur les oiseaux de la région, nous avons les jumelles. En attendant le bus, il nous montre les oiseaux que nous avons le plus de chance de voir mais la saison nest pas idéale car il y a peu de fruits actuellement qui constituent leur nourriture. Après une demi heure de bus, nous arrivons à la réserve de Jatun Sacha( 6 dollars par personne). On se promène encore dans une forêt très belle, on entend très bien les cris des différents oiseaux mais comme nous avait dit le guide, ils sont placés très hauts dans les arbres.

                   EQUATEUR-suite 9201      EQUATEUR-suite 9212

Le guide imite très bien les différents cris doiseaux et certains lui répondent, il a un regard perçant pour les repérer dans les arbres. Pour de très nombreux dentre eux, on les voit au mieux senvoler dassez loin ou on aperçoit quelques plumes entre les feuilles avec les jumelles mais la promenade dans cette partie de la jungle amazonienne est très agréable.


   EQUATEUR-suite 9215   EQUATEUR-suite 9224

 Nous traversons un pâturage pour le retour où lon voit un arbre isolé avec des nids suspendus. Le guide nous montre alors des oiseaux à queues jaunes qui apportent des brindilles pour construire leurs nids. On a alors aussi la chance de voir un oiseau magnifique sur le tronc dun arbre, du type pic-vert avec une crête rouge en plume. On prend un taxi pick-up jusquà Puerto Misuhalli où on quitte le guide. On prend un" almuerzo" et on prend un bus pour une réserve de papillons située à quelques kilomètres. A larrivée, le propriétaire nous montre plein de chenilles colorées de différents papillons et des cocons. Les larves tachetées de vert sont celles du papillon bleu métallique à côté:

     EQUATEUR-suite 9232     EQUATEUR-suite

Ensuite, on visite un jardin sous filet avec de très beaux papillons de la région.

    EQUATEUR-suite   EQUATEUR-suite

Une partie dentre eux sont relâchés dans la nature et dautres sont gardés pour la reproduction ou lobservation.


   EQUATEUR-suite   EQUATEUR-suite

On reprend le bus pour Tena où lon finit la journée.

Dimanche 22 aout : Randonnée dans la selva

On part avec le guide quechua "Fausto" de lagence "Mundopuma" pour une nouvelle marche en selva. On prend un bus à 7h30 jusquà un chemin qui mène à un centre dobservation de la selva. On y prend un bon petit déjeuner, le lieu est très rustique. On passe un petit pont suspendu

EQUATEUR-suite 9252

 et en route pour une  marche dans la forêt avec la découverte de nouvelles plantes médicinales dont la liane avec du curare,

EQUATEUR-suite

le guide est tout aussi passionnant et passionné que le précédent. On arrive alors aux cabanas de lagence où on fait une pause tandis que le guide met ses bottes et prend sa machette et nous voilà repartis pour une nouvelle marche dans une partie plus sauvage de la jungle, en majorité en forêt primaire. Notre guide nous explique alors les différents types de palmiers de la selva. Il nous montre aussi des plantes utilisées comme colorant et il me fait un dessin sur le bras avec lun deux, tatouage provisoire de quelques jours.

    EQUATEUR-suite 9262   EQUATEUR-suite 9268

Enfin, la dernière partie de cette randonnée porte sur la cohabitation plantes-insectes. Les plantes étant moins nombreuses que les insectes, elles utilisent plusieurs moyens pour empêcher les insectes de les manger. Par exemple, les jeunes feuilles sont de couleurs rouges ou mauves pour se cacher et elles ne deviennent vertes que lorsquelles sont adultes, moment où elles savent se protéger.

      EQUATEUR-suite       EQUATEUR-suite

 Il y a aussi celles qui secrètent de lammoniaque. Le guide nous montre aussi une plante qui donne refuge à des fourmis en échange de leur protection contre dautres insectes. Il y a aussi les plantes sensitives qui se rétractent quand on les touche pour se protéger et puis celles qui poussent avec leurs feuilles en spirales pour avoir le maximum de lumière.

EQUATEUR-suite

Tout est lié pour que la selva continue à vivre. On a vu aussi un papillon avec une partie des ailes transparentes, un champignon comestible comme de la dentelle et quelques insectes.

    EQUATEUR-suite 9296   EQUATEUR-suite

 

    EQUATEUR-suite   EQUATEUR-suite 9308

Les fleurs ont été plus nombreuses sur cet itinéraire. (en voir plus en ouvrant l'album "equateur-suite")

                     EQUATEUR-suite    EQUATEUR-suite 


                     EQUATEUR-suite    EQUATEUR-suite 

   

On retourne jusquà lendroit où on a pris le petit dej et où un succulent repas  nous attend ( spaghettis avec poulet mijoté avec des tomates naturelles, oignons et autres aromates puis de la papaye). On descend voir un petit cours deau tout près, on voit des plantes avec des chenilles de papillons rayées et le papillon qui en provient

    EQUATEUR-suite      EQUATEUR-suite

 et puis on rentre à Tena. On a été ravis de cette dernière promenade encore très intéressante et on ne se lasse pas de lexubérance des plantes et arbres qui poussent ici. On rentre prendre la douche et se reposer car on a marché quand même 5 heures ! On prépare nos bagages car demain on retourne à Quito.

commentaires