21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 23:50

Mercredi 18 aout : Randonnée dans la selva

Nous avons réservé une excursion organisée, nous partons en taxi avec un autre couple ( des américains) et notre guide du groupe ethnique Quechua jusquau bord du "Rio Napo", point de départ dune randonnée dans la jungle amazonienne. Ii y a des "cabanas" installées et le guide va nous chercher des bottes à notre pointure. En attendant, nous prenons en photos quelques petits singes et perroquets qui semblent être habitués aux lieux.

    EQUATEUR 9015    EQUATEUR 9103

 Et puis, nous voilà partis pour environ 5 heures de marche  (avec des arrêts très fréquents pour nous parler des plantes, arbres ou insectes), le sentier nest pas dessiné et notre guide a une machette!


EQUATEUR 9061

Nous allons marcher essentiellement dans la forêt secondaire( touffue avec beaucoup de petites plantes qui poussent serrées et où la visibilité est limitée aux environs très proches) et un peu dans une partie de forêt primaire ( les arbres sont très hauts et leur ombre empêche les plantes de pousser densément au sol, on a beaucoup de visibilité autour de soi). Cette différence expliquée par le guide se verra nettement lors de cette sortie. Nous commençons par apprendre que telle énorme racine  contient un hallucinogène que les chamanes utilisent pour entrer en transe. Nous traversons la rivière (eau aux mollets) et puis nous montons sur la berge et commençons vraiment la balade.

   EQUATEUR 9055  EQUATEUR 9048

Le guide nous présente surtout les plantes médicinales. Un exemple : "le sang de dragon" qui sobtient en incisant le tronc dun certain arbre, il coule une substance qui a laspect du sang et qui, étalé sur la peau est un très bon désinfectant mais qui a aussi dautres vertus  curatives. Le guide cicatrise lincision avec de la terre humide pour que lécorce de larbre se reforme.

                  EQUATEUR       EQUATEUR 9078

Nous goutons aussi à de minuscules fourmis qui sont à la base dune feuille, le goût est citronné et cest bon pour la gorge. Il y a aussi "les griffes du chat", arbre dont les branches ont des sortes dépines et que lon utilise aussi pour soigner. Le guide explique que les garçons sont initiés très jeunes par leur père afin quils puissent reconnaître les plantes. Il nous montre aussi une ortie, très différente de chez nous, avec de grandes feuilles; il nous explique que les pères bandent les yeux de leurs fils vers 5 ans et appliquent les feuilles dorties sur leurs corps pour les endurcir. On voit aussi pas mal de papillons difficiles à photographier dont un très grand avec des ailes bleues métalliques. Il y a aussi quelques fleurs ( qui sont très parfumées alors que les mêmes chez les horticulteurs chez nous ne sentent rien), une grosse fourmi appelée "conga" qui peut donner une forte fièvre; une grenouille minuscule, un arbre à cacao; …

   EQUATEUR    EQUATEUR 9051 

 On ne sait plus où donner de la tête avec notre  guide tant il nous apprend de choses sur son ethnie et la selva. Cest passionnant, on fait vers la fin, une halte près dune maison où vit une famille quechua. On nous fait goûter "le yucca"( base de lalimentation ici) cuit( goût un peu comme la pomme de terre). Une femme nous montre comment préparer "la chicha", boisson à base de "yucca"et qui devient alcoolisée après plusieurs jours de fermentation (clin dœil à ceux de Bruges!). Le goût est indéfinissable mais laspect est comme du lait de coco. On voit aussi un fruit qui ouvert contient des graines qui constituent un colorant naturel orangé utilisé en cuisine mais aussi pour peindre la peau lors de fêtes.

              EQUATEUR    EQUATEUR 9084 

Et puis, le midi après le pique-nique, on sest baigné dans la rivière, très claire et fraiche; il y avait quelques araignées (environ une quinzaine de centimètres de diamètre mais petit corps)le long dun gros rocher à raz de leau mais le guide a dit quelles ne bougeraient pas car elles mangeaient de petits animaux microscopiques sur le rocher et puis de toute façon, elles étaient inoffensives!

                 EQUATEUR 9068     EQUATEUR 9030 

La marche a été lente mais pas toujours facile car il y avait de la boue ( donc montées et descentes glissantes )et les passages étroits mais on a adoré cette excursion grâce à notre guide passionnant et passionné. On a découvert un peu dune autre culture. Au retour, notre guide "César" moffre ( ainsi quà Cathy,laméricaine) un bracelet quil a réalisé avec des fils extraits de feuilles de la forêt où sont insérées des graines de plantes colorées, le travail est fin et nous apprécions. Jai aussi oublié de parler de la démonstration dune technique sécurisée pour monter le long dun tronc avec un cercle réalisé en fils de plantes. Il y a aussi lhistoire du chien qui na pas de flair pour chasser et à qui on met des fourmis dans la truffe à lodeur deucalyptus et qui devient un bon chien de chasse ! De retour à lhôtel, on change dunivers et on apprécie la douche dautant plus quil fait très chaud ici. On se repose avec des images plein la tête et on va dîner.

commentaires