19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 03:55

Lundi 16 aout : PUYO

Nous quittons Banos assez tôt par le bus de 9 heures, le temps est nuageux mais sans pluie. Il ya environ 1h15 de route, le chauffeur conduit son bus comme une voiture de course et on est pas mal secoué dans les virages de la route qui longe la rivière "Pastaza"; on revoit quelques cascades. On passe de 1800m à 900m et la nature devient de plus en plus luxuriante; on arrive vers loriente. Ici en Equateur, il y a quatre types de paysages douest en est : les Galapagos (à 1000km des côtes), la cote( bord de mer), la sierra (montagne) et loriente (lAmazonie). Pour chaque région, la végétation et le climat sont différents. Après avoir porté polaires et manteaux; on est en chemisette à larrivée du bus et on a chaud, ça change ! On va à lhôtel " El Dorado"(14 dollars) en centre ville où la chambre est vaste et lumineuse mais basique. On va au musée ethnographique tout à côté mais il est en cours de réinstallation et la personne qui nous montre lunique salle est peu loquace. On voit la reproduction des habitations de plusieurs ethnies de cette région, il y a aussi des poteries anciennes, des peaux danimaux, des parures de Chamane, des papillons et des mygales en cadre! On trouve un resto très agréable" restaurant Europa" pour manger l"almuerzo" et on part en taxi à 3 km dans un jardin botanique "las orchidias".

               EQUATEUR 8967      EQUATEUR 8982 

On est accueillis par un jeune Américain qui travaille là depuis 2 ans et qui va être notre guide. Il nous explique dabord que cette vaste étendue de forêt amazonienne a  été créée sur un espace où il ny avait plus rien, il y a 30 ans. Il a été difficile dy faire pousser la végétation car les insectes qui étaient là ont détruit les premières plantations et de plus, il a fallu enrichir la terre qui était très appauvrie. Et puis, après plusieurs essais de plantations, les arbres ont poussé ainsi que dautres végétaux et un nouvel écosystème sest implanté jusquà être au bout de 20 ans une véritable forêt amazonienne avec tous ses insectes (nombreuses araignées), des batraciens, des oiseaux et de singes de passage.

   EQUATEUR 8966    EQUATEUR 8985 

Il y a aussi une très belle collection dorchidées dont certaines microscopiques installées ou qui se sont développées naturellement et progressivement.

              EQUATEUR 8990      EQUATEUR

Après la visite dune salle avec des photos magnifiques des insectes, papillons, araignées…. qui se sont implantées au fur et à mesure des années; on part marcher au moins une heure trente dans la forêt. On voit quelques papillons, insectes et araignées mais surtout le guide nous montre beaucoup de plantes en nous expliquant leur usage médicinal ou culinaire ou simplement écologique.


EQUATEUR

 On passe un très bon moment en compagnie de quelquun visiblement passionné par cette nature amazonienne. On prend un bus qui nous ramène en ville où on se promène un peu et on dîne.

Mardi 17 aout : En route pour la ville de TENA

Nous prenons le bus pour Tena vers 9h30. Nous aurions du partir avant mais on a fait un faux départ, nous avons oublié notre petit sac à dos pour la journée dans le taxi qui nous a amené à larrêt de bus. Cest la panique quand on sen rend compte car ii y a pas mal de petites choses pratiques dedans dont les guides mais surtout; nous y mettons notre notebook pour lavoir avec nous lors des trajets en bus! Nous retournons le plus rapidement possible avec un autre taxi à la station de taxi doù nous sommes partis pour retrouver notre chauffeur de taxi. On attend environ 30 minutes, on en parle à dautres chauffeurs de taxi, il y en a un qui nous dit quil va appeler la centrale pour lancer un appel (vraiment sympa !)Et puis, on voit arriver notre chauffeur avec le sac, il était retourné aux bus puis ne nous voyant pas, il revenait au point de départ, on respire beaucoup mieux! Et voilà, pour dire quen Equateur; il y a des gens honnêtes malgré tout ce que lon lit de négatif sur le site du ministère des affaires étrangères français. Nous remercions chaleureusement ce monsieur à qui lon donne plusieurs échantillons de parfum pour homme, ça lui fait plaisir. On arrive vers 11h30 à Tena après un trajet sur des routes bordées dune végétation dense. On loge à la pension "casa del abuelo", une très jolie maison coloniale rénovée où on se plait tout de suite.

EQUATEUR 9013

On déjeune au restaurant "Chiquitos" qui surplombe la rivière, le cadre est agréable et il y fait frais. Nous passons laprès midi en ville à préparer nos futures visites et à découvrir les lieux.

EQUATEUR 9011

La ville na rien dextraordinaire, elle n'est pas très touristique, cest simplement "un camp de base" pour faire des excursions dans la nature aux alentours dont la selva (jungle amazonienne). On dîne au même resto (il ny a pas beaucoup de choix ici).

commentaires