27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 01:46

Samedi 24 juillet : La ville de GUARANDA

Nous quittons Latacunga, un taxi jusquà la gare routière;

 EQUATEUR 8071 

un bus pendant 45 minutes jusquà  la ville dAmbato, une demi-heure dattente pour prendre un autre bus qui nous mène à Guaranda après 2 heures de route. Le deuxième trajet traverse de beaux paysages montagneux, verts dabord puis secs lorsque lon passe un col à 4000 mètres. On voit alors lamas, alpagas et surtout des groupes de vigognes. Dans les bus, lors des arrêts en ville, il y a toujours des vendeurs de produits alimentaires, de boissons ou bien des bonimenteurs qui vendaient cette fois ci des crèmes extraordinaires pour la peau. A larrivée, on prend un taxi pour lhôtel "Bolivar"(22 dollars), les chambres sont agencées autour dun joli patio. On va prendre lalmuerzo au resto en bas de l'hôtel. On se promène dans la ville, on découvre  les façades colorées, les balcons verdoyants et les vêtements des indiens ; il y a très peu de touristes ici.

   Equateur    EQUATEUR 8072

Nous allons boire un verre au café des "7 saints", cest un endroit très amusant, entièrement décoré avec des dessins psychédéliques de diables et danges; il y a aussi une collection de masques de carnaval et des œuvres dart dartistes contemporains; les propriétaires sont sympathiques, nous dégustons un rafraichissement sous la verrière.

         Equateur       EQUATEUR 8082

Nous allons ensuite voir les deux marchés de la ville,  une vendeuse de fruits et légumes discute avec moi :

-          Doù viens- tu?

-          De France

-          Comment es tu venue?

-          En avion

-          Et il est où lavion?

-          A Quito "grands éclats de rire"

-          Pourquoi  es tu venue ?

-          Pour parler avec vous! "grands éclats de rire"

-          Tu  as un dollar pour une photo?

-          Non " nous lui offrons une tour Eiffel en métal doré "et Michel prend une photo.

La dame semble émue et est très fière devant les autres vendeuses, nous la saluons et partons plus loin après avoir eu un franc succès dans ce  marché! Un homme, qui a vu la scène, nous dit daller au village de "Chimbo" ?

Nous dinons au restaurant "Bohémia" situé sur la place de léglise, repas copieux et bon de viande avec des frites maison !

Dimanche 25 juillet : Le village de SALINAS

Nous allons prendre le petit déjeuner dans un bar que nous trouvons sur le chemin de larrêt des bus pour Salinas; presque tout est fermé aujourdhui.

Salinas est un modèle  de développement rural. Avant 1971, les habitants de la région étaient très pauvres; il y avait une forte mortalité infantile. Un missionnaire et un technicien suisse ont formé les habitants à la production de fromages. Dautres coopératives furent ensuite crées (chocolat, textiles, ballons, champignons, truites…) et la région vit maintenant en complète autonomie avec un niveau de vie correct grâce à une mutualisation des productions.

   Equateur    EQUATEUR 8087

Une camionnette pick-up de la communauté de Salinas nous emmène pour un dollar par personne, on monte à côté du chauffeur. Nous parcourons ainsi les 35 km qui nous séparent  du village, paysages de culture en patchwork. Tout au long du chemin, des indiens montent et descendent de la voiture (partie intérieure ou extérieure).On nous arrête devant loffice de tourisme communautaire qui nous propose un tour des différentes coopératives  avec un guide pour 2 dollars par personne. Une famille Equatorienne de Quito fait la visite avec nous. La visite commence par une fabrique dhuiles essentielles, de baumes et de tisanes. Puis la fromagerie où nous achetons,  sur les conseils de la famille Equatorienne qui nous fait goûter, du yaourt à boire (bio ! il est délicieux). Nous voyons de nombreux fromages(gruyère, edam, fromage à lorigan,…) dans des chambres de maturation ; nous voyons aussi la préparation de ces fromages. Ensuite, on nous présente plus loin des champignons séchés; ce sont des cèpes de pins. Puis, cest la chocolaterie, on voit un peu la fabrication de petits chocolats à travers une vitre. Le tour se termine par la fabrique de ballons de foot où on nous montre le processus de fabrication. Nous quittons alors le guide et la famille Equatorienne très agréable pour les mines de sel.

    Equateur   Equateur

Une source donne de leau salée et ici à Salinas, on fait aussi du sel; la promenade aux bassins deau salée vaut la peine. On retourne dans le centre du village où on se promène un peu mais de nombreuses autres coopératives sont fermées le dimanche. On regarde les joueurs de foot et de volley sur la place en attendant un pick-up qui retourne à Guaranda.

EQUATEUR 8106

Nous avons déjeuné avec des pains au soja fourrés  au fromage et un café. Nous ramenons de la tisane, des cèpes séchés et un baume à leucalyptus, plus du chocolat et du touron aux noix de macadamia que nous allons déguster ici. Nous rentrons assis à lextérieur dun pick-up que nous partageons tout au long du voyage avec des indiens et leurs enfants. De retour à Guaranda, nous nous reposons et utilisons lordinateur. Le soir, nous trouvons seulement une pizzeria ouverte où nous dinons avec des spaghettis.

 

 

commentaires