11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 14:55

JEUDI 1er NOVEMBRE

Un taxi nous emmène à la gare ferroviaire de Datong où nous prenons le train de 9h34 pour Pingyao. A nouveau, six heures de trajet et des compagnons de voyage sympathiques. Nous arrivons à 15h20, un taxi envoyé par l'hôtel nous attend. Nous logeons à la "City Wall Old House ,Ji Residence". C'est une ancienne maison, à l'intérieur des remparts, qui a beaucoup de caractère. L'accueil de la propriétaire est très agréable et elle nous donne des informations pour la visite de la ville. Les photos montrent la maison et ses différentes cours, les chambres sont autour. Michel sort de notre chambre.

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

Nous sortons nous promener dans la ville, notre logement est à l'écart des deux rues très animées par leurs boutiques et par les restaurants. La partie de cette ville dans les remparts est vraiment jolie, elle a été rénovée mais les maisons ont gardé leurs caractéristiques du passé. C'est touristique mais avec du charme.

Nous allons acheter notre billet pour avoir accès demain aux bâtiments qui se visitent et nous avons la surprise d'apprendre que c'est gratuit pour les plus de 60 ans :)

A la nuit tombée, les éclairages animent les rues principales. Nous dînons très bien au restaurant de la Guesthouse Tianyuanhui avec la spécialité locale "le boeuf de Pingayo".

A la sortie, nous avons une séance photo avec des jeunes qui nous sollicitent timidement.

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

Dans une bijouterie, les employées doivent faire leur pause gymnastique en musique ? il y a de l'ambiance !

Danse des employées d 'un magasin

VENDREDI 2 NOVEMBRE

Nous commençons la découverte de Pingayo en rejoignant l'accès aux remparts, nous passons devant quelques belles façades.

PINGYAOPINGYAO

Les remparts datent de 1370, ils sont hauts de 10 mètres sur une longueur d'environ 6 km et comprennent 72 tours de guets; ce sont parmi les mieux conservés du pays. Une petite promenade sur le haut nous permet d'avoir des jolies vues sur la ville, en particulier sur les toits.

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

Une famille veut se faire prendre en photo avec nous, Nous échangeons des sourires chaleureux à la place des mots.

PINGYAOPINGYAO

Nous descendons des remparts au bout de notre promenade, nous sommes vers l'est de la ville. La ruelle que nous avons vu en haut avec ses jolis toits est tout aussi charmante en bas. Elle nous conduit au temple de Confucius, il contient le plus vieux bâtiment de la ville qui date de 1163. Nous retrouvons la succession des cours avec les bâtiments autour, comme dans les habitations traditionnelles. Michel retourne à l'école en s'asseyant sur un pupitre. Dans ces temples, on préparait aux examens impériaux qui servaient à trouver les personnes les plus douées pour entourer l'empereur dans la gestion du pays.

 

Nous pouvons monter à l'étage du dernier bâtiment où nous avons une belle vue sur la rue où nous allons ensuite.

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

Dans une des cours, il y a possibilité de faire du tir à l'arc. Michel se laisse tenter.

Pendant ce temps, une jeune femme me sollicite pour être photographiée avec moi.

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

Nous passons devant le traditionnel mur des neufs dragons qui chasse les mauvais esprit puis l'ancien théâtre transformé en restaurant. Nous continuons à remonter la rue.

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

Nous arrivons au Temple Taoïste des dieux de la cité que nous allons visiter. Il y a trois grands types de bâtiments religieux en Chine liés à trois philosophies, celles de Confucius, de Lao-tseu et Bouddha. Tous les temples sont construits selon la règle du Fengshui; une pratique qui vise à harmoniser les relations entre l'homme et son milieu. Cette démarche est aussi utilisée pour des habitations.

Dans ce lieu, un bâtiment montre des scènes de torture assez violentes !

 

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

La suite de notre périple se déroule dans la rue principale surplombée par la tour de la ville. Les boutiques de souvenirs sont nombreuses. Il y a même une poste à l'ancienne.

Les façades des maisons avec leurs lanternes rouges sont pittoresques.

La vie est tranquille ici, le temps semble s'être arrêté.

En pleine rue, malgré les passants, deux femmes jouent au "plumfoot", il s'agit de garder en l'air un volant en utilisant les pieds ou d'autres parties du corps, hormis les bras et les mains.

Plumfoot

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

Nous déjeunons avec quelques encas achetés dans la rue : brochettes, gâteaux et mangue.

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAOPINGYAO

La dernière grande visite que nous faisons est au musée Richengchang de la maison des finances. C'était la première banque de Chine en 1823, il y a une centaine de salle. L'ensemble est assez sombre et les expositions plutôt poussiéreuses. Il n'y a pas beaucoup d'explications en anglais.

Nous avons bien aimé cette jolie petite ville de Pingayo qui nous a plongé dans le passé de la Chine. Il y fait bon flâner dans les ruelles à la découverte des maisons anciennes.

Nous dînons bien au "Petit Resto".

PINGYAOPINGYAO
PINGYAOPINGYAO

commentaires

Marie-Michelle 19/11/2018 18:24

Bonjour Michel et Patricia ! Je découvre votre univers et vos voyages. C’est fantastique tout ce que vous partagez :) Je n’ai jamais mis les pieds en Chine, mais j’ai l’impression de faire partie de votre aventure ! Merci beaucoup.