14 janvier 2018 7 14 /01 /janvier /2018 18:37

LUNDI 30 OCTOBRE

Après le petit déjeuner, nous attendons le chauffeur de l'agence Zamin avec qui nous avons réservé une deuxième excursion pour deux jours. Le patron de notre guesthouse téléphone car il n'arrive pas, il semble que l'on nous ait oublié ! Finalement, un chauffeur arrive qui ne parle pratiquement pas l'anglais, nous partons pour la ville de Shakhrisabz.

La voiture est confortable et le chauffeur conduit bien. Nous passons par la route de Karshi. Par endroit, des maisons identiques bordent la route. Nous prenons quelques photos tout en roulant.

Nous arrivons en début d'après midi, nous logeons à l'hôtel "Shakhrisabz Yulduzi", grand hôtel classique mais correct qui fait penser à l'époque soviétique.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Nous partons visiter le centre historique entièrement entouré de murs qui le séparent du reste de la ville. L'ensemble a peu de charme avec ses immenses bassins parfois sans eau, ses pelouses vertes et ses grandes esplanades, le tout est très aseptisé et sans vie locale.

 

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Après l'entrée, nous découvrons les restes du palais blanc (Ak-Sarai) de Tamerlan, il n'y a que les ruines du portail mais elles sont immenses, environ 30 mètres de hauteur, les majoliques n'ont pas été restaurées. On imagine la taille gigantesque que devait faire ce palais, les tours, en partie effondrée, étaient encore plus hautes ! L'ensemble est classé au patrimoine de l'Unesco.

A l'arrière, une statue récente de Tamerlan où nous voyons des mariés.

Tamerlan ou Timour le Boiteux est un guerrier turco-Mongol du XIV ème siècle qui conquit une grande partie de l'Asie centrale et occidentale. Il n'hésitait pas à tuer toute la population d'une ville qui lui avait résisté. Il est né aux environs de SHakrisabz et a fait de Samarcande sa capitale. C'est un grand personnage historique pour le peuple Ouzbèque.

A l'arrière, une statue récente de Tamerlan où nous voyons des mariés.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Nous nous promenons dans ce grand parc aménagé, bordé de caravansérails, de madrasas, d'anciens bains et de mosquées; la plupart sont fermés ou transformés en restaurant.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Au fond de ce parc aménagé, la mosquée Kok Goumbaz et plusieurs sites funéraires (Dor Us Siadad) de personnages importants, dont les tombes de deux des fils de Tamerlan.

Les lieux sont agréables à visiter et les intérieurs sont assez majestueux.

Au retour, nous voyons un jeu de foire qui anime un peu le parc !

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Nous dînons correctement dans un restaurant du centre ville que nous avons eu un peu de mal à trouver.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

MARDI 31 OCTOBRE

Après le petit déjeuner, nous retrouvons notre chauffeur et nous partons pour le village de Langar. Nous nous apercevons que nous roulons vers le nord alors que le village que nous avions repéré était vers le sud. Notre chauffeur, avec qui il est difficile d'échanger à cause de la barrière de la langue, appelle l'agence Zamin. On nous explique qu'il y a un autre Langar dans le nord. Nous sommes dans la montagne, la route est très poussiéreuse et certaines maisons sont en torchis. Nous voyons un peu de la vie à la campagne, ce que nous souhaitions. Nous croisons des troupeaux de chèvres ou de moutons qui entourent entièrement la voiture ! Le berger, tout sourire, nous montre toutes ses dents en or. Nous avons vu souvent en Ouzbékistan des femmes et des hommes avec plusieurs dents en or !

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Nous stoppons dans un village où on doit retrouver un guide pour une randonnée dans les montagnes. Le chauffeur entre dans une maison puis revient en nous annonçant que le guide est absent ! Nous sommes assez mécontents. Le chauffeur nous propose gentiment de marcher un peu dans un chemin au bout du village. Il remonte ses chaussettes sur son pantalon chic pour ne pas prendre trop de poussière et essaie de nous faire plaisir. Nous marchons un peu dans ce chemin qui ne mène nulle part puis décidons de rebrousser chemin. Nous croisons quelques habitants du village.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Notre chauffeur nous conduit alors au cimetière du village situé sur une immense colline. Les alentours sont assez désertiques.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Puis, comme prévu dans le village de Langar, nous visitons une mosquée très ancienne. Nous y faisons une rencontre très sympathique avec l'Imam et d'autres messieurs. Ils ne parlent pas anglais mais ils sont tous très souriants et heureux de nous accueillir. L'Imam nous fait la visite et nous écrit quelques mots sur un papier, dont son nom.  Les échanges restent difficiles mais la convivialité est là, faite de sourires et de gestes simples.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
 

Nous prenons la route pour Samarcande où nous logeons à l'hôtel Bibikhanum, hôtel de l'agence Zamin. a l'arrivée, nous sommes attendus par le patron qui s'excuse immédiatement pour l'absence du guide. Nous lui exprimons notre déception. Il nous offre le thé et quelques fruits secs puis il nous propose de nous emmener lui-même le lendemain en randonnée, il prévoit le pique-nique. Il parle très bien français et est très sympathique, nous acceptons la proposition.

Nous recommandons cette agence francophone même si il y a eu "un couac", ça peut arriver et tout a été largement rattrapé.

La nuit tombe vite, la vue sur la mosquée Bibikhanum est superbe depuis l'hôtel.

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

Nous rejoignons la place du Régistan avec ses madrasas magnifiquement éclairées.

La rue, bordée de boutiques de souvenirs qui y conduit est séparée des ruelles avoisinantes par un mur. On peut les rejoindre grâce aux portes qui ont été aménagées. Cette rue construite pour les touristes est assez impersonnelle mais cependant plus animée que l'ensemble de Shakhrisabz.

C'est en empruntant les ruelles que nous trouvons la Tchaikhana "Kafé Babur" à l'accueil très sympathique et où nous nous régalons avec les brochettes et les crudités.

 

SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande
SHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à SamarcandeSHAKHRISABZ-village LANGAR-Arrivée à Samarcande

commentaires