10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 16:32

DIMANCHE 4 JUIN

Nous roulons vers la ville de TARTU située au sud-est de L'Estonie. C'est la ville des étudiants et la deuxième du pays après la capitale. En chemin, nous voyons plusieurs nids de cigogne dont l'un est occupé par un petit bébé.

Nous logeons sur la place de l'hôtel de ville Raekoja dans l'hôtel Draakon situé dans une maison ancienne, c'est très confortable. La place est superbe, rebâtie dans le style néoclassique ou soviétique après l'incendie de 1775. La sculpture d'un couple qui s'embrasse au milieu d'une fontaine(Le baiser des étudiants) est vraiment une réussite, on a l'impression que les amoureux s'envolent vers le ciel avec grâce. La place est vaste et majestueuse. Vers le fond, un bâtiment penché abrite un musée.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Nous nous promenons dans les ruelles et passons devant l'université. Il y a ici, comme à Tallinn de belles portes et aussi de belles enseignes comme celle du théâtre de marionnettes.

De l'autre côté de la rivière, il y a la partie plus moderne de la ville avec ses grands magasins.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Nous passons le reste de la journée sur la colline de Toome où a débuté l'histoire de la ville.C'est un grand parc où on trouve d'anciens bâtiments aménagés en musées ou alloués à des tâches administratives.Il y a aussi un ancien observatoire considéré en 1810 comme ayant le plus puissant télescope du monde; nous n'y aurons hélas pas accès.

Nous voyons le pont des anges et celui du diable. Pour le premier, il y a une légende : si on traverse le pont sans respirer, notre vœu se réalisera. Évidemment, on joue à traverser le pont sans respirer!

Nous visitons les ruines de la cathédrale gothique du XIII ème siècle, le lieu a beaucoup de charme sous le soleil revenu. Depuis 1804, une partie a été reconstruite pour abriter la bibliothèque de l'université.

En contrebas de la colline, nous allons boire une bière au Gunpowder Cellar, pub datant du18ème siècle et aménagé dans une incroyable salle voutée en pierre de10,2 mètres de hauteur.

Nous dînons moyennement dans une taverne de la place de l'hôtel de ville avant de rejoindre notre hôtel d'un autre temps.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

LUNDI 5 JUIN

Après un petit déjeuner somptueux, nous longeons le lac Peipus qui fait frontière avec la Russie Pour rejoindre  NARVA située à l'extrême nord-est du pays et qui est une ville frontière avec la Russie. Nous voyons encore de nombreux nids de cigognes le long de la route.

Avant d'y arriver, nous faisons une halte au couvent de Kuremae, situé sur une colline, construit entre 1892 et 1895 et qui est le seul monastère orthodoxe accueillant encore plus d'une centaine de nonnes.L'endroit est considéré comme la petite Lourdes de l'Estonie à cause d'une source située au pied de la colline. L'architecture des bâtiments est une belle découverte malgré la pluie qui est revenue.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Nous arrivons à Narva sous la pluie et l'architecture soviétique de la ville, comme celle de notre hôtel Elektra, est plutôt tristounette ! Par contre, l'intérieur de l'hôtel est très bien, la chambre est vaste et confortable.

Nous allons visiter le château de la ville, le plus ancien et le plus imposant d'Estonie. En face, en Russie, il y a aussi une très grande forteresse "Ivangorod". La rivière sert de frontière et en visitant le château, on surplombe le pont qui permet de passer d'un pays à l'autre. Une statue de Lénine est restée dans l'enceinte du château de Narva.

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

Le château a été construit par les Danois en 1370 et fortifié plus tard, il a été restauré après la deuxième guerre mondiale. Nous visitons l'intérieur où se trouve un musée, situé sur plusieurs étages, qui présente l'histoire de la ville et de son château.Il y a des collections d'armures, de tableaux et aussi une série de costumes que les visiteurs peuvent enfiler pour faire des photos, on ne se prive pas !

Une des salles présente l'industrie textile qui fonctionnait ici au XIX ème siècle avec les centrales hydroélectriques. La Russie a exploité cette ressource et la ville est polluée. Les vues du haut du château montrent d'une part la ville de Narva avec ses immeubles de béton et d'autre part, la ville russe.

Nous dînons bien dans un restaurant trouvé au hasard en ville avant de rentrer dormir.

 

De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA
De TARTU à NARVADe TARTU à NARVA

commentaires