27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 18:34

DIMANCHE 23 OCTOBRE

Nous allons au centre de Reyjavik afin de trouver une attelle plus confortable pour la cheville de Marie-Annick. Nous trouvons une pharmacie ouverte et le choix des modèles est plus grand dans la capitale.

Nous prenons la route circulaire du sud pour rejoindre Jokulsarlon, soit environ 370 km. On roule bien mais le temps est très couvert, la brume empêche de voir les paysages. Par moments, nous voyons les champs immenses de lave noire (sandar) sur des kilomètres et à d'autres, nous apercevons des glaciers. La route est monotone.

JOKULSARLONJOKULSARLON

Nous faisons un arrêt à la ville de kirkjubaejarklaustur où nous logeons ce soir. Nous avons fait une réservation car les distances étaient trop longues pour retourner à l'appartement. Nous logeons au " Klausturof guesthouse" , le propriétaire nous donnera deux chambres séparées avec salles de bain individuelles au lieu de la chambre prévue pour quatre avec sanitaires partagés. Le petit déjeuner est correct mais cher comme beaucoup de choses ici. Les chambres sont correctes et bien chauffées.

Nous prenons une soupe de légumes avec du pain au "Systrakaffi", pas très loin de notre logement.

JOKULSARLONJOKULSARLON

Nous reprenons la route et nous arrivons à Jokulsarlon sous un brouillard épais. L'ambiance ouatée et les icebergs nimbés de gris sont surréalistes. L'endroit est mystérieux et magique.

JOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON

Nous marchons le long de la lagune et la brume se lève.

Le bleuté des icebergs surgit et on ne peut plus détacher les yeux de ce spectacle extraordinaire. La glace nous offre aussi sa transparence. Les sculptures de givre se reflètent dans l'eau avec majesté. Certaines sont zébrées par la cendre d'anciennes éruptions volcaniques.

Le pont de la route circulaire qui franchit la lagune apparait.

JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON
JOKULSARLONJOKULSARLON

La nuit va tomber, nous prenons la route et faisons un arrêt à Nupsstadur où une église, au toit herbeux, du début du XIXème siècle a été restaurée. Sur le côté, des murs de pierre que nous avons vus aussi autour de certaines maisons anciennes.

JOKULSARLONJOKULSARLON

Nous retournons dîner au seul restaurant ouvert près de notre hôtel :Systrakaffi". L'endroit est agréable mais tout est onéreux dans le menu. Nous prenons le plus simple, des hamburgers ou des pizzas accompagnés par de l'eau en carafe et nous payons un peu plus de 80 euros. Les autres plats cuisinés coûtent environ 35 euros chacun et le lieu n'est pas gastronomique !

Nous dormons bien au chaud dans nos chambres.

commentaires