20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 16:54

Musique: Chan chan

VENDREDI 29 JUILLET

Après notre visite aux cascades del "Nicho", nous arrivons en début d'après-midi dans la superbe ville de Trinidad. Hélas, nous ne pourrons pas loger à l'adresse donnée par Rigoberto à La Havane. La propriétaire nous annonce que la salle de bain de notre chambre est cassée (?) et nous propose une chambre chez une cousine. En attendant sa venue, elle nous offre un délicieux jus d'ananas naturel et bien frais. Elle nous fait asseoir dans des rocking-chairs et sa fille se joint à nous dans le salon. Il est amusant d'observer leur balancement régulier dans le rocking-chair que nous n'avons pas l'habitude de faire !

La casa que l'on nous propose est à côté du centre(hostal Mirna Ledis, Patricio Lumuymba, n° 16, entre Colon et Ernesto Valdez Munoz). Nous avons une chambre un peu rustique mais propre(comme partout) et vaste, avec un accès direct sur la rue.

Nous dinerons très bien, deux fois, dans cette casa, sur la terrasse.

Il fait très chaud quand nous sortons en ville, les rues pavées ont du charme.

Nous commençons par un passage au distributeur (nous en avons assez de faire la queue dans les bureaux de change) et par une connexion internet sur la place "Cespedes".

TRINIDADTRINIDAD

Notre découverte de la ville se poursuit par la "Plaza Mayor", le coeur de la vieille ville. Elle est dominée par un immense escalier qui descend de la "casa de la musica".

TRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD

L'orage gronde, nous prenons un verre en attendant que la pluie cesse, puis, nous partons nous promener au hasard des ruelles pavées. C'est une balade très agréable.

TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD

Nous allons dîner tôt (afin de ne pas faire la queue) au "paladar San José" recommandé sur tous les guides. Le service est excellent mais nous sommes un peu déçus par le repas, nous mangerons mieux à notre casa les jours suivants.

Avant de rentrer dans notre logement, nous passons par la"Plaza Mayor" et "La casa de la musica" où un groupe de musiciens se produit.

SAMEDI 30 JUILLET

Nous partons tôt pour prendre le train touristique de "la Valle de los Ingenios". Hélas, la locomotive n'est plus à vapeur comme on nous l'avait indiqué dans les guides.

Cette vallée est classée au patrimoine de l'Unesco, c'était le lieu de l'économie sucrière et de l'esclavage.

Le train traverse des paysages verdoyants, il y a peu de plantations de canne à sucre, elles ont été remplacées par des bananiers, manguiers ou goyaviers.

TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD

Le train fait un premier arrêt d'une heure dans le village de Manacas Iznaga où l'on peut voir un ancien domaine dont le propriétaire de l'époque s'était enrichi avec la traite des esclaves (fin XVIIIème siècle). La maison est aujourd'hui un restaurant. A côté, on peut monter en haut d'une tour qui servait à surveiller les esclaves. Une cloche posée maintenant au sol servait à les appeler. Derrière la maison, un ancien moulin à sucre est exposé(première photo). Le chemin qui mène à la tour est bordé de nombreux étals pour les touristes vendant une des spécialités de Trinidad, les nappes et les vêtements brodés. Nous goûterons un jus de canne à sucre proposé dans une petite échoppe en bordure de route, c'est assez rafraîchissant.

TRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD

Dans le village, le quotidien des habitants ne semble pas troublé par les nombreux touristes.

TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD

Nous remontons dans le train qui nous emmène jusqu'à l'Hacienda Guachinando transformée elle aussi en restaurant. Nous marchons dans la campagne avoisinante en attendant le départ du train pour le retour. Il reprendra la même ligne de chemin de fer après un demi tour grâce à des aiguillages prévus à cet effet.

TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDADTRINIDAD

Au retour, nous rentrons faire une sieste. Quand nous ressortons vers 17h30, il fait moins chaud et nous allons donner des nouvelles par internet et prendre un mojito sur les escaliers de la casa de la musica.

Une petite marche dans les ruelles nous enchante tout autant que la veille. Nous regardons quelques boutiques de souvenirs. Nous croisons un groupe de joueurs de dominos, il y en a un peu partout à Cuba (nous avons eu l'impression qu'ils jouaient de l'argent mais nous n'en sommes pas sûrs).

Nous rentrons dîner à la casa vers 19h30, le repas de poisson avec des "viandas" (condiments) préparées maison est délicieux.

Après le dîner, nous sortons pour aller écouter de la musique mais on nous dit que ce soir, il n'y en aura pas sur la place.

Nous entrons alors dans un bar "Palanqué de los congos reales" où se produit un groupe de salsa. Après deux chansons, ils sont remplacés par des percussionnistes(musique africaine) que nous aimons moins. Nous rentrons dormir assez rapidement.

TRINIDADTRINIDAD

DIMANCHE 31 JUILLET

Nous prenons le bus de Cubatour vers 9 heures pour aller à l'extérieur de la ville, à la plage d'Ancon. Un hôtel d'état, du même nom, surplombe la plage qui est propre(ce ne sera pas partout le cas dans Cuba). Nous nous installons dans de confortables "transats" et profitons de l'eau turquoise (baignades et marches le long de la mer). Nous revenons en ville avec le bus de 12h30.

TRINIDADTRINIDAD

Nous déjeunons à l'échoppe voisine de notre chambre. J'ai sympathisé avec la patronne(environ de mon âge) qui s'est aussi cassée le bras il y a quelques mois. Les jours précédents, nous y avons pris des petits sandwichs grillés avec du fromage et du jus de mangue naturel et frais. Aujourd'hui, nous mangeons des spaghettis; ils sont très bons. Il n'y a pas de tables, juste deux ou trois tabourets. Les prix sont en CUP, la monnaie des cubains. Nous n'y verrons pas d'autres touristes que nous. Une belle rencontre avec cette dame, toujours souriante, avec qui nous avons échangé agréablement.

Nous passons l'après midi dans Trinidad où nous rencontrons souvent de jolis lézards !

TRINIDADTRINIDAD

Nous visitons le palais municipal qui présente des meubles mais aussi une exposition sur la traite des esclaves et l'exploitation de la canne à sucre. Nous montons en haut de la tour où la vue sur la ville est superbe.

Nous allons ensuite à la station de bus Viazul, il n'y a pas de places libres pour aller à Camaguey demain. Notre logeuse ne nous ayant pas aidé pour trouver un taxi collectif, nous nous débrouillons seuls. Nous en réservons un auprès d'un organisateur de la répartition dans les taxis, près de la station de bus. Un taxi collectif doit passer entre 8h30 et 9h demain à notre casa.

TRINIDADTRINIDAD
TRINIDADTRINIDAD

Nous flânons dans cette très agréable ville et nous allons prendre un mojito à la "Casa de la Trova" où un groupe se produit.

TRINIDADTRINIDAD

Nous dînons à notre casa avec du poulet, très bon aussi.

Ce soir, il y a beaucoup d'animation près de la casa de la Musicà. Nous passons une agréable soirée en terrasse en écoutant les musiciens et en regardant les danseurs. Nous discutons avec un couple de français que nous avions rencontré à Cienfuegos et que nous retrouvons par hasard.

commentaires