9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 20:32

Dimanche 8 juin

Nous prenons le petit déjeuner buffet vers 8h30, il y a beaucoup de choix et c’est bon, il est servi dans le restaurant Argentin « el gaucho » qui fait partie de l’hôtel. Des musiques de tango sont diffusées en continue en fond sonore.

Nous partons pour la gare routière, à côté de la gare ferroviaire, à environ 15 minutes à pieds ; nous prenons les parapluies car il y a de petites averses à répétition depuis ce matin. Nous assistons à la sortie de la messe aux environs de la Porte de l’Aurore, il y a beaucoup de monde avec des fleurs ou des branches d’arbustes, tout le monde est endimanché !

TRAKAITRAKAI

Nous allons dans la ville de « Trakai » située à une trentaine de kilomètres de Vilnius. Le trajet en bus dure environ une heure et coûte 5 LT par personne. Nous traversons de petits villages et nous continuons à voir des Lituaniens qui reviennent de la messe avec des branches d’arbustes ou des fleurs et qui circulent en bus pour rejoindre leur maison isolée.

A l’arrivée à Trakai, nous marchons le long de la rue principale pour rejoindre le site touristique. La rue est bordée de vieilles maisons en bois, bien placées au bord du lac.

TRAKAITRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous faisons une partie du trajet sous une averse, ça se calme alors que nous arrivons vers des stands aménagés pour la journée. Il y a aussi bien de la nourriture (charcuterie, fromages, pains, sucreries,…) que de l’artisanat (objets en cuir, en céramique pas très belle«voir les poules en dessous », en laine, en lin,…).

TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous arrivons sur le site du château de l’île, il date du moyen âge et a été très bien restauré. Il est sur une île d’un des lacs qui entoure la ville et une passerelle permet d’y accéder. Il y a beaucoup de familles Lituaniennes qui sont venues profiter du beau temps (le soleil est là maintenant), de la verdure et du bord du lac.

TRAKAITRAKAI

Nous allons visiter la cour intérieure du château et quelques salles qui sont aménagées en musée (18 LT par personne) ; on y passe un moment très agréable et intéressant.

TRAKAITRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous faisons aussi le tour extérieur du château pour voir les douves. Nous voyons un joli manoir sur la berge opposée du lac.

TRAKAITRAKAI
TRAKAI

Nous repassons la passerelle et allons prendre un rafraîchissement dans un bar où la vue sur le château est remarquable. En repartant, nous achetons plusieurs décorations de Noël dans de petites échoppes pour compléter notre collection de décos de Noël du monde entier. Il se vend un peu partout des « kibinines », sorte de petits pains fourrés à la viande, aux légumes ou aux fromages ; très prisés par les Lituaniens que nous croisons, ils sont presque tous en train d’en déguster ! Nous ne goûtons pas, nous n’avons pas faim et surtout nous avons des craintes après l’expérience des « zeppelins » !

TRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous longeons le lac pour aller vers les ruines d’un autre ancien château, dit de la péninsule, de la même époque où se déroule une fête médiévale. Après cette visite, nous retournons à la station de bus pour rentrer sur Vilnius. Un bus direct (6,50 LT) qui nous ramène en environ 30 minutes.

TRAKAI
TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous retournons vers le centre ville en passant par l’ancien ghetto juif ; la population y a été exterminée par les Nazis. Nous n’aurons hélas pas le temps d’aller voir le musée situé plus au nord dans les anciens locaux du KGB qui est un lieu du souvenir de ce génocide et aussi des exactions commises du temps de l’URSS ; il est 17 heures et c’est fermé.

TRAKAITRAKAI
TRAKAI

Nous repassons sur la place de l’hôtel de ville que nous n’avions pas pu voir correctement à cause de la fête sur le thème de l’Asie. Nous allons sur la place de la cathédrale que nous visitons. Il y a un office religieux, nous entrons seulement dans le fond, nous sommes déçus : c’est très moderne, vaste et trop sobre à notre goût. Nous apprécions les belles enseignes en fer forgé des magasins de Vilnius lors de nos promenades.

TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous marchons à nouveau dans la rue "Pilies" et nous allons sur l’avenue « Gédimino », grande artère moderne de Vilnius avec des centres commerciaux. Les trolleys y circulent encore. Nous voyons des étals de rue avec des fleurs comme celles que nous avions vu à la sortie de la messe. Nous rejoignons ensuite les bords de la rivière « Neris » où une partie des berges constitue la plage de Vilnius. Nous voyons un pont avec encore des statues du temps des communistes, à la gloire du travail.

TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous retournons dans la rue « Pilies » pour dîner au restaurant « Aula », la cuisine Lituanienne ne restera pas dans nos mémoires !

TRAKAI

Par contre, nous nous régalons à nouveau avec le petit déjeuner buffet servi dans le beau décor d’une cave voûtée en pierres apparentes. Nous réservons un taxi pour aller à l’aéroport et nous partons marcher dans quelques ruelles aux alentours de notre hôtel. Nous nous arrêtons dans un tout petit musée gratuit sur l’Ambre, grande production artisanale locale avec le tissu de Lin. Nous faisons quelques achats dans les magasins de souvenirs avant de rejoindre l'hôtel pour partir à l’aéroport.

TRAKAI
TRAKAITRAKAI
TRAKAITRAKAI

Nous avons adoré Vilnius et Trakai, villes Lituaniennes romantiques et paisibles mais cependant dynamiques avec de nombreuses animations : des jeux olympiques locaux sur la place de la cathédrale, des stands sur l’Asie sur la place de l’hôtel de ville, la fête médiévale et aussi toutes les petites échoppes et les nombreuses terrasses animées. Ce sont aussi des lieux qui ont gardé leur histoire et c’est intéressant de s’y promener.

A l’aéroport, nous apprenons, hélas, que notre avion est retardé, nous partons à 14H 30 au lieu de 13 heures. Décidement, on ne peut pas faire beaucoup de compliments de Ryan Air auprès de qui nous avions réservé un vol de retour à 19 heures et qui nous a modifié l’horaire un mois avant sans dédommagement ! Par contre, Michel a un peu plus de place pour les jambes dans l’avion ! A 16h30, nous atterrissons à Beauvais sur une piste trempée,les roues de l'avion fument lorsque l'avion freine à l'atterrissage; il semble que le retard de l'avion était du aux intempéries. Nous arrivons à la maison une heure plus tard pour découvrir des dégâts chez nous. Patrice (qui est intervenu avec Patrick pour protéger la maison en remettant des tuiles sur le toit)vient nous dire qu'il est tombé d'énormes grêlons dimanche soir (de la taille des balles de tennis) et ils ont endommagés des tuiles et un de nos velux.

commentaires